14/11/2018 15:49 GMT+7 Email Print Like 0

Vietnam et Chine intensifient sans cesse leurs relations politiques, diplomatiques et économiques

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a participé les 4 et 5 novembre, à Shanghai (Chine), à la première Foire internationale des importations de Chine (CIIE 2018). A cette occasion, il a accordé à l’agence de presse chinoise Xinhua une interview consacrée aux relations bilatérales et les perspectives dans le futur. La revue Vietnam Illustré (VI)  présente ci-dessous le texte intégral de l’interview. 
«Le Vietnam et la Chine sont liés par monts et fleuves, entretiennent des relations d’amitié traditionnelle de longue date qui ont été soigneusement cultivées et consolidées par plusieurs générations de dirigeants et d’habitants des deux pays », a dit le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors de l’interview, en évaluant les actuelles relations vietnamo-chinoises.

« Ces dernières années, grâce aux efforts conjugués des deux parties, les deux pays et les deux peuples, leurs relations de partenariat de coopération stratégique intégrale se sont développées positivement et ont récolté de nombreux résultats encourageants », s’est-il félicité.

« La réalisation la plus importante et la plus remarquable est que les deux pays ont constamment renforcé et développé leurs liens politiques, diplomatiques et économiques », a-t-il ajouté.

Les relations politiques entre les deux pays sont renforcées et maintiennent un développement actif.  Les visites et rencontres de haut rang entre les deux Partis et les deux pays se réalisent régulièrement et via cela, les hauts dirigeants sont parvenus à plusieurs conceptions communes sur l’approfondissement du Partenariat intégral Vietnam-Chine. 



Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc rencontre à Shanghai, à la première Foire internationale des importations de Chine
(CIIE 2018), le Secrétaire général du PCC, président de la Chine, Xi Jinping. Photo: Thông Nhât/AVI
 


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc rencontre à Shanghai, le Secrétaire général du PCC, président de la Chine,
Xi Jinping. Photo: Thông Nhât/AVI 



Les chefs de délégation posent pour une photo souvenir à la Foire CIIE 2018. Photo: Thông Nhât/AVI 


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prend la parole à la séance d’ouverture de la Foire CIIE 2018.
Photo: Thông Nhât/AVI 



Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et le Secrétaire général du PCC, président de la Chine, Xi Jinping, visitent  le stand
du Vietnam à la Foire CIIE 2018. Photo: Thông Nhât/AVI 



Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc,  ses homologues russes D. Medvedev et laotien Thongloun Sisoulith, 
et le Secrétaire général du PCC, président de la Chine, Xi Jinping, à la foire CIIE 2018. Photo: Thông Nhât/AVI

Les réalisations économiques et politiques entre le Vietnam et la Chine ont soutenu le  développement économique, commercial et de l’investissement des deux pays. Renforcées par  plusieurs accords et conventions de coopération dans l’investissement ou  l’économie, les relations économiques vietnamo-chinoises  ont connu des progrès et la Chine est devenue l’un des premiers partenaires commerciaux du Vietnam. La  valeur du commerce bilatéral est en forte hausse et la balance commerciale bilatérale s’équilibre progressivement.

« Les échanges entre les deux peuples, en particulier les jeunes et les personnes vivant dans les zones frontalières, sont vigoureux, substantiels et diversifiés, contribuant de manière positive au renforcement de l’amitié traditionnelle bilatérale », a-t-il noté.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné que la coopération dans le tourisme avait continué de progresser ces dernières années et que la Chine était la plus grande source de visiteurs étrangers au Vietnam.

En 2017, le Vietnam a enregistré plus de 4 millions de touristes chinois, en hausse de 48,6% par rapport à 2016, représentant plus de 30% du total des arrivées internationales au Vietnam, a-t-il fait savoir.

Au cours des 10 premiers mois de cette année, le Vietnam a accueilli environ 4,2 millions de touristes chinois, soit une augmentation de 28,8% sur un an. Et environ 3 millions de Vietnamiens visitent la Chine chaque année, a-t-il poursuivi.

Les deux parties se coordonnent étroitement pour mettre en œuvre les documents juridiques relatifs à la frontière terrestre entre les deux pays, renforcent la gestion de la sûreté et de la sécurité frontalières, sont parvenus à des conceptions communes en terme de gestion des conflits, de stabilité en mer et accélèrent activement les mécanismes de négociations des problèmes maritimes. 


La  Foire internationale des importations de Chine (CIIE) est l'événement commercial, d’investissement et touristique le plus grand organisé par la Chine jusqu’à maintenant.  Le Vietnam est l'un des 12 pays invités d’honneur de cette première édition parmi plus de 130 pays et territoires participants.
TCes résultats ont contribué pour une part importante à consolider le Partenariat de coopération stratégique Vietnam-Chine, à développer et rehausser la position de chaque pays. Sur ces belles bases, les deux parties doivent, dans les temps à venir,  mettre en œuvre avec efficacité les conceptions communes obtenues par leurs hauts dirigeants, multiplier les visites et rencontres de haut rang, promouvoir les mécanismes d’échanges, coopérer pour le bénéfice mutuel et l’intérêt des deux peuples.

« Je suis persuadé qu’avec la préoccupation particulière des hauts dirigeants des  deux pays, des efforts communs des branches, des localités et des deux peuples, le Partenariat stratégique intégral Vietnam-Chine connaîtra un développement plus vigoureux, contribuera à la paix, à la stabilité et à la prospérité de la région », a affirmé le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc. 

A l’invitation du président chinois, Xi Jingping, nous, une délégation de haut rang du gouvernement vietnamien et plusieurs sociétés vietnamiennes ont participé à la première Foire internationale des importations de Chine (CIIE), à Shanghai. « A cette occasion, je remercie le gouvernement et le président chinois Xi Jinping d’avoir invité le Vietnam à participer à la foire en qualité de +pays invité d’honneur+ », a souligné le Premier ministre vietnamien.

Avant son voyage en Chine, le chef du gouvernement a répondu à une question d’un journaliste de Xinhua sur l’invitation faite au Vietnam  par la partie chinoise de participer à cette foire en tant qu’«invité d’honneur »  et sur les perspectives du Vietnam de pénétrer plsi profondément le marché chinois.

« J’apprécie beaucoup l’organisation par la Chine de la CIIE 2018 qui illustre le concept d’avantage mutuel et de coopération gagnant-gagnant, créant ainsi un nouveau canal de promotion du commerce important à grande échelle pour la Chine et ses partenaires, et offrant aux entreprises chinoises et d’autres pays la possibilité d’obtenir des informations, d’étudier les marchés et de mener des activités de promotion commerciale », a-t-il déclaré.

« Cette foire est une bonne occasion pour le Vietnam de promouvoir son image internationale et de renforcer ses activités de promotion du commerce, de l’investissement et du tourisme ; et pour les sociétés vietnamiennes de rencontrer,  de tisser des relations commerciales et d’élargir leur coopération avec plus de 150.000 sociétés et investisseurs chinois et d’autres pays », a indiqué le dirigeant vietnamien.

« A travers la CIIE 2018, le Vietnam, dans son rôle de pont entre la Communauté économique de l’ASEAN et la Chine, souhaite continuer d’exploiter plus efficacement les avantages positifs que présentent la zone de libre-échange ASEAN-Chine, contribuant au développement global des relations économiques et commerciales entre l’ASEAN et la Chine », a-t-il précisé.



Le Premier ministre vietnamien rencontre Yung Yong, maire de  Shanghai. Photo: Thông Nhât/AVI


Le Premier ministre vietnamien à un forum avec des représentants de sociétés chinoises. Photo: Thông Nhât/AVI


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et les délégués à la cérémonie inaugurale du Bureau de promotion commerciale
du Vietnam à Hangzhou (Chine). Photo: Thông Nhât/AVI



Le Premier ministre vietnamien rencontre, à Shanghai,  Hong Tianzhu, président du groupe Texhong. Photo: Thông Nhât/AVI


Le Premier ministre vietnamien rencontre, à Shanghai, Yan Jiehe, fondateur du groupe de construction Pacifique (Chine).
Photo: Thông Nhât/AVI

« Le Vietnam soutient les activités de coopération et la connexion économique dans le cadre  du plan vietnamien "Deux corridors et un Cercle économique", à des fins pacifiques, pour le développement et la prospérité des pays, sur la base de l’égalité mutuellement avantageuses, du respect de l’indépendance, de l’intégrité territoriale des pays participant à la coopération et du droit international », a affirmé le Premier ministre Nguyên Xuan Phuc en répondant à une question de Xinhua relative à la liaison entre l’initiative chinoise "Ceinture et Route" et le plan vietnamien "Deux corridors et un Cercle économique".

Il a indiqué qu’en 2017, le Vietnam et la Chine avaient signé un protocole d’accord sur la mise en œuvre conjointe de l’initiative chinoise " Ceinture et Route" et du plan vietnamien "Deux corridors et un Cercle économique", notant que les deux pays avaient un potentiel de coopération pour promouvoir la connectivité dans les domaines de la politique, du commerce, de la finance et des échanges humains.

Il a proposé que le Vietnam et la Chine s’attachent à favoriser la coopération pour l’accès au marché chinois des entreprises vietnamiennes et des produits correspondant à leurs avantages, tels que produits agricoles, produits halieutiques, fruits et produits électroniques, de promouvoir activement la balance commerciale et le développement durable.

Il a souhaité que les entreprises chinoises augmentent leurs investissements dans des projets high-tech et respectueux de l’environnement, garantissent la qualité et le rythme des travaux, notamment pour les projets bénéficiant d’un grand intérêt de la part des hauts dirigeants vietnamiens et chinois, et à travers cela, construire une belle image des investissements chinois au Vietnam.

Il faut aussi intensifier la coopération dans les domaines avantageux et répondant aux demandes de chaque partie, et favoriser le Vietnam de sorte que ce dernier puisse avoir accès aux fonds à taux préférentiel de la Chine et qu’il puisse débourser avec efficacité les aides.

«Le gouvernement vietnamien a chargé les ministères et les secteurs de se coordonner avec la partie chinoise pour concrétiser la coopération susmentionnée et élaborer des plans de coopération spécifiques pour relier le plan vietnamien "Deux corridors et un Cercle économique", à l’initiative chinoise "Ceinture et Route" », a-t-il dit.


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s’est dit persuadé que cela apporterait de réels avantages  aux peuples des deux pays et contribuerait à leur développement commun./.
 
Texte réuni par la VI
Articles Déjà publiés