26/08/2016 09:54 GMT+7 Email Print Like 0

La Fête Bu Brah Mpêr Bon de l’ethnie M’Nông

La Fête Bu Brah Mpêr Bon ou fête d’invocation de la pluie de l’ethnie minoritaire M’Nông, sur les Hauts Plateaux du Centre (Tây Nguyên), se déroule, chaque année, à la fin du troisième mois lunaire afin d’implorer la protection du Ciel, des divinités et des ancêtres, de chasser les fantômes qui nuisent aux villageois et de formuler les vœux d’une météo clémente, d’une récolte abondante et d’une vie prospère. La fête joue un rôle important dans la vie spirituelle de cette communauté.
De bon matin, des villageois et le patriarche du village préparent ensemble un grand plateau d’offrandes pour les divinités comprenant riz, gâteau de riz gluant, fruits, viande, alcool de riz à siroter avec une tige de bambou, bougies, paire de défenses d'éléphants, corne de rhinocéros en bois et figurine de tigre en bois.

Le rite est présidé par le chef du village après un coup de cor. Cette cérémonie se déroule à l’entrée du village. Le chef du village mélange du sang de cochon avec l’alcool dans une bouteille où il plante un bâtonnet de trois tranches de foie de cochon.


Le rite est présidé par le chef du village après un coup de cor.
 

Le chef du village se prépare aux rites.


Le rite principal se déroule à l’entrée du village.


Un groupe de joueurs de gongs conduit par le chef du village.


Un bâtonnet de trois tranches de foie de cochon dans une bouteille d’alcool.


La Fête Bu Brah Mpêr Bon se déroule à la fin du troisième mois lunaire.
 

Des offrandes aux divinités.


 Figurine de tigre en bois est utilisé lors du rite afin de chasser les âmes maléfiques.


Un autre rite se déroule autour d’un mât rituel, ou "cây nêu" en vietnamien.


Des danses folkloriques de l’ethnie M’nông.


Des femmes de l’ethnie M’nông jouant des instruments de musique.


Des villageois sirotent de l’alcool de riz avec une tige de bambou. 

Derrière le chef du village, des villageois font la queue pour prier devant l’autel en formulant des vœux de temps clément, de  récolte abondante et de vie prospère.

Après ce rite, tout le monde se regroupe au milieu de la cour du village où se situe un mât rituel, "cây nêu" en vietnamien. Cette perche rituelle symbolise le bonheur, la santé et la vie paisible. On y fait ensemble un autre rite afin de chasser les âmes maléfiques.

Après ces rites, le chef du village organise des réjouissances populaires avec chants et de danses, sans oublier des jeux folkloriques au son des gongs./.
 
Réalisé par Viêt Cuong