31/03/2021 17:44 GMT+7 Email Print Like 0

La lutte contre le COVID-19 – rétrospective d'une année

Le Vietnam est devenu un point lumineux en raison de la mise en œuvre avec succès du double objectif de contenir l’épidémie et de développer l’économie dans une "nouvelle normalité".
Les premières infections au COVID-19 ont été signalées fin décembre 2019 dans la ville chinoise de Wuhan. Le 31 mars 2020, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié l'épidémie de COVID-19 de "pandémie".

Jusqu’à 8 heures du 25 mars 2021, 120. 403.526 de cas de SARS-CoV-2 avaient été enregistrés dans le monde entier dont plus de 2.755 .867 décès dans 221 pays et territoires. La pandémie a plongé l'économie mondiale dans une grave récession.
Le gouvernement vietnamien a lancé à temps des politiques aidant les entreprises et citoyens à surmonter les difficultés. Ainsi, le Vietnam est devenu un point lumineux en raison de la mise en œuvre avec succès du double objectif de contenir l’épidémie et de développer l’économie dans une "nouvelle normalité".

Le Vietnam a fait face aux trois vagues de coronavirus. Le premier cas a été recensé le 23 janvier 2020. La 2e vague a débuté fin juillet 2020 et la 3e le 25 janvier 2021.
 
Face à la première vague de coronavirus, le gouvernement vietnamien a appliqué des mesures antiépidémiques plus drastiques et plus tôt que celles recommandées par l'OMS. Il a mobilisé des forces militaires pour gérer les zones en quarantaine et contrôler les personnes entrées sur son sol.


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc préside le 15 mai 2020 une réunion en ligne entre la Permanence du gouvernement avec le Comité national de pilotage de  prévention et de  lutte contre le Covid-19. Photo : Thông Nhât : AVI

Le soir du 23 janvier 2020, les médecins de l’hôpital Cho Ray (Hô Chi Minh-Ville) examinent les deux premiers cas positifs au virus de SARS-COV-2 au Vietnam. Il s'agissait de deux Chinois, un père et son fils, entrés au Vietnam via l’aéroport international de Noi Bai. Photo : Thanh Chung/AVI


Désinfection le 28 mars 2020, des zones de consultation et de traitement de l’hôpital Bach Mai (Hanoï), après la découverte de cas positifs. Photo : Duong Giang : AVI


Le patient No 91, un pilote britannique âgé de 43 ans, reçoit des soins intensifs à l’hôpital Cho Ray (Hô Chi Minh-Ville). Photo diffusée par l’AVI


Cérémonie lors de la sortie de l’hôpital du pilote britannique, patient No 91, après 115 jours de traitement à l’hôpital Cho Ray (Hô Chi Minh-Ville). C’était le malade affecté par le Covid-19 le plus grave au Vietnam. Il fut même considéré, pendant son traitement, comme « incurable ». Photo : Dinh Hang/AVI

Joie  le 14 mai 2020 des habitants du hameau de Dong Cuu, district de Thuong Tin (Hanoï), un foyer pandémique, lorsque les 28 jours de quarantaine se sont terminés. Photo : Minh Quyêt/AVI

Il a organisé des vols pour rapatrier les citoyens vietnamiens et transporter   investisseurs, entreprises, experts et travailleurs qualifiés au Vietnam. Face à la 2e vague, des mesures antiépidémiques ont été appliquées de manière rapide, drastique et synchrone. Les localités ont maîtrisé à temps les foyers épidémiques.
Jusqu’à 6 heures du 25 mars 2021, le Vietnam   recensait au total 1.601 cas de Covid-19 à l’intérieur du pays dont  908 nouveaux cas dénombrés depuis le 27 janvier 2021.

Face à la première vague de coronavirus, le gouvernement vietnamien a appliqué des mesures antiépidémiques plus drastiques et plus tôt que celles recommandées par l'OMS. Il a mobilisé des forces militaires pour gérer les zones en quarantaine et contrôler les personnes entrées sur son sol.

Il a organisé des vols pour rapatrier les citoyens vietnamiens et transporter   investisseurs, entreprises, experts et travailleurs qualifiés au Vietnam.


L’esprit "Combattre l’épidémie, c’est comme combattre l’ennemi"


Lors de la 1ère vague épidémique, face à l’évolution complexe dans la commune de Son Lôi, province de Vinh Phuc (Nord), la province a décidé de mettre en quarantaine de 21 jours, du 12 février 2020  au 4 mars 2020,  toute la commune de Son Loi, soit 10.600 habitants
Face à la 2e vague, des mesures antiépidémiques ont été appliquées de manière rapide, drastique et synchrone. Les localités ont maîtrisé à temps les foyers épidémiques.

Face à de nouvelles souches de coronavirus lors de la 3e vague de l’épidémie, le ministère de la Santé a suivi fermement les méthodes de localisation rapide des foyers épidémiques, effectué largement des tests de dépistage, mis en quarantaine seulement les zones touchées.
Actuellement l’épidémie est sous contrôle.

Dans l’esprit "Combattre l’épidémie, c’est comme combattre l’ennemi", le Vietnam a collaboré étroitement avec des organisations internationales, d’autres pays pour partager des informations, évaluer les évolutions du coronavirus et proposer des mesures antiépidémiques convenables et bien appréciées par la communauté internationale.



Les lits sont prêts au sein de l’hôpital de campagne situé au palais des Sports de Tiên Son. Photo : Trân Lê Lâm/AVI


Prélèvement le 3 août 2020  à domicile d’échantillons pour les tests de Covid-19 auprès de personnes âgées à haut risque de contamination. Photo : Quoc Dung / AVI


Le malade No 582, un grave malade, remercie les médecins de l’hôpital contre les maladies pulmonaires de Da Nang pour l’avoir guéri, lors de sa sortie de l’hôpital le 16 août 2020.  Photo diffusée par l’AVI


La joie des habitants de la rue Nguyên Thi Minh Khai (Da Nang) qui viennent de terminer 14 jours de quarantaine. Photo : Trân Lê Lâm/AVI

Selon le Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, du 16 avril au 24 juillet à 06h00, le Vietnam n'a signalé aucun nouveau cas d'infection intracommunautaire.

Le bilan du pays reste à 412 cas, dont 272 importés, qui ont été mis en quarantaine dès leur arrivée. Le pays entre dans le 99e jour consécutif sans transmission intracommunautaire.

Plus de 10 000 personnes ayant eu des contacts étroits ou en provenance de zones touchées par la pandémie sont en quarantaine, dont 352 dans des hôpitaux, 9 379 dans des centres de confinement et 605 à domicile.


Selon le sous- Comité de traitement du Comité national, 365 patients ont été déclarés guéris et il n’y a aucun décès


Le soir du 4 février 2021 le building Sky City Tower, au No 88 rue Lang Ha (Hanoï), a été bloqué pour prélever des échantillons auprès de tous ses habitants suite à la détection du 22e malade du Covid-19 de Hanoï, vivant dans ce building. Photo : Thanh Dat : AVI


Le message envoyé par des médecins et agents médico-sanitaires de l’hôpital Vietnam-Uong Bi aux habitants  avant de partir pour la commune de Dong Triêu, province de Quang Ninh pour y soutenir la lutte contre le Covid-19. Photo : Duc Hiêu/ AVI


Face à l’évolution complexe de la pandémie de Covid-19, le secteur de la Santé de la mégapole du Sud a réalisé des tests auprès de plus de 7.300 employés travaillant pour l’aéroport international de Tân Son Nhât (Sud), Photo : AVI


Neuf leçons tirées 






Le personnel de l’hôpital de campagne de type 2, No 3 du Vietnam est vacciné contre le Covid-19 avant son départ pour sa mission au Soudan du Sud. Photo : Dinh Hang : AVI


Le 8 mars 2021, dans la province de Hai Duong (Nord), l’hôpital central contre les maladies tropicales, 2e établissement à Hanoï, et l’hôpital contre les maladies tropicales de Hô Chi Minh-Ville ont commencé à injecter le vaccin australien contre le Covid-19, l’AstraZeneca, aux médecins et agents médico-sanitaires, à ceux qui participent directement aux activités de soins ou de traitement des malades du Covid-19 ou à haut risque de contamination. Photo : AVI


Injection le 8 mars 2021 du vaccin contre le Covid-19 auprès du personnel du 2e établissement de l’hôpital central contre les maladies tropicales (Hanoï). Photo : Minh Quyêt / AVI


Le 15 mars 2021, à la faculté de Médecine de Hanoi, le ministère de la Santé a entamé les essais cliniques en première phase du vaccin COVIVAC sur 6 volontaires. Photo : Minh Quyêt : AVI
 

Mesure de la température corporelle d’un élève de Hanoi, aux termes des 5 recommandations contre le Covid-19 du ministère de la Santé. Photo : AVI


A cause de la pandémie de Covid-19, les fêtes de la pagode des Parfums, dans le district de My Duc (Hanoï) ont dû reporter   leur jour d’ouverture de l’année du Buffle au 13 mars 2021. Photo : Thanh Dat : AVI

Grâce à la direction opportune et clairvoyante du gouvernement, du Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19 et du ministère de la Santé et l'unanimité, la solidarité de la population, le Vietnam a réussi à maîtriser de nombreuses vagues de coronavirus, et ce avec des mesures préventives efficaces et peu coûteuses.
Désormais, une nouvelle normalité a été établie et menée dans l’ensemble du pays pour atteindre le double objectif de contenir l’épidémie et de développer l’économie.

En raison des évolutions encore compliquées du coronavirus dans d’autres pays, le ministère de la Santé a lancé une campagne de vaccination utilisant des vaccins importés.

Par ailleurs, le ministère accélère la recherche et le développement des vaccins dans le pays. Les essais cliniques du vaccin Nano Covax (développé par la société Nanogen) sur l’homme sont entrés dans la 2e phase à partir du 26 février 2021.




Par procuration du Premier ministre, l’après-midi du 18 mai 2020, à Hanoi, le vice-Premier ministre, Nguyên Quôc Dung a remis symboliquement des aides en matériel médical au gouvernement et aux habitants australiens pour soutenir leur lutte contre la pandémie. Photo : Van Diêp/AVI 

Le COVIVAC, développé par l'Institut des vaccins et produits biologiques médicaux (IVAC) a commencé à être testé sur l’homme le 15 mars dernier. Les vaccins produits par le Vietnam pourraient être utilisés en 2022.

Le Vietnam a également fait preuve de responsabilité envers la communauté internationale en offrant des équipements et du matériel médical à de nombreux pays gravement touchés par la pandémie.


- Le ministère de la Santé a offert directement ou participé à la remise à plus de 22 pays du matériel médical dont plus de 2 millions de masques de protection, respirateurs, vêtements de protection, kits de tests contre le Covid-19…

- Les essais cliniques sur le vaccin Covivac, développé par l’Institut des vaccins et produits biologiques médicaux (IVAC), ont débuté le 15 mars 2021.
Pour contenir l’épidémie et réduire ses impacts, les localités sont exhortées de renforcer la vigilance, d’appliquer encore strictement les mesures préventives pour protéger les personnes à haut risque dans la communauté.

Le pays doit continuer le contrôle strict des entrées sur leur sol, préparer à la réouverture des vols internationaux et chercher à attirer plus d’investissements étrangers pour atteindre le double objectif cité plus haut.


Les deux vaccins vietnamiens anti-Covid-19, Nanocovax et Covivac, sont actuellement en phase d’essais cliniques sur l’homme. La troisième phase d’essai de ces deux vaccins devait être menée à l’étranger, mais après avoir évalué le coût, le ministère vietnamien de la Santé envisage de mener cette opération au Vietnam.

S'exprimant lors de la réunion tenue le 22 mars à Hanoï, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, chef du comité de pilotage, a reconnu les efforts des chercheurs et a proposé d'accélérer davantage le développement de vaccins nationaux.
Il a demandé aux organes de recherche et de production des vaccins anti-Covid-19 d’accélérer la réalisation des différentes phases pour procéder à la vaccination nationale dans les plus brefs délais.

Réitérant l'alerte des scientifiques selon laquelle le virus SRAS-CoV-2 aura de nouvelles variantes et continuera d'exister pendant des années, Vu Duc Dam a souligné qu'avec une population de plus de 100 millions de personnes, le Vietnam doit être autosuffisant en vaccins, pas seulement contre le COVID-19, mais aussi contre les épidémies du futur.

Ce lundi, à 18 heures, le Vietnam a enregistré trois nouveaux cas exogènes de Covid-19. Tous avaient été placés en quarantaine dès leur entrée sur le territoire.

Depuis le début de l’épidémie, le Vietnam a comptabilisé 2.575 cas d’infection, 2.234 patients ont été déclarés guéris et 35 sont décédés./VI 

 
Réalisation : AVI/ Revue Vietnam Illustré 
Articles Déjà publiés