14/03/2019 11:35 GMT+7 Email Print Like 0

Tran Nam Giang, le maître des mini-maquettes

Tran Nam Giang est célèbre à Ho Chi Minh-Ville  pour avoir créé ces 15 dernières années près de 400 mini-maquettes,  « uniques et originales ». Tran Nam Giang et une poignée d’artisans du Vietnam peuvent créer des mini-maquettes de quelques millimètres, fabriquées avec une grande précision. Pour son travail incomparable, il  a été reconnu comme le « maître des mini-maquettes » 
Avoir des études universitaire en graphisme,  Nam a passée quelques années à concevoir des logos. Ses temps libres, il les consacrait aux objets miniatures.  Puis, il s’est mis à les vendre en ligne.  « Lorsque j’étais petit, j’adorais les jeux de construction. En 2000, j’ai visité  une exposition de mini-maquettes d’artisans russes ce qui m’a donné l’idée de réaliser une collection de mini-maquettes à l’effigie d’anciennes voitures ou d’insectes », a-t-il confié. 


Trân Giang Nam  a créé des mini-maquettes de grande qualité


Les matériaux de base sont de fils et de minces pièces de bronze 


Outils de Tran Giang Nam: pince à épiler, pincette, couteau 


Esquisse d’une mini-maquette 


La création d’une mini-maquette exige une concentration absolue 


Chaque détail est important  


Tran Giang Nam est très minutieux 


La réalisation d’une mini-maquette sophistiquée, exige du temps: une à deux années

« Mes clients sont pour la plupart des Japonais qui aiment collectionner les objets d’artisanat,  fruit d’un travail minutieux et sophistiqué », a partagé le maître des mini-maquettes.

La réalisation d’une mini-maquette sophistiquée, très détaillée, exige une grande précision, et surtout du temps: trois mois au moins, voire une à deux années! La création se divise en plusieurs étapes : examen du modèle, recherche et façonnage des matériaux,  montage,  harmonisation des couleurs…  Les matériaux sont divers: fils de bronze, acier, aluminium, sciure de bois, et composite, récupérés de pièces mécaniques usées.  Pour les commandes de grande valeur, il utilise également de l’or, de l’argent, du titane et des bijoux. 

Il a conçu près de 400 ouvrages à l’effigie d’anciennes voitures, d’avions, d’insectes..., qu’il vend en moyenne 200 d’USD, soit 4 millions de dongs. Sa création la plus chère est une voiture BMW - R51,  modèle 1954, vendue 3.000 USD (plus de 70 millions de dongs). 


Une Vespa miniature 


Maquette d’un cyclo-pousse 


Une motocycle


Lambro miniature 


Maquette d’une troupe de fourmis 


Des coureurs à pied


Le navire du film "Pirates des Caraïbes". 


Un mini-avion 


Maquette sophistiquée d’un avion


La pagode au Pilier unique 

La création de mini-maquettes exige  de la patience, de la minutie et une  grande précision dans les détails.  Grâce à ses bons yeux, Trân Giang Nam s’intéresse au plus petit détail, sans aide d’une loupe. Le modèle est une réplique à l'identique de l’original. L fabrication est entièrement manuelle, sans aide de machines, ce qui fait  la différence par rapport à des produits analogues réalisés ailleurs dans le  monde.

Trân Giang Nam souhaite créer davantage de maquettes inspirées de la culture vietnamienne telles que cyclo-pousse, ao dai, chapeau conique, paysans, marchands ambulants ou constructions typiques du Vietnam. Pour se faire plaisir et présenter de manière originale aux amis internationaux la beauté de son pays natal. /.

 
Réalisé par Nguyên Luân – Thông Hai
Articles Déjà publiés