03/12/2020 10:10 GMT+7 Email Print Like 0

Quand les costumes du hau dong défilent sur le catwalk

Pour la toute première fois, les costumes de hau dong de la pratique traditionnelle vietnamienne de «Tho Mau Tam Phu» (culte des Déesses-mères) ont été présentés sur le podium de la Semaine internationale de la mode et de la beauté du Vietnam par le designer Nguyen Duc Hien. Le spectacle a laissé une forte impression dans le public.
Nguyen Duc Hien a apporté au spectacle 12 créations de costumes de hau dong de sa collection «Khan chau ao ngu». Hau dong, également connu sous le nom de len dong, est l'un des principaux rituels de la croyance du «Tho Mau Tam Phu» qui a été reconnu par l'UNESCO patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Le rituel peut durer plusieurs heures pendant lesquelles le pratiquant, un médium, incarne des divinités et d'esprits différents, avec un  costume particulier pour chaque incarnation.

L’«entrée» d’un esprit dans le corps du médium est appelée une incarnation (gia). Le voyage de la divinité vers le monde via le corps du médium est exprimé par un nombre de procédures cérémonielles, telles qu'utilisation d'encens,  danse, délivrance des bénédictions aux participants et chant (châu van). Le médium change alors de costumes pour s’adapter au nouvel esprit. Les costumes sont le signe distinctif de chaque incarnation correspondant à un génie.

 

Le styliste Nguyen Duc Hien interprète le chant chau van “Cô đôi thượng ngàn”, commençant le défilé de mode de sa collection “Khăn chầu áo ngự ”

Le défilé a attiré un  public nombreux

Selon Nguyen Duc Hien, chaque gia dong a un costume différent. Cependant, le costume de base du rituel comprend un voile rouge et des robes disponibles en cinq couleurs pour différentes divinités. Il existe également des accessoires tels que ceintures, étiquettes en ivoire et bagues.

La collection de Hien est remarquable par son ton coloré qui représente «Tu phu» (Quatre Palais), où les esprits résident dans une religion autochtone vietnamienne. Le jaune, le blanc, le vert et le bleu symbolisent respectivement Dia Phu (Terre), Thuy Phu (Eau), Nhac Phu (Forêt) et Thien Phu (Ciel). Combiné avec des ornements luxueux de style traditionnel, ses designs méticuleux et sophistiqués respirent la pureté et la solennité.

Pour rendre le spectacle encore plus impressionnant et susciter la curiosité du public, le styliste a interprété «Co doi thuong ngan», une performance folklorique combinant musique spirituelle et mouvements de danse utilisés dans la pratique de «Tho Mau Tam Phu»

Parmi les divinités du panthéon vietnamien, les  "Trois Saintes Mères" sont les plus connues et aussi les plus populaires: Les Déesses-Mères dont  la Première Déesse-Mère (Déesse-Mère du Ciel),  la Deuxième Déesse-Mère (Déesse-Mère de la montagne et de la forêt) et la Troisième Déesse-Mère (Déesse-Mère des eaux) :

« Le costume de Hau dong joue une grande signification culturelle et artistique et un rôle important du culte des Déesses-mères. J’espère que le public pourra tirer de ma collection, des connaissances plus profondes sur ce patrimoine», a partagé le styliste Nguyen Duc Hien.

Reconnu en décembre 2016  patrimoine culturel et immatériel de l’humanité de l’Unesco, le culte des Déesses-Mères du Vietnam est un élément incomparable de la culture vietnamienne. Mené  par le chant chau van, le culte interprète 36 différents personnages, de fameux héros et génies de contes du pays./ .


Des créations de la collection de mode “Khăn chầu áo ngự ” de Nguyen Duc Hien 
 






 
Texte : Ngân Ha – Photos: Trân Thanh Giang
Articles Déjà publiés