01/11/2020 10:01 GMT+7 Email Print Like 0

Nguyên Thai Ha, « aiguilles d’or » de l’acupuncture

Pratiquant depuis 40 ans la médecine traditionnelle héritée de sa famille Nguyên Thai Ha a d'énormes contributions  pour la médecine traditionnelle vietnamienne. Il a  créé le   réseau de soins de santé The Oriental Star Health Care System (« Sao Phương Đông »).
Il est actuellement  directeur de l’Institut de recherches et d'applications médicales traditionnelles et de soins sanitaires vietnamiens, président du Conseil d’administration de la société par actions de médecine et pharmacie Sao Phuong Dong.

Ces dix dernières années,  Nguyên Thai Ha et sa société par actions Sao Phương Đông ont coopéré avec le prof.-associé Phan Toan Thang, expert en cellules souches de Singapour, pour  utiliser les cellules souches japonaises dans l'acupuncture par injection dans le traitement médical.
Il est né dans une famille spécialisée en médecine traditionnelle. Son père, médecin Nguyên Van Kim est réputé dans  l’acupuncture et la médecine traditionnelle. En 1975, de retour du front  du Sud, Nguyên Thai Ha était gravement affecté aux poumons, subissait des répercussions de la fièvre et était extrêmement maigre (39 kg).  Son état physique était critique.

Son père l’a soigné avec des médicaments traditionnels et guéri par l’acupuncture.

Lorsque sa santé s’est rétablie, Nguyên Thai Ha a suivi un cours de yoga  donné par le médecin Nguyên Khac Viên, ancien directeur de la maison des Editions Ngoai Van (actuelle maison des Editions  Thê Gioi), et s'est pris de passion pour cette discipline psychocorporelle.

Retrouvant ses capacités physique et intellectuelle, il a décidé d’apprendre la médecine traditionnelle auprès de son père. Chaque soir, il allait à vélo traiter des amis malades en nourrissant une passion ardente de les soulager.



L`acupuncteur Nguyên Thai Ha


Le médecin Nguyên Thai Ha a sauvé la vie de nombreux patients  


Nguyên Thai Ha traite par acupuncture des pathologies de la colonne vertébrale


Nguyên Thai Ha est considéré comme l’« aiguille d’or » de l’acupuncture,  avec laquelle il   traite  la dépression ou les troubles digestifs


Nguyên Thai Ha prépare lui-même des médicaments dans le réseau de soins de santé Sao Phương Đông


Nguyên Thai Ha et ses jeunes collègues du réseau de soins de santé Sao Phương Đông


Nguyên Thai Ha et ses collègues du groupe de recherches psychologiques et de l’acupuncture du réseau de soins de santé Sao Phương Đông


Nguyên Thai Ha et son fils, le médecin Nguyên Thai Bao, tous deux passionnés d’acupuncture


Le médecin Nguyên Thai Ha a guéri en août 1983 Nguyen Van Trung qui, atteint de troubles oculaires graves,  a pu relire au bout de 9 jours  des journaux. Photo: archives 

En août 1983, il a guéri Nguyên Van Trung, âgé de 29 ans, atteint d’une maladie oculaire presque incurable, qui avait subi deux opérations chirurgicales. Après neuf jours de traitement, il a été guéri et a pu lire des journaux. Son acuité visuelle était revenue à 8/10.  Le traitement réussi a surpris la communauté et la revue « Vietnam Illustré » a publié à cette période des articles sur son cas.


Début 1983, Nguyên Thai Ha a réuni des médecins et de jeunes scientifiques passionnés de médecine traditionnelle et créé le groupe de chercheurs en acupuncture et psychologie « Sao Phương Đông ».

Il a eu la chance d’acquérir des théories médicales orientales transmis par le professeur  Hoang Bao Chau, ancien directeur de l’institut de la Médecine traditionnelle du Vietnam. Fin 1984, il a eu l'honneur de rédiger  avec le professeur, médecin Hoang Bao Chau l’œuvre Tri thuc Bach Khoa (Connaissances encyclopédiques) ,  publié par  l’Institut des encyclopédies du Vietnam.


La société par actions Sao Phương Đông a fabriqué, de concert avec les sociétés pharmaceutiques de niveau central, des produits pharmaceutiques  naturels. Elle a coopéré sous forme de joint-venture avec l’Institut médical militaire No 103, l’Institut de gériatrie… dans la fabrication du  Phylamin, le 1er médicament vietnamien contre le cancer entièrement naturel.
En septembre 1990, la société par actions  Sao Phương Đông, a publié, en coopération avec le Département général de la Politique du ministère de la Défense, le livre Châm cứu Giản yếu (Acupuncture simplifiée) et le livre en peintures Châm cứu trên kinh huyệt (Points d'acupuncture), en quatre langues : vietnamien, anglais, français et allemand.

Le livre « Châm cứu Giản yếu » a réalisé un record de 20.000 exemplaires publiés de 1990 à 1992.  Dans les années 1990, les établissements médicaux Sao Phuong Dong se distinguaient par leurs traitements associant médecines traditionnelle et européenne.  Les établissements médicaux Sao Phương Đông ont traité des dizaines de milliers de patients atteints d'asthme, de maladies vasculaires et cérébrales, de polyarthrite….


En 2002, suivant le succès du livre « Châm cứu giản yếu »,  la société par actions de la médecine et de la pharmacie Sao Phuong Dong a publié « Châm cứu tổng hợp » (Acupuncture généralisée), réédité en 2015.  Dans l’avant-propos, le prof.-associé et docteur Pham Vu Khanh, chef du département de gestion de médecine et pharmacie traditionnelles du ministère de la Santé, a estimé que « Châm cứu Tổng hợp » était un livre d’une grande valeur pour les médecins

L’acupuncteur Nguyên Thai Ha a démarré plusieurs programmes de coopération internationale    avec notamment le médecin Seo Hyo Seok, chef de l’Institut de la médecine orientale sud-coréenne Pyunkang, un séminaire international portant sur  les technologies biochimiques mondiales. Il a réussi à traiter par acupuncture des pathologies de la colonne vertébrale, la dépression ou les désordres digestifs.

Il a mis en œuvre, en qualité de directeur de l’Institut national de recherches et d’applications médicales traditionnelles et de soins sanitaires,  le projet « Jardin de médicaments vietnamiens de hautes technologies Tue Tinh» dans les provinces de Bac Giang et Tien Giang./.

 
Texte: Bich Van. Photos: Viet Cuong et archives
Articles Déjà publiés