11/11/2018 11:45 GMT+7 Email Print Like 0

Préservation du métier de fabricant de lanternes au Sud

Les  journées à l’approche de la fête de la mi-automne, la famille de Nguyen Trong Thanh, dans le hameau catholique de Phu Binh, 11e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, se dépêche de fabriquer des lanternes pour satisfaire les nombreuses commandes. L’artisan  pratique ce métier depuis des dizaines d’années.
« Mon père  est originaire de la province de  Nam Dinh (Nord), et est allé vivre à Hô Chi Minh-Ville lorsqu’il était  jeune. Ce métier, il nous l’a transmis », a-t-il partagé.  Le hameau de Phu Binh compte plusieurs foyers spécialisé dans ce métier mais sa famille est la seule capable de faire des lanternes de grande taille et originales. 

La plus grande lanterne fabriquée par Nguyên Trong Thanh mesurait plus de 3 mètres de diamètre. Chaque année, lorsque la fête de la mi-automne arrive, sa famille produit des milliers de lanternes de grande taille.
 


Nguyên Trong Thanh fabrique des lanternes depuis une cinquantaine d’années  


La fabrication d’une lanterne comprend plusieurs étapes


Le bambou est la matière principale


La famille de Nguyên Trong Thanh fabrique également des lanternes de grand format au service des fêtes


Les pinceaux, outils indispensable pour décorer les lampions


Les couleurs à l’eau pour décorer les lanternes


Collage de l’enveloppe sur le cadre de la lanterne


La peinture est le travail le plus difficile


La décoration exige habileté et minutie


Une lanterne multicolore


Les lanternes à l'effigie d'un animal ont un grand succès auprès des clients
 
La fabrication se divise en trois étapes: création du cadre en bambou, collage de l’enveloppe transparente et décoration à la peinture. Chaque artisan peut décorer la lanterne à son propre goût.

Ces dernières années, à l’occasion de  la fête de la mi-automne, les commandes ont afflué car beaucoup de clients préfèrent les lanternes traditionnelles aux formes diversifiées que celles plus modernes. Chaque lanterne traditionnelle de petite taille se vend environ 20.000 dongs ; celles de grande taille plus de 200.000 dongs.

Les lanternes sont utilisées non seulement à la fête de la mi-automne mais à d’autres occasions de l’année, surtout aux fêtes. «  Lors des fêtes, j’ai des commandes de lanternes aux dimensions et couleurs très précises.  À l’occasion de la fête de la mi-automne, elles sont écoulées essentiellement du 6e au 8e mois lunaires, et nous sommes submergées de commandes au 7e mois lunaire », a informé Nguyên Trong Thanh.

Les lanternes de la famille de Nguyên Trong Thanh sont écoulées  non seulement à Ho Chi Minh-Ville mais encore dans d’autres villes du Sud et même ailleurs dans le pays.  Elles sont également exportées à l'étranger, à destination des Vietnamiens d’outre-mer qui aiment célébrer cette fête traditionnelle./.
 
Des lanternes fabriquées par Nguyên Trong Thanh pour la fête de la mi-automne :  


















Réalisé par Thông Hai 
Articles Déjà publiés