12/07/2016 16:27 GMT+7 Email Print Like 0

Faire du Vietnam une puissance maritime

«Nous devons, ensemble, maintenir la paix en Mer Orientale, condition préalable pour la construction d’un Vietnam puissant, enrichi par la mer», a déclaré le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.
Le Premier ministre a fait cette déclaration lors d'un meeting tenu le 8 juin dans la Zone touristique de Long Thinh, district de Hai Hâu, dans la province septentrionale de Nam Dinh, en écho à la 8e  Semaine de la Mer et des Îles du Vietnam et à la Journée mondiale des océans 2016. Le Premier ministre a souligné que, tout au long de l'histoire du pays, aussi bien la terre, la mer que les îles ont créé un milieu de vie à des générations de Vietnamiens et ont été une partie intégrante de la souveraineté nationale.

« Fiers et respectueux de ses traditions historiques, le peuple vietnamien doit faire jouer pleinement la force de toute la nation pour développer l'économie maritime et protéger la souveraineté nationale sur la mer et les îles », a-t-il ajouté.



Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc assiste à un meeting le 8 juin dans la Zone touristique Long Thinh,
district de Hai Hâu, province septentrionale de Nam Dinh, en écho à la 8e  Semaine de la Mer
et des Îles du Vietnam et à la Journée mondiale des océans 2016. Photo: Thông Nhât / VNA



Plate-forme de forage Daï Hùng II sur la Mer Orientale. Photo: Hoàng Hà.

Le Vietnam compte 3260 km de côtes, se classant 27e sur les 157 pays ayant une façade maritime. Le rapport linéaire de côte/superficie terrestre est d'environ 0,01 (à savoir 100km2 de terre pour un kilomètre de côte), supérieur à celui de la Thaïlande et l’équivalent de celui de la Malaisie. Sur les 63 provinces et villes du pays, 28 ont une façade maritime avec une population qui représente la moitié de la population totale.
Pour tirer pleinement parti des possibilités et surmonter les défis et difficultés, le Premier ministre a exhorté les ministères, secteurs et localités à renforcer la solidarité et à être déterminés et cohérents pour protéger la souveraineté nationale et les intérêts nationaux via des mesures pacifiques et conformément au droit international. En outre, il est nécessaire de promouvoir efficacement l’économie maritime afin qu’elle contribue à 53-55% du PIB et à 60% des exportations nationales d’ici 2020.

Le Premier ministre a également ordonné à tous les ministères et secteurs d’effectuer davantage d'enquêtes et de recherches sur les mers et les îles en vue d’élaborer un plan pour développer pleinement l'économie maritime en mobilisant toutes les ressources, et protéger la souveraineté et la sécurité nationales.

Nguyên Xuân Phuc a dit que le gouvernement vietnamien encourage les organisations et particuliers à accroître les investissements et à appliquer les sciences et technologies de pointe pour une utilisation efficace des ressources marines et insulaires, qu’il déploie des mesures pour améliorer les moyens de subsistance des habitants locaux, et crée des conditions favorables pour que les pêcheurs puissent vivre de leur métier.

Le Premier ministre a affirmé l'importance de la protection de l'environnement maritime, en particulier dans les zones côtières. Il a demandé au ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement ainsi qu’aux ministères et localités concernées de réexaminer les projets industriels rejetant des déchets en mer, d’assurer la bonne application des dispositions légales relatives à la protection de l'environnement et de punir sévèrement toute organisation ou individu enfreignant la réglementation en vigueur.

Il a affirmé que le Vietnam soutient les pays riverains de la Mer Orientale dont les actions contribuent à la paix, à la stabilité, à la sécurité de la navigation et de l'aviation, ainsi qu’à la protection de l'environnement marin.



Le Vietnam a investi dans la construction de nombreux quais de pêche et de zones logistiques
pour promouvoir la pêche hauturière. Photo: Huy Hùng / VNA



Flotte de pêche hauturière à Quy Nhon, province de Binh Dinh. Photo: Viêt Y / VNA


Développement de zones logistiques de pêche. Photo: Trân Hùng / VNA


Modernisation de la Marine pour protéger la souveraineté nationale sur la mer,
les îles et le plateau continental. Photo: Nguyên Khang / VNA.

Le Vietnam a demandé aux parties concernées de régler les différends et les conflits par des moyens pacifiques et dans le respect du droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982; de mettre en œuvre pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) avec le plein respect des procédures juridiques et diplomatiques; d’accroître la confiance entre les nations; de ne pas utiliser la  force ni même la menace de la force; et de travailler à la formulation rapide d'un code de conduite en Mer Orientale (COC).

«Nous devons, ensemble, maintenir la paix en Mer Orientale, c’est une condition préalable pour la construction d’un Vietnam puissant, enrichi par la mer. C’est le désir du peuple vietnamien depuis des milliers d'années, ce fut la responsabilité et la tâche que nos ancêtres et les soldats héroïques des Paracels (Hoàng Sa) nous ont léguées», a souligné le Premier ministre./.



 

Selon la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, le Vietnam a 1 million de km² de mer et de plateau continental, soit trois fois plus que son espace continental, représentant 30% de la superficie totale - de près de 3,5 millions de km² - de la mer Orientale. Le Vietnam dénombre 3.000 îles, dont celles des archipels de Hoàng Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly)
 

(Source: biengioilanhtho.gov.vn et danang.gov.vn)


 
Par VNA / Revue VIETNAM ILLUSTRÉ
Articles Déjà publiés