12/11/2020 10:01 GMT+7 Email Print Like 0

Tran Binh Giang, premier expert vietnamien en endoscopie chirurgicale

Premier Vietnamien à apprendre l’endoscopie chirurgicale, le prof.-docteur Tran Binh Giang, directeur de l’hôpital Viet – Duc (Hanoi),  a changé les points de vue de la médecine européenne sur la réalisation d'opérations endoscopiques dans les pays en développement,  une chirurgie considérée comme « noble » en raison de son prix élevé. 
Directeur de l’hôpital Viet Duc, le docteur Tran Binh Giang est aussi président de l’association d'endoscopie chirurgicale, du Vietnam, ancien vice-président de l’association d'endoscopie chirurgicale d’Asie-Pacifique. Il a été le premier Vietnamien à apprendre l'endoscopie chirurgicale et a suivi son développement dès les premiers jours de son application dans le monde.


En 1987,  la première endoscopie chirurgicale était réalisée par le Français Philippe Mouret et jusqu’en 1990, cette technique  était réalisée dans certaines hôpitaux en France.  Acette période, le chirurgien Tran Binh Giang faisait un stage de greffes à l’hôpital Cochin, un grand hôpital français qui réalisait alors de premières interventions d’endoscopie chirurgicale. A cette période, les chirurgiens occidentaux considéraient cette opération  comme coûteuse et n’avaient pas l’intention de l’appliquer dans les pays du tiers monde. 

 

Docteur-professeur Tran Binh Giang, directeur de l’hôpital Viet Duc. Photo : Viêt Cuong  


Tran Binh Giang réalise une  chirurgie endoscopique  à l’hôpital Viet Duc. Photo : archives

Tran Binh Giang et les membres de l’association de la Croix-Rouge offrent des cadeaux aux petits malades de l’hôpital Viet Duc. Photo : archives 

En 1992, de retour au Vietnam, Tran Binh Giang  nourrissait un souhait, c’était de réaliser ces opérations endoscopiques dans son pays  et d'acheter du matériel médical pour cette intervention. Selon lui, deux personnes ont contribué à développer  l'endoscopie chirurgicale   au Vietnam: le feu directeur de l’hôpital Viet Duc, Nguyên Duong Quang,  qui accorda  500 millions de dongs  tirés  du budget de l’hôpital pour acheter en 1972 le premier ensemble de machines, et le feu professeur Tôn Thât Bach qui  accorda les meilleures conditions pour réaliser  l'endoscopie chirurgicale.
 
La chirurgie endoscopique est appliquée dans presque tous les établissements médicaux de divers échelons des 63 villes et provinces du Vietnam

 
Cependant, plusieurs chirurgiens vietnamiens de premier plan  restaient dubitatifs sur la réalisation de ces interventions  au Vietnam car trop modernes à réaliser. Cependant, nullement  découragé, le médecin Tran Binh Giang invita le professeur belge Delaitre à venir au Vietnam pour réaliser des opérations endoscopiques. Elles furent filmées et le film documentaire  changea les points de vue du milieu de médecins européens sur l’application de ces interventions dans le tiers monde.

En 2004, l’hôpital Viet- Phap (Hanoi)  invita le professeur Philippe Mouret, créateur de la chirurgie endoscopique, à venir au Vietnam pour y donner les premiers cours sur cette technique. Ce cours qui comptait 30 médecins a vu le nombre de médecins spécialistes se multiplier et atteindre de nos jours des milliers au Vietnam.  
 

Chirurgien Tran Binh Giang (1er à gauche) prend une photo  souvenir avec les Premiers ministres vietnamien Nguyên Xuân Phuc et  japonais Shinzo Abe, et le président du groupe Kitahara, Shigemi Kitahara. Photo : archives 


Chirurgien Tran Binh Giang(4e  à gauche) reçoit le Prix « Talents du Vietnam »2019. Photo : archives

Tran Binh Giang et le président du groupe Kitahara, Shigemi Kitahara,  signent une convention de coopération sur la rééducation fonctionnelle de haute qualité à l’hôpital Viet Duc. Photo : archives 


Tran Binh Giang signe un document de coopération avec le groupe américain Medtronic. Photo : archives  

En 1982, lorsqu’il était étudiant de la Faculté de la Médecine de Hanoi, il  participa à un dialogue avec le professeur Ton That Tung, un talent de la chirurgienne du Vietnam. Cette rencontre lui donna  la passion de devenir chirurgien, l’incita à appliquer de nouvelles techniques et progrès de la médecine européenne. 
 
Selon de dernières statistiques,  92% des hôpitaux du Nord, 92% de ceux du  Sud et 88% de ceux du Centre appliquent la chirurgie endoscopique. 
Devenu directeur de l’hôpital Viet Duc, il aida la discipline chirurgie de l’hôpital à réaliser des progrès  spectaculaires. « Actuellement, toutes  les nouvelles techniques du monde sont appliquées à l’hôpital Viet Duc et le Vietnam est capable de réaliser toutes sortes d’interventions  chirurgicales  qu’appliquent les plus  grands établissements hospitaliers  du monde », a affirmé le professeur Tran Binh Giang.

Texte: Thao Vy – Photos:  Viet Cuong et archives
Articles Déjà publiés