Portrait

Professeure-docteure Thai Kim Lan, une amoureuse de la culture huéenne

Après plus de 50 ans en Allemagne, la professeure-docteure Thai Kim Lan est revenue dans a ville natale, l’ancienne ville impériale de Huê, province de Thua Thiên-Huê (Centre), poussée par sa nostalgie envers sa maison et la romantique rivière  Huong (des Parfums), mais surtout par le souci d’apporter sa part à l’œuvre de préservation et de valorisation des traditions culturelles de sa ville.

Thai Kim Lan est partie faire ses études en Allemagne en 1965, a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en philosophie et puis a été invitée à travailler pour son école en tant qu’enseignante de philosophie de l’Université Ludwig Maximilian de Munich (Allemagne), métier qu'elle a exercé une trentaine d’années.

En faisant ses études en Europe, elle était déterminée à apporter sa part à l’édification du pays et ne pas s'occuper de la recherche d'une haute position sociale. Ce qui l’a incitée à se plonger ses années à l’étranger dans les études et devenir une enseignante de philosophie talentueuse  au pays de grands philosophes célèbres du monde dont Immanuel Kant, Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Ludwig Andreas Feuerbach....

La professeure-docteure Thai Kim Lan est propriétaire de « Lan vien co tich » et du musée des céramiques de la rivière Huong. Photo : Công Dat
Collection de près de 5.000 rares pièces de céramique repêchées dans la rivière Huong. Photo : Cong Dat
Inauguration du musée de céramiques antiques de la rivière Huong dans la maison-jardin « Lan vien co tich ». Photo fournie par le personnage
Le ministre de l’Education et de la Formation, Nguyen Kim Son, en visite au musée des céramiques antiques de la rivière Huong de Thai Kim Lan. Photo fournie par le personnage
M. Phan Ngoc Tho (chemisier blanc), Secrétaire adjoint permanent du comité du Parti de la province de Thua Thiên-Hue, assiste à l’exposition de céramiques antiques intitulée « Histoire des rivières » de Thai Kim Lan, organisée lors de la Semaine du Festival Huê, durant l'été 2022. Photo fournie par le personnage
Docteur Phan Thanh Hai (au milieu), directeur du service de la Culture et du Sport de la province de Thua Thiên-Huê, en visite au musée de céramiques antiques de la rivière Huong de Thai Kim Lan. Photo fournie par le personnage
Thai Kim Lan reçoit des amis venus de l’Agence américaine de développement international (USAID). Photo fournie par le personnage

La professeure-docteure Thai Kim Lan, dont le nom complet est Thai Thi Kim Lan, est née dans une famille d’origine de Huê. Elle a fait ses études de collège  et de lycée  dans des écoles traditionnelles réputées de Huê dont Quoc Hoc ou le collège Dong Khanh, ce qui a contribué à affirmer son caractère huéen. Pour cela, l'expert en Hue Nguyên Dac Xuân a dit que « Thai Kim Lan est une femme typique de Huê ».

Le caractère huéen est si fort chez elle que« lorsque je pars, j’apporte un patrimoine culturel qui comporte non seulement la tunique traditionnelle ou la longue chevelure de la jeune fille huéenne, mais plus important que cela, le patrimoine culturel huéen ».

Thai Kim Lan, une femme fortement imprégnée du caractère huéen. Photo : Công Dat
Le beau chapeau de style européen insiste sur la beauté fortement huéenne de la professeure Thai Kim Lan. Photo : Công Dat
Thai Kim Lan organise la cérémonie de l'érection de l’arbre nêu à l’occasion du Têt traditionnel selon les rites huéens dans son jardin "Lan viên co tich". Photo fournie par le personnage
Thái Kim Lan et des amis amoureux de la culture huéenne. Photo fournie par le personnage
Une séance d’échanges culturels et de présentation de l'ao dai traditionnel huéen à "Lan viên co tich". Photo fournie par le personnage
Thai Kim Lan échange des histoires culturelles intéressantes avec des amis étrangers. Photo fournie par le personnage
Des amis huéens dégustent des plats traditionnels huéens préparés par la professeure Thai Kim Lan. Photo fournie par le personnage  

 Thai Kim Lan a été l’un des premiers intellectuels vietnamiens à l’étranger revenus au Vietnam dès la fin de la guerre. Elle a créé l’association d’amitié Allemagne-Vietnam et a appelé à la levée de l’embargo contre le Vietnam, aux investissements allemands au Vietnam. Depuis, elle est revenue  au Vietnam à de nombreuses reprises pour réaliser des projets.

En 2001, elle a aidé le théâtre classique (Tuồng) Dao Tan à restituer la pièce  classique "Lộ Địch", 1ère œuvre du théâtre classique du Vietnam inspirée d’une œuvre littéraire française, qui fut une exemple d’adaptation d’une œuvre théâtrale européenne en une œuvre théâtrale traditionnelle vietnamienne. En 2002, grâce à Thai Kim Lan, le théâtre classique (Tuồng) Dao Tan a pu présenter cette pièce en Allemagne pendant  deux semaines,  qui a eu un grand écho auprès du public allemand. Pour ses contributions, Thai Kim Lan s’est vue attribuer en 2005 le Prix Dao Tân pour ses mérites en termes de préservation et de développement de la culture vietnamienne.

Disposant de grandes connaissances en philosophie et littérature allemandes et en culture vietnamienne, Thai Kim Lan a traduit de nombreuses œuvres littéraires et philosophiques allemandes en vietnamien et des œuvres littéraires classiques vietnamiennes en allemand pour renforcer les échanges culturels entre les deux pays. Elle a fait la navette ces dernières années entre l’Allemagne et Hue pour participer à l’enseignement, aux recherches et à la préservation des valeurs culturelles traditionnelles huéennes. Elle donne des cours d’agréation en philosophie à l’institut de bouddhisme de Hue.

En avril dernier, elle a inauguré un musée d’anciens céramiques de la rivière Huong (des Parfums) dans les locaux de sa maison-jardin “Lan viên cố tích” à Huê. Le musée conserve près de 5.000 antiquités de la culture de Sa Huynh, repêchées dans la rivière Huong dont plusieurs vieilles de 2.500 à 3.000 ans.

C’est le seul musée privé au Vietnam exposant des céramiques trouvées dans une même rivière. Né d’un grand amour pour l’ancienne capitale impériale de Huê, le musée “ Lan viên cố tích” constitue, en plus d’un musée, un rendez-vous culturel où sa propriétaire accueille et partage des histoires et idées sur la culture traditionnelle avec des amoureux de Huê./.

 

Texte : Thanh Hoa – Photos : Công Dat et archives du personnage. Traduction : Diêu Vân

Le photojournaliste Nick Ut et sa photo emblématique  Napalm Girl

Le photojournaliste Nick Ut et sa photo emblématique « Napalm Girl »

Plus de 50 ans se sont écoulés, mais le nom de Nick Ut (Huynh Cong Ut) apparaît encore régulièrement dans de nombreux articles, séminaires, ateliers ou expositions de photos dans de nombreux pays à travers le monde. Il est bien connu comme le premier Vietnamien à avoir reçu le prix Pulitzer pour sa photo en noir et blanc intitulée « La terreur de la guerre » ou « Napalm Girl ».

Top