23/03/2018 09:32 GMT+7 Email Print Like 0

Un médecin japonais au chevet des patients vietnamiens

Le médecin  japonais Iizuka Kazuhiro est réputé pour ses contributions remarquables au  traitement  des malades à l’hôpital central de soin et de rééducation motrice de la province de Thanh Hoa. Et il est aussi expert dans la fabrication d’objets de rééducation motrice originaux, simples mais très efficaces. 
Iizuka Kazuhiro travaille depuis mars 2017 à l’hôpital central de soins et de rééducation motrice de Thanh Hoa, dans le cadre du programme d’envoi de bénévoles de l’agence japonaise de coopération internationale (JICA). « C’est un jeune médecin talentueux qui a toujours des initiatives intéressantes », a estimé un représentant de la JICA.

Après une année au Vietnam, le médecin japonais a pu enrichir son vocabulaire de vietnamien pour communiquer avec les locaux.  « Parler vietnamien  me permet de créer une ambiance familiale avec les patients, de rendre plus efficace mon traitement », a-t-il partagé. 
 

Le médecin japonais Iizuka Kazuhiro (gauche) est un expert volontaire à l’hôpital  central de soin et de rééducation motrice
de Thanh Hoa.



Il a travaillé 7 ans au centre contre les accidents vasculaires cérébrals de l’hôpital japonais de Nishijima


Iizuka Kazuhiro mobilise toutes ses connaissances professionnelles dans le traitement des malades vietnamiens


Le savoir-faire d’Iizuka Kazuhiro améliore l’efficacité de la rééducation


Iizuka Kazuhiro apprend à un malade des mouvements simples 


Iizuka Kazuhiro a noué des liens de confiance avec ses collègues et ses malades

 
Iizuka Kazuhiro est expert dans la fabrication d’objets de rééducation motrice simples mais efficaces


Iizuka Kazuhiro crée du matériel de rééducation à partir de matériaux bon marché


Les objets fabriqués par Iizuka Kazuhiro soutiennent efficacement la rééducation et réduisent les frais de traitement des patients


Ces outils confectionnés par Iizuka Kazuhiro  permettent une rééducation des doigts


Un bout de caoutchouc mousse est transformé en un outil de rééducation des doigts


Le schéma de traitement d’Iizuka Kazuhiro permet aux patients ayant souffert d’un AVC de retrouver rapidement leurs
capacités motrices

Une fois  diplômé de la faculté de médecine au Japon, Iizuka Kazuhiro a voyagé en Asie du Sud-Est et exploré la médecine des pays en voie de développement, notamment dans la rééducation motrice, son domaine de spécialité. « Lorsque la JICA a envoyé des bénévoles au Vietnam,  j’ai pensé que ce serait une rare occasion pour moi de partager mes connaissances et d’apprendre des expériences de collègues vietnamiens. J’ai posé ma candidature et j’ai été  sélectionné. J’aime ma mission au Vietnam et je suis ravi de voir mes patients se rétablir rapidement »,  a-t-il confié.

Selon le médecin Lê Duy Cuong, chef du Département clinique et de rééducation motrice,  Iizuka Kazuhiro a aidé l’hôpital à améliorer ses capacités de soin et de traitement par la rééducation motrice.  Les malades, directement soignés par le médecin japonais, ont enregistré des progrès, ont pu maîtriser leurs mouvements, saisir facilement avec la main des objets…

« On peut citer le cas de Trinh Thu Hang, âgée de 13 ans. Blessée au cerveau,  ses mains ne pouvaient fonctionner normalement. Cependant, au bout de trois semaines de prise en charge par Iizuka Kazuhiro,  elle a pu retrouver ses capacités fonctionnelles pour les gestes du quotidien: s’habiller, manger, boire… », a informé le médecin Le Duy Cuong.

Iizuka Kazuhiro est auteur d’intéressantes inventions, des objets nommés "Made by K. IIZUKA", faits en caoutchouc mousse, en plastique, en bois… qui facilitent la rééducation motrice des patients en les aidant, par exemple, à saisir une cuillère, à marcher... Des objets bon marché qui ont contribué à réduire les frais de traitement des  malades.

Iizuka Kazuhiro restera au Vietnam jusqu’en mars 2019. Il a plusieurs projets à réaliser au Vietnam avant de retourner dans son pays. « Je souhaite visiter des hôpitaux au Sud et au Centre, rencontrer le personnel pour échanger.  Je présenterais des outils de rééducation motrice "Made by K. IIZUKA" sur les réseaux sociaux pour en faire profiter le plus grand nombre de personnes », a confié le jeune docteur japonais./.

 
Texte : Ngân Ha – Photos : Viêt Cuong 

Articles Déjà publiés