Gastronomie vietnamienne

Le bun thang à l’holothurie

Le bún thang  n’est pas seulement l’un des plats emblématiques de Hanoï, c’est aussi la preuve de la dextérité et du raffinement des Hanoïens. Avec ses ingrédients au nombre d'une vingtaine, ce plat est digne d’être le chef-d’œuvre de la cuisine hanoïenne.


Le maître-cuisinier en chef de l’hôtel Movenpick Hanoï, Nguyên Thi Ngoc Quyên, a le grand mérite d’avoir inventé le  bún thang  à l’holothurie, ce chef-d’œuvre culinaire, à l'occasion du banquet international marquant le Millénaire de Thang Long- Hanoï organisé par le Vietnam.

Ce plat d’excellence, composé de vermicelles de riz dans une bouillon d'os de porc et de poulet, comprend une vingtaine d’ingrédients à savoir holothurie, crevettes séchées, radis séchés, œufs, salaison de crevettes (mắm tôm), gio lua ou mortadelle vietnamienne, champignons séchés…

Le bun thang à l’holothurie est arrosé d'un bouillon d'os de porc et de poulet, et servi chaud.
Bun thang à l’holothurie

L’holothurie ou concombre de mer est riche en protéines et lipides. Il permet de concocter des plats nutritifs bénéfiques à la santé. Étant un ingrédient du bouillon du bun thang, il rend ce plat très nutritif. Le bouillon est préparé avec des os de porc et de poulet, des crevettes séchées, et l’holothurie, et accompagné d'épices et de nuoc mam.

Lieu recommandé:

Hôtel Movenpick, 83A rue Ly Thuong Kiêt (Hanoï). Tel: 024 38222800

 

Préparation préliminaire des ingrédients : les crevettes sont bouillies et décortiquées, le gio lua est coupé en fines tranches, les fines herbes, ciboulette, citrons, radis séchés …. sont lavés.  Les vermicelles de riz sont bouillis puis laissés à sécher.

On dépose les ingrédients dans un grand bol : une portion de vermicelles de riz, un peu d’omelette découpée en fines lamelles, des oignons blancs et verts épluchés et hachés, des champignons, de la mortadelle vietnamienne et de fines lamelles de viande de poulet. Le tout est généreusement arrosé d’une louche de bouillon chaud, puis saupoudré de crevettes séchées et effilochées, sans oublier une cuillère à café de salaison de crevettes (mắm tôm) et une goutte d’essence de bélostome (ou scorpion d’eau - cà cuống), ingrédient indispensable et onéreux. On accompagne naturellement le bún thang d’herbes aromatiques ainsi que d’échalotes frites, offrant ainsi un mélange de saveurs relevé et extrêmement délicat.

Le bun thang à l’holothurie est considéré comme une quintessence de la cuisine hanoïenne, qu’aucun touriste visitant la capitale ne devrait manquer./ .


Réalisé par Trân Thanh Giang/VI. Traduction: Diêu Vân

Cuisiner les œufs: des chefs cuisiniers partagent leurs recettes à Hanoï

Cuisiner les œufs: des chefs cuisiniers partagent leurs recettes à Hanoï

À l’occasion de la Journée de la famille vietnamienne (28 juin)  a eu lieu, pour la première fois, au Centre des expositions, de la culture et des arts du Vietnam (2, rue Hoa Lu, arrondissement de Hai Ba Trung, Hanoï), un festival culinaire vietnamien et international nommé « Créativité à partir d’œufs ». Cet événement a vu la participation de nombreux chefs talentueux, étrangers et vietnamiens.

Top