17/04/2017 09:42 GMT+7 Email Print Like 0

Nouvelle physionomie pour la «Perle de l'Extrême-Orient»

Il est prévu que d'ici 2020, la population de Hô Chi Minh-Ville, la plus grande ville du Vietnam, dépasse 10 millions de personnes. Hô Chi Minh-Ville s'est développée vigoureusement pour être digne de son surnom de «Perle de l'Extrême-Orient» et compte bien devenir une mégalopole de niveau mondial.
En 1975, après la libération du Sud du Vietnam, Saigon (Hô Chi Minh-Ville), comme beaucoup d'autres villes à travers le pays, a commencé à se reconstruire.

Dans les années 1980, lorsque le pays est entré dans la période de «Doi moi» (Renouveau), Hô Chi Minh-Ville est devenue une «terre promise» pour les migrants des quatre coins du pays, qui affluèrent vers la ville pour trouver un emploi. Cela a mis la pression sur la ville en matière d'urbanisme. Pour y faire face, l'administration municipale a élaboré  de nouveaux plans afin de répondre aux exigences d'une croissance rapide de la population tout en assurant les objectifs de développement et de modernité.



L’amélioration du système infrastructural et d’une série d’ouvrages portant d’empreintes historiques tels que :
le nouveau centre urbain de Thu Thiêm, le tunnel de Saigon (tunnel Thu Thiêm), l'avenue Vo Van Kiêt,
l'avenue Nguyên Van Linh... a changé la physionomie de Hô Chi Minh-Ville. Photo: Thông Haï.



Plan du nouveau quartier urbain Thu Thiêm dans le 2e Arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.


L’avenue Nguyên Van Linh, ouvrage considéré comme une percée de la Zone du Sud de
Hô Chi Minh-Ville. Photo : Kim Phuong.

Hô Chi Minh-Ville est la plus grande ville du Vietnam et le moteur économique du pays. Bien qu’elle ne regroupe que 10% de la population et 0,6% de la superficie du pays, elle génère 23% du PIB, 30% des rentrées budgétaires et concentre 20% de l'IDE (investissement direct étranger) du pays. C'est également un lieu où vivent près de 40% des travailleurs dans le secteur des sciences.
Le quartier urbain de Phu My Hung a été le précurseur de cette percée. C’est dans cette zone autrefois marécageuse située au sud de la ville qu’est né le premier centre urbain, récompensé en 1997 par le prix international de l'architecture la plus remarquable en Asie, par l'Institut américain d'Architecture (AIA).

En parlant de la vie ici, Vu Minh Tuyêt, 70 ans, un résident du quartier Nam Thông 3, a confié : «Avant je vivais à Hanoi. Depuis que je suis ici, ma vie a changé. La vie est civilisée, les parcs sont spacieux et verts toute l'année, le climat est sain.»  À l'occasion des festivals du Nouvel An, diverses activités culturelles et artistiques sont organisées pour les résidents et les visiteurs du centre urbain. Il y a aussi des foires aux fleurs de printemps, un festival international des enfants, le festival de la mi-automne….

Phu My Hung compte près de 30.000 habitants dont 43% d’étrangers. Son succès a engendré des changements dans la planification urbanistique de Hô Chi Minh-Ville. Une série de projets ont vu le jour: centre urbain de Thu Thiêm, tunnel de Saigon (tunnel Thu Thiêm), avenues Vo Van Kiêt et Nguyên Van Linh,  pont Phu My,  tour Bitexco. Et un métro est en construction.



Créée par la coentreprise vietnamienne-taiwanaise Phu My Hung en 1997, Phu My Hung est une vitrine
d'un quartier urbain moderne au Vietnam, transformant les zones humides en une zone urbaine
multifonctionnelle. Photo: Kim Phuong / VNP.



Villas de luxe dans la zone urbaine de Phu My Hung dans le 7e Arrondissement, Hô Chi Minh-Ville.
Photo: Kim Phuong / VNP.







Les zones résidentielles comme Phu My Hung et Thu Thiêm ... créent des espaces de vie modernes
et confortables pour les résidents de la ville. Photo: Kim Phuong / VNP.  



Situé dans le district 8, le complexe Harbour City a été construit par le promoteur immobilier Novaland.
Photo: Kim Phuong / VNP. 



Sala Thu Thiêm est une zone résidentielle de 130ha, une partie de la nouvelle zone urbaine de Thu Thiêm,
dans le 2e Arrondissement, Hô Chi Minh-Ville. Photo: Kim Phuong / VNP. 





De nombreux appartements modernes attirent les résidents locaux. Photo: Kim Phuong / VNP.




Les nouveaux quartiers résidentiels avec des installations confortables répondent à la demande des résidents.
Photo: Kim Phuong / VNP.


À l'heure actuelle, Hô Chi Minh-Ville compte 11 projets de centres urbains de plus de 200 ha chacun et 44 de zones urbaines de moins de 200 ha, avec une superficie totale d'environ 23.370 ha.
Situé au cœur du 1er arrondissement, le bâtiment Bitexco, de 65 étages, offre une vue d'ensemble de la dynamique mégalopole.

A côté des bâtiments modernes et des gratte-ciels rutilants, le centre-ville abrite aussi des œuvres architecturales anciennes telles que la Basilique Notre-Dame de Saigon, la Poste centrale, le marché de Bên Thành ou le Palais de la Réunification. Les rues bordées d'arbres séculaires ne sont pas le moindre des charmes de la ville.

Si Phu My Hung est considéré comme le projet pionnier dans la période initiale de développement de la ville, le nouveau centre urbain de Thu Thiêm est un projet clé de la ville pour les premières années du 21e siècle.

Autrefois, Thu Thiêm n’était qu’un ensemble de bâtisses à toits de chaume. C’est désormais un centre urbain moderne relié au cœur de la ville par le tunnel de Saigon, le plus moderne d’Asie du Sud-est. À l'avenir, il s'agira d'un centre financier, commercial et de services d’envergure internationale, où plus de 300.000 personnes vivront et travailleront. Le centre urbain Thu Thiêm est considéré comme l’un des plus beaux en Asie du Sud-est.


Le siège du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a été construit en 1898 et a été mis en service en 1909.
Le bâtiment est l'un des sites préservés du plan directeur de la ville. Photo: Thông Haï.



La cathédrale Notre-Dame - Basilique de Saigon (Nhà tho Duc Bà) (1877 -1880), est l'une des attractions
touristiques les plus populaires de la ville de Ho Chi Minh. Photo: Kim Phuong / VNP.



La Poste Centrale  de Saigon est célèbre pour son architecture unique à Hô Chi Minh-Ville. Le bâtiment a été construit
lorsque le Vietnam faisait partie de l'Indochine française à la fin du 19e siècle. Photo: Nguyên Luân / VNP.



Outre le développement de nouvelles zones urbaines, les autorités de la ville accordent
beaucoup d'attention à la préservation des œuvres architecturales historiques et culturelles.
En image: Villa vintage n ° 110-112 rue Vo Van Tân, Hô Chi Minh-Ville. Photo: Thông Haï / VNP.



Le tunnel de la rivière Saigon est l'un des tunnels les plus modernes en Asie du Sud-Est qui a ouvert ses portes
le 20 novembre 2011, reliant le centre-ville au nouveau quartier résidentiel de Thu Thiêm. Photo : Thu Ba.



Le pont Phu My relie les deux arrondissements 2 et 7 à Hô Chi Minh-Ville. Photo: Kim Phuong / VNP.


Le système de transport synchronisé relie les deux Arrondissement 1 et 4. Photo: Kim Phuong / VNP.


La Tour Bitexco Financial est un gratte-ciel de 68 étages à Hô Chi Minh-Ville qui a été construit
en forme de lotus, considérée comme sylbole d’une ville dynamique. Photo: Kim Phuong / VNP.



De nouveaux centres commerciaux au niveau international ont été construits de plus en plus
à Hô Chi Minh-Ville. Photo: Kim Phuong / VNP.



La rue piétonne de Nguyên Huê au centre-ville de Hô Chi Minh-Ville, première de la ville, a été ouverte
en 2015. Photo: Thông Haï / VNP.



Hô Chi Minh-Ville est toujours une destination attrayante des touristes étrangers. Photo: Kim Phuong / VNP.

Dans leur stratégie de développement urbain, les autorités de Hô Chi Minh-Ville veillent depuis de nombreuses années à assurer aux habitants un milieu de vie agréable et sain. Elles encouragent secteurs économiques et entreprises à développer des projets en vue de créer des emplois, augmenter les revenus et  réduire la pauvreté. Elles ont aussi renforcé le régime de protection sociale et combiné développement économique et protection de l'environnement, avec  comme objectif « vie de qualité, civilisée, moderne et liens affectifs entre les habitants ». Elle est plus que jamais digne de son surnom de «Perle de l'Extrême-Orient»./.


Selon un rapport de la Banque mondiale, si la population croît à un taux annuel moyen de 3,9% par rapport à la période 2000-2010, la population de Hô Chi Minh-Ville devrait atteindre plus de 10 millions de personnes d'ici 2020, à l'exclusion des migrants. La ville vise une surface moyenne de logement par habitant de 20m2 d'ici 2020 et de 22,4m2 d'ici 2025.

Texte: Nguyên Vu Thành Dat
Photos: Dang Kim Phuong, Thông Hai, Thu Ba et Archives.