21/12/2016 10:23 GMT+7 Email Print Like 0

Sur les hautes terres rocheuses de Hà Giang

Située dans la région Nord-Est, la province frontalière de Hà Giang affiche une beauté magnifique avec ses montagnes accidentées, ses sentiers étroits serpentant à travers les collines, ses rizières en terrasses et tous les mystères autour de la vie de ses plus de 20 groupes ethniques (H’Mông, Tày, Dzao, Nùng, Giay…).
La région abrite de nombreux sites emblématiques tels que la Porte du Ciel, la Montagne doublée de la Fée dans le district de Quan Ba, le palais du roi H’mông, la Tour du drapeau national à Lung Cu dans le district de Dông Van, le col de Ma Pi Leng dans le district de Mèo Vac, la Chute de la Fée, le Col des Vents et le Champ mégalithique de Nâm Dân dans le district de Xin Mân, le Ruisseau minéral de Quang Ngân dans le district de Vi Xuyên... qui attirent de nombreux visiteurs.


Routes  de montagne sinueuses. Photo : Hoàng Quanh Hà / VNP. 


Le col de Ma Pi Lèng, à 1600-1800 m d’altitude, est l'un des plus hauts cols du Nord. Photo: Hoàng Quang Hà / VNP


Champs de fleurs de sarrasin dans le district de Dông Van. Photo: Tât Son / VNP


La voirie du Haut plateau karstique a été achevée, ce qui facilite le transport des touristes. Photo: Tât Son / VNP

Selon le Département de la Culture, des Sports et du Tourisme de Hà Giang, le nombre de touristes à Hà Giang  augmente en moyenne de plus de 20% par an. En 2016, environ 800.000 visiteurs sont venus à Hà Giang, une augmentation de 5% en un an. Le chiffre d'affaires total du tourisme a atteint 800 milliards de dôngs.
En 2010, le Haut plateau karstique de Dông Van, dans le district éponyme, a été reconnu par l'UNESCO comme Géoparc karstique mondial, le premier du genre au Vietnam et le second en Asie du Sud-Est (après celui de Langkawi en Malaisie). En 2012, les rizières en terrasses du district de Hoàng Su Phi sont entrées dans la liste des sites d’importance nationale du Vietnam, et plus tard en 2015, elles sont devenues patrimoine culturel national. Avec cette nature si généreuse, la province de Hà Giang regorge de sites touristiques de grande valeur.

A Hà Giang, les visiteurs seront immergés dans une nature magnifique avec des montagnes rocheuses s'étendant à perte de vue, des rizières en terrasses dorées à la saison de la récolte, des champs de  sarrasin en fleurs. Ici et là apparaissent  des maisons sur pilotis où vivent des montagnards de nombreuses minorités ethniques.


Entre ciel et terre 

Le Haut plateau karstique de Dông Van est situé à une altitude comprise entre 1000-1600 mètres. Il couvre les districts de Quan Ba, Yên Minh, Dông Van et Mèo Vac avec une superficie totale de plus de 2.300 km2.

Pour découvrir pleinement ce plateau karstique, les visiteurs doivent prendre un bus de Hà Giang qui les mènera 40 km plus loin, via la nationale 4C, dans le district de Quan Ba. Ils continueront leur voyage vers les districts de Yên Minh, Dông Van et Mèo Vac. Au total, plus de 150 km à travers des routes sinueuses pleine de défis, mais très excitantes.

En chemin, les visiteurs pourront contempler de belles chaînes de montagnes, avec des pics pointant vers le ciel bleu. Ils découvriront de nombreux endroits magnifiques et fascinants, dont la Porte du Ciel de Quan Ba, à 1500 m d'altitude, le col de Can Ty et surtout celui de Ma Pi Leng, l'un des quatre plus hauts du Nord-Ouest du Vietnam.







Le Palais du roi H’mông est situé dans la commune de Sa Phin, district de Dông Van.: Hoàng Quang Hà / VNP


Culture des H’mông à Dông Van. Photo: Archives de la revue Vietnam Illustré.


Une femme H’mông transporte des graines de soja sur son dos. Photo: Hoàng Quang Hà / VNP


L’artisane H’mông Giang Thi Co tisse du lin en utilisant la méthode traditionnelle dans la commune
de Lung Tam, district de Quan Ba, province de Hà Giang. Photo: Hoàng Quang Hà / VNP



Les H’mông du district de Dông Van utilisent des pilons et des planches en bois
pour construire leurs maisons. Photo: Hoàng Quang Hà / VNP



Femmes H’mông transportant des briques pour construire des maisons. Photo: Viêt Cuong / VNP


Touristes fascinés par les champs de fleurs. Photo: Viêt Cuong / VNP

Quelques villages de tourisme communautaire dans la province de Hà Giang: hameaux de Lung Câm Trên (commune de Sùng La, district de Dông Van), de Làng Giang (commune de Thông Nguyên, district de Hoàng Su Phi), de Ban Lan (commune de Yên Phu, district de Bac Mê), de Nam Dam (commune de Quan Ba, district de Quan Ba), de Tha et Tiên Thang (ville de Hà Giang), de Khuôi Lac (district de Vi Xuyên), de Nâm An (district de Bac Quang), My Bac (district de Quang Binh).
Le haut plateau karstique de Dông Van comprend deux saisons distinctes, celle des pluies de mai à octobre, et la saison sèche de novembre à avril. La température moyenne est d'environ 24-280c. En hiver, elle peut descendre à -5oC.

Ce plateau karstique est encore plus beau à la saison des fleurs de sarrasin, d'octobre à novembre, principalement à Phô Là, Sung Là, Lung Tao et Ma Lé. Au printemps, les fleurs de moutarde jaunes fleurissent sur les pentes des montagnes de même que les pêchers. Cette beauté unique attire de nombreux visiteurs.

En outre, les visiteurs auront la chance de contempler le vieux palais de l'ancien roi H’mông, préservé presque intact malgré les vicissitudes historiques, de rouler sur la «Route du Bonheur», construite par des jeunes de minorités ethniques, de découvrir la culture traditionnelle et le style de vie des montagnards locaux avant d'arriver à la Tour du drapeau de Lung Cu où flotte un gigantesque  drapeau national.


A la découverte des rizières dorées en terrasses

Outre le Haut plateau karstique Dông Van, Hà Giang est aussi connue pour ses rizières en terrasses, principalement dans le district de Hoàng Su Phi. On dit qu’elles ont été construites il y a trois ou quatre siècles. On les trouve principalement dans les communes de Ban Luôc, San Sa Hô, Ban Phùng, Hô Thâu, Nâm Ty et Thông Nguyên. Elles ont été reconnues patrimoine culturel national.

Chaque année, fin septembre-début octobre, elles prennent une magnifique teinte dorée. La récolte bat son plein. Dans les champs, les H’mông récoltent le riz. En mai et juin, il est temps de remplir les champs en terrasses avec de l'eau, qui deviennent alors d’immenses miroirs reflétant les nuages et le ciel.



Hà Giang compte développer le séjour chez les habitants des groupes ethniques
H’mông, Dzao, Tày et Pà Then. Photo: Truong Tuân Giang



Les H’mông préparent les plants de riz pour une nouvelle saison sur les champs en terrasses. Photo: Pham Lu




Un plateau de nourriture et une cérémonie pour le génie du riz de l’ethnie Dzao
dans le district de Hoàng Su Phi. Photo: Hoàng Quang Hà / VNP



Rizières en terrasses à Hoàng Su Phi à la saison des pluies. Photo: Pham Lu


Ancienne rue à Dông Van. Photo: Hoàng Quang Hà / VNP


Un festival de combat de boucs se tient chaque année à Hoàng Su Phi. Photo: Hoàng Quang Hà / VNP


Un jeu traditionnel des enfants de La Chi dans la commune de Ban Phung,
district de Hoàng Su Phi. Photo: Hoàng Quang Hà / VNP



Des enfants H’mông dans leurs nouveaux costumes traditionnels font une promenade
sur le col de Ma Pi Leng pendant les vacances du Têt. Photo: Viêt Cuong / VNP

Ces dernières années, Hà Giang a diversifié son offre touristique pour attirer plus de visiteurs, avec notamment la création et le développement de villages de tourisme communautaire. A ce jour, on dénombre 29 villages dans toute la province, et 17 autres sont en cours de construction. Ces villages sont en grande partie tenus par les groupes ethniques H’mông, Dzao, Tày, Pà Then et d’autres.

«Les dirigeants de Hà Giang se sont fixés comme objectif d’attirer 1,5 million de visiteurs en 2020 et de faire de ce secteur un élément majeur de l’économie provinciale à l’horizon 2030», a informé Trân Duc Qui, vice-président du Comité populaire de la province de Hà Giang.

Pour atteindre cet objectif, des investissements ont été alloués pour développer des infrastructures touristiques sur le Haut plateau de Dông Van et à Hoàng Su Phi. En outre, les circuits ont été diversifiés : écotourisme, visites de sites culturels, historiques, géologiques ou religieux.

Nul doute que fort de ses inombrables atouts, le secteur touristique de Hà Giang devrait se développer fortement dans un avenir très proche, pour faire de la province l'une des principales localités touristiques du Nord-ouest du pays./.




Selon une enquête menée en 1999, 22 groupes ethniques vivent dans la province de Hà Giang. Les H’mông sont les plus nombreux (183.994 personnes, représentant 30,52% du total), puis viennent les Tay (152 829, 25,35%), les Dzao (92.524, 15,35%), les Kinh (72.974, 12.10%), les Nùng (59.896, 9,93%), les Giay (13.086, 2,17%), les La Chi (10.184, 1,68%), les Hoa (6.369, 1,05%). Et les autres groupes représentent 1,85%.

(Source: Comité vietnamien sur les minorités ethniques)



Texte: Hoàng Quang Hà, Minh Tâm
Photos: Hoàng Quang Hà, Viêt Cuong, Tât Son,
Pham Lu, 
Truong Tuân Giang & archives de la revue Vietnam Illustré