15/07/2016 10:56 GMT+7 Email Print Like 0

La fameuse herbe « miêng trâu » des Thai de Quynh Nhai

Les habitants de l’ethnie Thai du district de Quynh Nhai, province de Son La, bien qu’ils aient quitté leur village pour céder leurs terres au chantier de la centrale hydroélectrique  de Son La, ont toujours en mémoire une herbe qui servait jadis de nourriture et qui ne pousse qu’autour de la borne marquant le centre  de l’ancien district de Quynh Nhai. Il s’agit de l’herbe «miêng trâu».
M. Dieu Chinh Hieu, chef adjoint de la Section de la Culture du district de Quynh Nhai, est retourné dans l’ancien district de Quynh Nhai, immergé sous des dizaines de mètres d’eau. Il confie: « La chaîne de montagne Tang Ke, bien que culminant à 2020 m d’altitude, semble moins haute qu’autrefois. Au fond de l’eau, ce sont mes anciennes rizières ».

Marchant sur la berge de l’immense lac-réservoir, M. Hien se baisse soudain et ramasse des herbes. Il s’exclame : «C’est l’herbe  miêng trâu  que je n’ai pas mangée depuis dix ans ». C’est pour retrouver cette herbe qu’il est revenu ici


La borne marquant le centre de l’ancien district de Quynh Nhai. Photo : Viet Cuong


De l’herbe « miêng trâu ». Photo : Viet Cuong


 Le tapis d’herbes « miêng trâu »  pousse autour de la  borne marquant le centre de l’ancien district
de Quynh Nhai. Photo : Viet Cuong



M. Dieu Chinh Hien arrache des  herbes  « miêng trâu ».  Photo: Viet Cuong


Les  herbes  « miêng trâu » sont lavées avec de l’eau du fleuve Da. Photo : Viet Cuong


Les feuilles  de l’herbe « miêng trâu » ont la forme d’une lame d’épée et ses bulbes sont bruns. Photo : Thong Thien


Les herbes « miêng trâu »  poussant autour des blocs de béton. Photo : Thong Thien


Les Thai se servent d’un couteau pour arracher les herbes  miêng trâu » avec leurs racines.  Photo: Thong Thien


Avant de les cuisiner,  les Thai enlèvent  les jeunes racines blanches et laissent les brunes. Photo : Viet Cuong


Les herbes « miêng trâu » sont un légume original des  Thai de Quynh Nhai. Photo : Viet Cuong

 
Les herbes « miêng trâu » sont consommées avec du sel et du gingembre. Photo : Viet Cuong

Selon le vieillard Lo Na Ho, de la commune de Muong Chien, jadis,  les habitants de Quynh Nhai consommaient cette herbe à la saison des crues, lorsque les vivres venaient à manquer.

Fait remarquable, l’herbe « miêng trâu » ne pousse qu’aux bords du fleuve Da, d’avril à septembre. M. Ho a participé  à la résistance nationale contre les Français, ce qui l’a amené le long de  nombreux fleuves dans les provinces de Son La, Thanh Hoa, Lai Chau, Lao Cai, etc…. Néanmoins, il n’a jamais trouvé cette herbe ailleurs.

Cette herbe est consommée en salade avec du sel et des tranches de gingembre. Après une bouchée, on se sent le goût gras des herbes et le piquant du gingembre.

C’est toujours au début de la saison des crues que de nombreux habitants de l’ethnie Thai du district de Quynh Nhai se rendent dans leur ancienne terre natale pour déguster quelques herbes « miêng trâu » et ainsi adoucir leur nostalgie d’un passé révolu./.

 
Texte: Thong Thien - Photos: Viet Cuong -Thong Thien