21/05/2020 10:52 GMT+7 Email Print Like 0

Village de bâtonnets d'encens de l’ethnie Nùng

La fabrication des bâtonnets d’encens de l’ethnie Nùng au village de Phia Thap, commune de Quôc Dân, district de Quang Uyên, dans la province de Cao Bang, contribue à la préservation d'un artisanat traditionnel et même spirituel des Vietnamiens.
Les bâtonnets d’encens sont en effet considérés dans la culture vietnamienne comme un lien entre le monde des vivants et celui des esprits. Dans le village de Phia Thap la fabrication de bâtonnets d’encens est devenue une spécificité culturelle  du peuple Nùng.

Bien que personne ne sache quand a commencé la fabrication, ce métier s'est transmis de génération en génération dans la communauté Nùng. Plus de 50 foyers du village sont impliquées.


Le village de Phia Thap se situe dans la commune de Quôc Dân, du district de Quang Uyên, province de Cao Bang. Photo : Công Dat


Feuilles de courges, l’un des principales matières premières pour fabriquer des bâtonnets d’encens. Photo : Trinh Bô


Après la cueillette, les feuilles de courges sont séchés au soleil. Photo : Trinh Bô


Découpage des tiges de bambou. Photo : Trinh Bô


Des tiges de bambou découpées. Photo : Trinh Bô


Enrobage de pâte. Photo : Trinh Bô


 
Les bâtonnets d’encens de Phia Thap sont fabriqués à partir de matériaux naturels. Photo : Trinh Bô


Séchage au soleil. Photo : Trinh Bô


Des bâtonnets d’encens sèchent au soleil après l’enrobage de pâte. Photo : Trinh Bô


S'il fait beau, il ne faut qu'un jour pour que l'encens sèche. Si le temps est nuageux, trois jours. Photo : Công Dat


Un paquet d’encens se compose de 20 bâtonnets. Photo : Trinh Bô


Emballage des bâtonnets d’encens après séchage. Photo : Công Dat

La fabrication de bâtonnets d'encens est un métier artisanal de l’ethnie Nùng du village de Phia Thap. Photo : Trinh Bô

La fabrication comprend de nombreuses étapes complexes. Les principaux matériaux sont tiges de bambou, sciure de bois ou écorce et feuilles de courges. L'étape la plus longue est le séchage de l'encens au soleil. S'il fait beau, il ne faut qu'un jour. Si le temps est nuageux, trois jours.

Hoàng Van Lâp, chef du village de Phia Thap: « L'encens dégage un parfum naturel et magnifique lorsqu'il est brûlé et peut être conservé longtemps ».

Les bâtonnets d’encens de Phia Thap sont écoulés dans tous les marchés de la province de Cao Bang, ainsi que dans d'autres provinces du Nord. Chaque paquet, de 20 bâtonnets, coûte 10 000-20 000 dongs.

Ces dernières années, le village a commencé à s'intéresser au tourisme communautaire. Ce modèle donne aux visiteurs la chance de voir la vie dans le village et aussi de "mettre la main à la pâte" en  fabriquant des bâtonnets d’encens. C'est également un bon moyen pour promouvoir les produits locaux./.
 
Texte: Công Dat - Photos: Công Dat – Trinh Bô