29/08/2017 14:53 GMT+7 Email Print Like 0

Les feuilles de périlla vietnamiennes à la conquête des tables japonaises

Originaire d'Orient, la périlla est une plante qui pousse naturellement en Asie du Sud-Est de l'Himalaya à la Birmanie. Elle est cultivée et consommée de façon ancestrale en Chine (appelée zi-Su) et au Japon (appelée shiso).
Aujourd'hui elle est encore beaucoup utilisée comme aromate, condiment ou en salade dans la cuisine japonaise. Elle est reconnue traditionnellement pour neutraliser certains allergènes alimentaires, notamment certaines toxines de fruits de mer ou de poissons.

L'occident la découvre au tout début du XIXème siècle d'abord comme plante ornementale puis mise à l'étude en 1977, la Perilla frutescens a confirmé ses propriétés médicinales.

Le  Groupe de confection par actions Hô Guom exporte la tía tô (nom vietnamien de la périlla) au Japon, où la demande est très forte. Pour les Japonais, les feuilles de shiso sont en effet une épice importante. Elle est utilisée comme condiment pour aider à réduire l'odeur des fruits de mer frais dans les plats traditionnels comme sushi et sashimi. Les feuilles sont aussi considérées comme très bonnes pour la santé.

Selon Nguyên Xuân Bang, directeur exécutif du Groupe Hô Guom, les périlla cultivées  au Japon et en Chine ne suffisent pas à la demande. Après avoir examiné la ferme de l'entreprise dans le village de Kham (commune de Lâm Thao, district de Luong Tàï, province de Bac Ninh), les japonais ont coopéré avec la société pour développer l'exportation de shiso.
 

La ferme de périlla du Groupe de Hô Guom fait 12 hectares, dans le district de Luong Tai, province de Bac Ninh.


Système de ventilation pour assurer l’aération des feuilles de périlla.


Le système d'éclairage aide les périlla à se développer rapidement et augmente la productivité.


Une méthode manuelle de piégeage d'insectes est appliquée dans la ferme du Groupe Hô Guom.


Les périlla sont cultivées sous serre, avec le respect des normes japonaises.


Les feuilles fraîches sont exportées au Japon le plus rapidement possible.


Les périlla se développent bien dans le district de Luong Tàï.


Stockage en chambre froide des feuilles récemment récoltées.


Vérification de la qualité des  feuilles avant l'emballage.


Vérification de la taille des feuilles pour qu’elles répondent aux exigences du marché japonais.


Les travailleurs procèdent à un traitement préliminaire et à l'emballage des feuilles.


Après l'emballage, les feuilles seront hydratées.


Traitement préliminaire et emballage des feuilles.


Les feuilles sont enveloppées par groupes de 10.

La société a investi plus de 150 milliards de dôngs pour la culture et aussi la formation des travailleurs locaux. Tout le processus se fait  selon des normes strictes de la partie japonaise.
 
Les feuilles de périlla répondant suffisamment aux normes d'exportation doivent assurer la taille, l'âge. Si les feuilles sont récoltées après le terme réglémenté, elles sont considérées comme abandonnées. 
Pour être exportées, les feuilles doivent répondre à des normes d’âge et de taille. La société a construit quatre serres, chacune d’un hectare, et d’autres ouvrages auxiliaires. Le premier envoi a eu lieu en juin 2016. Actuellement, la société cultive plus de 4,5 hectares de périlla. Le Groupe Hô Guom exporte chaque semaine vers le marché japonais environ 700 kg.

Selon les leaders de l'entreprise, il existe  un grand potentiel pour cette feuille. Cependant, le directeur général de la société, Nguyên Xuân Bang, a également souligné que, dans le cas des projets d'investissement agricole, il est difficile d’avoir des bénéfices au cours des deux premières années, il faudra pour cela attendre une décennie./.

 
Texte: Thuc Hiên - Photo: Tât Son