07/11/2017 10:17 GMT+7 Email Print Like 0

Randy, le chanteur inspiré par l’amour maternel et le pays natal

Célèbre dans la communauté des Vietnamiens aux Etats-Unis pour sa voix chaude et veloutée, le chanteur vietnamo-américain Randy émeut son public en chantant de façon très naturelle comme s’il faisait une confidence aux spectateurs. 
Ces dernières années, il est revenu régulièrement au Vietnam pour « être plus rattaché au pays natal et interpréter plus de chansons en vietnamien», a-t-il confié.  

Randy, de son vrai nom Tran Quoc Tuan, a été élevé dans l’orphelinat Thanh Tam, ville de Da Nang. Une famille de la commune de Câm Ha (ville de Hoi An)  l’a adopté à  l’âge de 5 ans.
Bien que Randy vive aux Etats-Unis depuis l’âge de 20 ans, il parle vietnamien avec un accent correct et sa voix, lorsqu’il interprète des tubes en vietnamien, est envoûtante.

Aux débuts des années 1990, Randy s’est installé aux Etats-Unis où il a participé à un concours de karaoké au Sud de l’Etat de Californie, organisé par des Vietnamiens, et a reçu en récompense  une radiocassette. Il a participé, l’année suivante, au deuxième concours du genre et a gagné le 1er prix. Il a intégré en 1992 la troupe musicale Hai Au (Goéland) et est depuis chanteur professionnel.



Le chanteur vietnamo-américain Randy. Photo: Dang Kim Phuong 


Le chanteur Randy se produit à un grand événement en Australie. Photo d’archives 


Un album de Randy est présenté en Australie. Photo d’archives 

En 2007, Randy est retourné à plusieurs reprises au Vietnam pour se produire et a commencé à rechercher sa mère. Il a rencontré des centaines de femmes dans l’ensemble du pays mais n’a pas encore trouvé sa mère. Mais il reste confiant et est certain qu’il la rencontrera dans un futur proche. 
Randy n’a jamais connu ses parents. Il sait juste que son père est Américain et sa mère, Vietnamienne. Pris en charge dans un orphelinat de Da Nang, il a été adopté par une famille de la commune de Cam Ha, ville de Hoi An, province de Quang Nam. Ce manque de mère l’a inspiré et explique ses nombreuses chansons vantant l’amour maternel.

Les tubes « Mère », « Berceuses de la mère »…. sont interprétées d’une voix chaude mêlée de tristesse. Randy   fascine l’audience. « Les chansons de Randy exaltent l’amour maternel et le pays natal », a partagé un auditeur.

Depuis l’an 2000, Randy a composé une quarantaine de chansons, en vietnamien, sur le thème de la mère, du père,  de l’amour conjugal, ou  de l’amour pour le pays natal. « Composer des chansons est pour moi comme peindre des tableaux en paroles, et ce sont les nuances des sentiments d’amour qui m’inspirent», a-t-il confié. Ses tubes préférés sont « Mère », « Père », « Blessure invisible », « Vie », « Attente », « A l’attente des nouvelles du père », « Chansons Berceuses de la mère », « Nostalgie pour la femme »…

La femme de Randy, originaire de la province de Long An,  vit actuellement à Ho Chi Minh-Ville. Elle constitue aussi une source d’inspiration inépuisable pour l’artiste.



Randy est connu pour ses chansons sur l’amour maternel et le pays natal. Photo : Dang Kim Phuong 


Randy interprète une chanson au Vietnam. Photo : Dang Kim Phuong 


Randy est retourné à de nombreuses reprises au Vietnam et s’est produit dans de nombreuses localités
du pays dans l’espoir d’y trouver sa mère. Photo: Dang Kim Phuong 



Randy chante avec un auditeur lors d’une tournée à Ho Chi Minh-Ville. Photo: Dang Kim Phuong 


Le chanteur Randy prend une photo avec un de ses fans. Photo: Dang Kim Phuong

Randy a récemment passé un contrat avec une chaîne de musique sur YouTube et il envisage d’afficher  des  sous-titres en anglais sur ses vidéos afin de toucher une audience étrangère plus large, non vietnamophone.

  « J’ai de belles chansons et des poèmes. Je serais  ravi de traduire les paroles en anglais car je souhaite faire quelque chose pour présenter plus largement le Vietnam et toucher un autre public que les Vietnamiens », a confié le chanteur./.

 
Texte: Son Nghia – Photos: Dang Kim Phuong et celles fournies par Randy 
Articles Déjà publiés