16/10/2020 18:04 GMT+7 Email Print Like 0

La pomme cannelle, "l'or vert" de Chi Lang

Toute la région montagneuse de Chi Lang est couverte d’une immense verdure de pommiers cannelles. Ces arbres, plantés par les groupes ethniques Tay et Nung, s'étendent du sommet de la montagne jusqu'aux vallées. Couvrant plus de 15.000ha, le pommier cannelle est actuellement un atout de la province de Lang Son.
Pays de pommes canelles 
 
De Hanoi, en suivant la Nationale 1A jusqu’au pont Chi Lang dans le chef-lieu de Dong Mo (district de Chi Lang), l’on peut voir une scène inhabituellement animée le long de la route. Des groupes de personnes portent sur l'épaule avec une palanche ou dans une hotte des pommes cannelles, environ 30 kg pour chaque panier,  qui sont descendus de la montagne  par des treuils installés le long de la route. Les fruits sont vendus aux grossistes qui iront les vendre au marché de Dong Banh.

Hoang Van Phu, de l’ethnie minoritaire Tay, du bourg de Chi Lang, qui est tout mouillé de sueur, a ramassé chaque panier de pommes cannelles descendues par treuil de la montagne, puis sélectionne les fruits les plus mûrs  pour les invités. La saveur sucrée et le parfum des pommes cannelles nous ont fait oublier la fatigue de la longue route.

Hoang Van Phu est très fier des ses treuils pour le transport des pommes cannelles. Dans toute cette région montagneuse de Chi Lang, il y a des milliers de treuils pour transporter ce fruit. Normalement, les populations locales cueillent des pommes cannelles sur les pentes de la montagne, puis les emballent dans des paniers qui sont descendus par treuils vers le bas de la montagne. « Il y a 15 ans, lorsque les treuils n’étaient pas encore fabriqués, la récolte des pommes cannelles était très difficile. Il nous fallait toute une journée pour descendre chaque hotte. Parfois les fruits étaient endommagés, sans compter le risque de chute. Il y a eu de nombreux porteurs qui se sont tués », a-t-il raconté.



Le district de Chi Lang compte environ 15.000 ha de pommier cannelle. Ce produit agricole phare génère une haute efficacité économique à cette localité. Photo : Ngoc Thanh


La saison de récolte va d’août à septembre. Photo : Tat Son


Les habitants de la région de Chi Lang récoltent souvent les pommes cannelles tôt le matin afin de les transporter à temps au marché. Photo : Ngoc Thanh


Les pommes cannelles sont emballées dans des paniers de 30 kg  qui seront ensuite descendus par treuil  vers le bas de la montagne.  Photo : Ngoc Thanh


 La création du treuil a permis de réduire le temps de transport des pommes cannelles. Normalement, il ne faut que deux minutes environ pour que le treuil descende un panier de pommes cannelles du sommet vers le bas de la montagne. Photo : Thong Thien


Les pommes cannelles sont transportées par  treuil vers le bas de la montagne. Photo : Ngoc Thanh



Après avoir été descendus par treuil au bas de la montagne, les paniers sont rassemblés au bord de la Nationale 1A desservant le district de Chi Linh afin de favoriser la vente aux commerçants.   Photo : Tat Son


En  basse montagne, les agriculteurs portent des paniers de pommes cannelles sur l'épaule avec une palanche vers le marché de Dong Banh pour la vente aux commerçants.  Photo : Ngoc Thanh


Les montagnes du district de Chi Linh sont couvertes de milliers d'hectares de pommiers cannelles. Photo : Bao Uyen

Les commerçants achètent des pommes cannelles le long de la Nationale 1A desservant le district de Chi Linh.  Photo : Tat Son

Hoang Van Phu   utilise un véhicule agricole pour transporter ses pommes cannelles aux agents qui les revendent aux commerçants.  Photo : Tat Son

Avec deux jantes de moto usagées fixées à deux points (l’une au sommet et l’autre en bas de la montagne) et environ 500m de fil d’acier, les agriculteurs peuvent transporter des tonnes de pommes cannelles par jour. « Chaque treuil, de l'achat du matériel à l'installation, coûte environ 10 millions de dongs et peut être utilisé 10 ans », a   ajouté Hoang Van Phu.

Le treuil de Mme Nguyen Thi Thom est installé à côté de celui de Hoang Van Phu. Mme Thom a récemment planté 2,7 hectares de pommiers cannelles sur la montagne. « Cette année, il n’a pas beaucoup plu, la récolte est donc très bonne. Ce fruit a un parfum et une saveur plus sucrée que lors des saisons précédentes. Au début de la récolte, j’ai acheté aux paysans des pommes cannelles grandes et belles au prix de 40.000 à 60.000 dongs le kilo. Mais, en ce moment, je n’en achète que pour 20.000 à 30.000 dongs le kilo. Je n’arrive pas à répondre à toute la demande des commerçants », a dit Mme Thom.


Pour que les pommes cannelles de Chi Lang soient plus connues

Suivant la Nationale 1A vers le bourg de Dong Banh, nous avons vu l'atmosphère très animée du plus grand marché de  pommes cannelles du Nord. Des groupes de personnes des communes de Bac Thuy, Bang Huu, Bang Mac, Chien Thang, Gia Loc, Hoa Binh, Huu Kien, Lam Son, Mai Sao, Quan Son, Van Thuy, Y Tich, etc affluent ici pour vendre ce fruit aux commerçants. Mme Nguyen Thi Lua, une commerçante, a fait savoir que chaque jour, environ 50 tonnes étaient écoulées sur ce marché.

Selon Vi Nong Truong, vice-président du Comité populaire du district de Chi Lang, ce marché des pommes cannelles,  d’une superficie d’un hectare, a été mis sur pied en 2017 pour aider les agriculteurs et les commerçants à effectuer en toute sécurité les transactions, et à réduire le nombre d'accidents de la circulation  le long de la Nationale 1A comme auparavant. Parallèlement à la création du marché des pommes cannelles, la province de Lang Son et le district de Chi Lang ont souvent collaboré pour organiser des foires afin de promouvoir   ce fruit auprès des consommateurs dans toutes les villes et provinces du Nord, a-t-il ajouté. 



Tôt le matin, des activités commerciales sont animées au marché de Dong Banh,   le plus grand marché de  pommes cannelles du Nord.  Photo : Bao Uyen


Les commerçants achètent des paniers de pommes cannelles fraîches au marché de Dong Banh.  Photo : Tat Son


Chaque jour au marché de Dong Banh, environ 50 tonnes de pommes cannelles sont achetées par des commerçants puis écoulées dans tout le Nord. Photo : Bao Uyen


Le marché de pommes cannelles de Dong Banh est plein de vendeurs et de clients. Photo : Tat Son


Les commerçants conservent les pommes cannelles dans de grandes boîtes spongieuses pour pouvoir les transporter en toute sécurité.  Photo : Thong Thien


Au marché de Dong Banh, le prix d'achat des pommes cannelles varie entre 20.000 et 60.000 dôngs le kilo selon la catégorie. Photo : Thong Thien

Les pommes cannelles de Chi Lang, grosses, sucrées et parfumées, sont réputées sur le marché domestique. Photo : Thong Thien

Les pommiers cannelles sont plantés dans le district de Chi Lang depuis les années 1960 par les habitants de la province de Bac Giang. Ayant un mésocarpe épais et peu de graines, les pommes cannelles de Chi Lang sont grosses, uniformes, très sucrées et parfumées. Elles sont d'une qualité meilleure que celles d’autres localités.
Désireux de promouvoir la marque des pommes cannelles de Chi Lang auprès des clients vietnamiens et étrangers, Hoang Van Chuc, du bourg de Dong Mo, a déclaré que la durée de la récolte et de la maturation de ce fruit était très courte,  une semaine seulement. Selon lui, si les organes compétents encouragent des études sur la méthode de conservation des pommes cannelles pour une plus longue durée, ou la transformation de ce fruit en d’autres produits comme le jus, leur valeur sera rehaussée. Les agriculteurs de Chi Lang souhaitent pouvoir exporter leurs pommes cannelles vers des pays européens et américains comme le letchi de la province de Bac Giang.

Le district de Chi Lang compte plus 1.550 ha de pommier cannelle, soit la superficie la plus grande du pays,  produisant 15.500 tonnes par an et générant une recette plus de 460 milliards de dongs de recettes. Le pommier cannelle fait vivre dans le district plus de 300 foyers paysans des ethnies minoritaires Tay et Nung. Le problème relatif à l'exportation des pommes cannelles de Chi Lang à l’étranger sera résolu par la localité dans un proche avenir. ./.

 
Texte : Phong Thu  -  Photos: Bao Uyen, Thong Thien, Tat Son et Ngoc Thanh
Articles Déjà publiés