02/02/2018 15:46 GMT+7 Email Print Like 0

Un vétéran américain qui panse les blessures de guerre

Paul George Harding, âgé de 70 ans, est un ancien soldat américain qui a participé à la guerre au Vietnam pendant les années 1960.  De retour aux Etats-Unis, il n’a cessé d’être hanté et torturé par ce qu’il y avait fait et vu, ce que la guerre avait détruit. Il a fini par retourner au Vietnam en 2014 pour apporter sa part à panser les blessures de guerre  et faire de bonnes choses pour les Vietnamiens. 
C’est une fois à la retraite, en 2014, que Paul s’est décidé à revenir au Vietnam. C’est à Hanoi qu’il a posé ses valises. Là, il a constaté rapidement la demande croissante des jeunes Vietnamiens d’apprentissage de l’anglais.  Les frais d’un cours avec des enseignants anglophones  étant trop élevés pour beaucoup d’entre eux,  Paul a décidé d’ouvrir un cours  gratuit pour les gens de son quartier. 

Le cours d’anglais de Paul George Harding a lieu le week-end 
 
Paul est attaché à ses élèves  
 
Les leçons de Paul abordent surtout l’histoire vietnamienne 

En classe, les petits apprennent à colorier des images 
 
La classe d’anglais gratuite attire un grand nombre d’enfants 
 
Chez lui, après les cours, Paul adore lire des livres sur l’histoire vietnamienne 

A peine ouverte, la classe de Paul a attiré un grand nombre de jeunes et d’adultes. Plusieurs étudiants hanoïens l’assistent, l’aidant par exemple à organiser des cours pour différents niveaux.

En classe,  Paul accorde de l’importance à  la perfection de la prononciation, ce qui leur permet de parler anglais avec un accent correct et d’avoir confiance en eux-mêmes. Avec les petits, il veille à créer une ambiance ludique pour rendre les cours agréables, par exemple en utilisant des dessins ou le coloriage.  Les leçons de Paul abordent essentiellement l’histoire vietnamienne. Paul est en effet un passionné de l’histoire et des grands hommes vietnamiens.

Pendant ses temps libres, il aime participer à des activités communautaires, notamment nettoyer et repeindre les murs de l’impasse No 1 de la rue Nguyên Thi Dinh, quartier Trung Hoa, arrondissement de Cau Giay (Hanoi). Ce travail a bénéficié du soutien enthousiaste des habitants du quartier.  Ils aident même  activement Paul et ses élèves à nettoyer les murs,  enlever les tâches de moisissure,  ramasser les ordures….  Le travail  de Paul a gagné le cœur des habitants, et les a  encouragés à embellir leur quartier.

Plusieurs ont acheté des boissons et des outils pour l’équipe de Paul.  « C’est en lisant un journal que j’ai appris que Hanoi lançait une campagne d’élimination des affiches  publicitaires illégales pour rendre à la ville sa beauté. J’ai souhaité agir dans le quartier où j’habite »,  a confié Paul. Ses élèves ont répondu avec joie à son appel. En un court laps de temps, les publicités sauvages écrites sur les murs des rues Hoang Ngân,  Tran Duy Hung, Nguyên Ngoc Vu…  ont été enlevées, puis les murs ont été revêtus d’une nouvelle couche de peinture. Le quartier à fait peau neuve.  
 
Le vétéran de guerre est revenu au Vietnam avec le souhait de panser les blessures de guerre 

Paul enlève des tâches de colle sur un mur avant de passer une couche de peinture  
 
Paul et des volontaires repeignent un mur 
 
Paul apprend à un enfant à repeindre un mur  
 
Les élèves sont ravis d’embellir les rues avec leur enseignant 
 
La rue est revêtue d’une nouvelle couche de peinture  
 
Paul souhaite faire de bonnes choses pour la communauté vietnamienne 

«Je regrette toujours ce que j’ai fait au Vietnam…. Je souhaite faire quelque chose pour aider les jeunes Vietnamiens à développer leurs compétences, pour s’assurer un bel avenir, à eux ainsi qu’à leur pays»,  a conclu Paul./.
 
Texte:Ngân Ha – Photos: Công Dat