30/01/2019 16:09 GMT+7 Email Print Like 0

Retour à Gia Lai, une région sauvage

Auparavant 1975, la ville de Pleiku était considérée  comme l’avant-poste de l’armée américaine et de celle de la République  du Vietnam dans la zone tactique No 2 sur les Hauts Plateaux du Centre. Pleiku est devenu, après la guerre, une rue montagneuse riche avec d’immenses cultures d’hévéas, de caféiers, de théiers…. et reste une destination idéale pour ceux qui souhaitant découvrir l’art des gongs du Tây Nguyên et des sites touristiques grandiose
Une destination phare des Hauts Plateaux du Centre 

Pendant la période de guerre, Pleiku (actuel chef-lieu  de la province de Gia Lai) était considérée comme une « commune des soldats »; et maintenant,  elle est une « région touristique gratuite » car le touriste peut découvrir en toute liberté et gratuitement une nature grandiose : lacs, chutes d’eau, montagnes, forêts… 

La ville de Pleiku  a l'atmosphère d’une ville de montagne, venteuse  et brumeuse toute l'année, aux pentes douces. A Gia Lai, les sites touristiques  romantiques sont nombreux tels que lac Bien Ho, baigné d’air pur et d’atmosphère paisible, est comparé aux « yeux de Pélikè », le lac hydraulique entouré des vastes champs de théiers, Bien Ho Che, la chaîne Chu Nam, les volcans de Chu Dang Ya et Ham Rong..., qui sont dans un rayon de 10 à 20 km du centre-ville.



Bien Ho, un site touristique de la province de Gia Lai. Photo : Thanh Hoa 


Beauté grandiose du lac Bien Ho. Photo : archives


Le célèbre volcan Chu Dang Ya à Gia Lai, une destination appréciée des touristes. Photo : Cong Dat 


Le complexe touristique de Dong Xanh, province de Gia Lai. Photo : Cong Dat 


La belle cascade de Phu Cuong, à Gia Lai.  Photo : archives 

Les forêts vierges refuges d'animaux et de plantes sauvages, les chutes d’eau grandioses, les parcs nationaux de Kon Chu Rang ou Kon Ka Kinh (ce dernier nommé encore parc du Patrimoine de l’ASEAN), sont des sites appréciés des touristes aventureux qui peuvent randonner et faire du camping en pleine forêt.

Gia Lai est encore une région fortement imprégnée du cachet culturel des Hauts Plateaux du Centre, avec sa culture des gongs, ses rites et cérémonies traditionnelles des ethnies minoritaires Gia Rai, Bahnar, M’Nong, Co-ho, Xê Dang, Ê Đê, Chu Ru, Stieng, Ro Mam,…. qui attirent toujours les touristes. 



Cérémonie d’inauguration d’une nouvelle maison rong  des Ba Na, avec un spectacle de gongs. Photo : Công Dat


Gia Lai a veillé, ces dernières années, à transmettre l’art des gongs aux jeunes pour préserver et développer ce
patrimoine. Photo: Công Dat 


      Artistes en costume traditionnel à un festival de rue à Pleiku. Photo : Công Dat 

"Les Hauts Plateaux du Centre, dont  la province de Pleiku, doivent connaître un essor touristique au 21e siècle", a souligné  le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, qui parlait de la "Stratégie-vision des nouveaux Hauts Plateaux du Centre".  Pour y parvenir, "il faudra une stratégie durable pour préserver la beauté des forêts, l’espace de vie, valoriser les valeurs culturelles matérielles et immatérielles des ethnies minoritaires Ê Đê,  Gia Rai, M’Nong, Bahnar, de l’ethnie majoritaire Kinh…", a souligné le  Premier ministre.

Une terre de cultures industrielles

Gia Lai en décembre a une extraordinaire physionomie, avec ses champs de caféiers aux branches chargées de fruits rouges mûres, ses vastes collines de théiers et ses forêts d’hévéas. Dans les districts de Chu Pah, Dak Doa… aux environs de la ville de Pleiku, les jardins de caféiers se succèdent avec une ambiance très animée à la saison de la récolte. 



 
Une pépinière de caféiers à Gia Lai. Photo : Công Dat 


Multiplication des caféiers de reproduction  au moyen de la culture tissulaire. Photo : archives  


Une vaste plantation d’hévéas à Gia Lai. Photo : Thanh Hoa 


Les grains de café de Gia Lai ont une saveur parfaite. Photo : Công Dat


Le sourire d’un cultivateur qui vient d’obtenir une abondante récolte de café à Gia Lai. Photo : Công Dat


Les terrains basaltiques sont favorables au développement des plantes industrielles (caféier, hévéa, poivrier).
Photo : Công Dat



La province de Gia Lai compte 120.000 ha d’hévéas et est surnommée le "pays des hévéas du Tay Nguyên". Photo :
Thanh Hoa 



Merveilleux  champs de théiers aux bords du lac Bien Ho Che, district de Chu Pah, province de Gia Lai. Photo : Thanh Hoa 

Cette année, bien que la saison du café ait été endommagée par d’abondantes pluies, Mme Ho Thi Châu, une cultivatrice du chef-lieu de Dak Doa, district éponyme, a pu récolter environ 20 tonnes de café vert.

Gia Lai abrite encore plantations de théiers, d’hévéas, de poivriers. D'immenses champs des théiers entourent le lac Bien Ho Che, district de Chu Pah, à 13 km de Pleiku. Ce fut  la première plantation de théiers des Français à la période coloniale, dans les années 1920.

Le thé de Bien Ho est réputé et certifié par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural « produit agricole et sylvicole vietnamien de haute qualité ». Il est exporté vers l’Australie, l’Afghanistan, le Pakistan, Singapour…

Le district de Dak Doa, bien qu’il ne soit pas une grande terre  d’hévéas et de poivriers de la province de Gia Lai, a néanmoins d'immenses plantations qui surprennent les visiteurs.

Selon les statistiques, Gia Lai compte près de 120.000 ha d’hévéas qui produisent, chaque année, près de 290.000 tonnes de latex, soit un tiers de la production nationale.

Gia Lai est une province potentielle des Hauts Plateaux du Centre en terme agricole, se classant 2e de la région pour sa superficie de terres agricoles: plus de 500.000 ha dont  120.000 ha  d’hévéas,  près de 17.000 ha de poivriers , 94.000 ha de caféiers et 17.000 ha d’anacardiers…

Gia Lai est surnommée  le « pays des hévéas » du Tây Nguyên. "Gia Lai doit valoriser  ses avantages et développer l’agriculture et la sylviculture modernes et de qualité, liées à la transformation, associer l’Etat, les scientifiques, les hommes d’affaires, les agriculteurs, édifier la Nouvelle campagne, et veiller à protéger les forêts et écosystèmes", a souligné le Secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong, lors d’une séance de travail avec la localité en 2017.

Gia Lai est résolue à développer l’agriculture biologique, à appliquer les avancées technologiques dans les secteurs de pointe pour développer son économie de façon durable. Gia Lai encourage les sociétés à  coopérer avec de grands groupes économiques, avec les paysans dans la production, à investir dans des projets agricoles appliquant de hautes technologies. /.


Gia Lai couvre plus de 15.500 km² et constitue la 2e localité du pays en termes de superficie, et la première dans le Tây Nguyên. Sa population est de plus de 1,4 million d’habitants, de 34 ethnies. Ses conditions climatiques et notamment ses terrains basaltiques sont favorables au développement des plantes industrielles (caféier, hévéa, poivrier). La province recèle aussi dans son sous-sol des réserves de minerais rares et a de grands potentiels pour développer le secteur hydraulique, le tourisme écologique, la culture, l’histoire….

Texte: Thanh Hoa – Photos: Cong Dat – Thanh Hoa et archives