19/07/2019 17:22 GMT+7 Email Print Like 0

Ly Son – Patrimoine culturel et géologique

La belle et jolie île de Ly Son, province de Quang Ngai, est réputée dans et hors du pays en tant que terre natale de la flottille de Hoang Sa il y a quatre siècles. C'est aussi un géoparc formé de dix volcans éteints.
Ly Son, patrimoine culturel marin

Biên que l’île  n’ait qu’une superficie d’environ 10 km², elle est fortement  imprégnée de sa culture ancestrale. A la fin du 16e siècle, des dizaines de milliers de soldats ont été envoyés à Hoàng Sa afin d’ériger des bornes frontalières sur cet archipel, de mesurer les lignes maritimes et de dresser une carte. De 1631 au début du 20e siècle des habitants et soldats de l’île de Ly Son, par décision de la Cour, traversèrent la Mer Orientale, arrivèrent aux îles de Hoang Sa et Truong Sa pour remplir leur mission de protéger la Patrie. Et comme les traversées maritimes à cette époque furent dangereuses, beaucoup d’entre eux ne revinrent jamais. 


Les lignées Vo, Pham, Ly… de l’île préparent la cérémonie «Lê khao lê thê linh Hoàng Sa» (Cérémonie de commémoration des soldats de la Flottille de Hoàng Sa), Photo : Công Dat 


M. Vo Van Hien prépare des  personnages en papier qui seront lâchés en mer lors de la cérémonie «Lê khao lê thê linh Hoàng Sa». Photo: Công Dat


Lâcher des bateaux de pêche en miniature lors de la cérémonie «Lê khao lê thê linh Hoàng Sa». Photo: Công Dat

L’île de Ly Son a vu se succéder les cultures du Champa, de Sa Huynh et du Dai Viet. Elle abrite de nombreux sites dont 4 sites culturels nationaux, 14 autres de rang provincial et plusieurs sites culturels. La cérémonie connue sous le nom de «Lê khao lê thê linh Hoàng Sa» (Cérémonie de commémoration des soldats de la Flottille de Hoàng Sa), est entrée dans la liste des Patrimoines nationaux culturels immatériels. 
Pour  rendre hommage à ceux qui décédèrent pour protéger la souveraineté de  la Patrie sur ces terres aux confins du pays,  les lignées familiales de l’île de Ly Son organisent, chaque année, au 2e mois du calendrier lunaire, la cérémonie connue sous le nom de «Lê khao lê thê linh Hoàng Sa» (Cérémonie de commémoration des soldats de la Flottille de Hoàng Sa), qui est entrée dans la liste des Patrimoines nationaux culturels immatériels.

A l’approche de la cérémonie  les bateaux pour l'île sont bien plus encombrés que les jours ordinaires. Comme une coutume, chaque année, les habitants de Ly Son, peu importe où ils vivent et travaillent, retournent sur leur île natale pour assister à cette cérémonie de gratitude envers les ancêtres.

L’île de Ly Son couvre moins de 10 km², mais compte près de 100 reliques, la plupart liés à l’histoire de la Flottille de Hoàng Sa, comme le temple d’Âm Linh Tu, la zone des tombes des soldats de Hoàng Sa, les maisons communales d'An Vinh et An Haï, les maisons de culte Pham Quang Anh et Vo Van Khiêt qui étaient deux chefs de la Flottille, la salle d'exposition de la Flottille de Hoàng Sa et de la troupe de Bac Hai, la lagune de Bung Bà Ri.


Une merveille de la nature 

Les laves  refroidies et les retombées de tephras constituent des roches éruptives qui peuvent s'accumuler et atteindre des milliers de mètres d'épaisseur, formant ainsi montagnes ou îles. 

Pour préserver et valoriser les patrimoines pour un développement durable de son secteur touristique, le Comité populaire de la province de Quang Ngai a organisé, de concert avec le Comité national de l’Unesco, les 18 et 19 juin 2019, un séminaire scientifique international  sur les valeurs patrimoniales du géoparc de Ly Son-Sa Huynh. Ce séminaire a accueilli environ 550 experts, scientifiques et chercheurs vietnamiens et étrangers.
 
L’île de Ly Son s’est formée il y a 25-30 millions d’années suite à des mouvements intenses de la croûte terrestre (tremblements de terre avec éruptions volcaniques). Actuellement, elle présente cinq monts, tous des vestiges d’anciens volcans. Ces derniers ont façonné de magnifiques paysages et sont à l’origine  d’une terre basaltique appropriée à de nombreux types de cultures. Des récifs coralliens se sont aussi constitués, parfaits refuges naturels pour de belles espèces de poissons…

Le docteur-professeur associé Tran Tan Van, chef de Institut des géosciences et des ressources minérales, a estimé que Ly Son- Binh Chau  est un grand « parc » volcanique, un rare patrimoine géographique  du monde,  qui répond aux critères d’un géoparc mondial dans le futur.


Panorama de l’île de Ly Son. Photo : Minh Tân


L'arcade To Vo sur l'île de Ly Son, d’une hauteur estimée à 2,5 m, est le lieu idéal pour contempler le coucher du soleil. Photo: Trong Chinh


Magnifiques falaises sédimentaires sur la route vers la grotte Hang. Photo : Phong Thu


Le volcanisme a formé des grottes sédimentaires à Ly Son. La grotte Hang fut découverte il y a 400 ans par les Cham. Photo : Phong Thu


La plage aux sables blanches sur la Petite île (đảo Bé), entourée par des falaises voûtées façonnées par des sédiments volcaniques. Photo : Trong Chinh


Un champ d’ails sur sable sédimentaires sur l’île de Ly Son. Les éruptions volcaniques ont formé une couche de sol basaltique appropriée à la culture de l'ail. Photo : Trong Chinh


Roches sédimentaires sur l’île de Ly Son. Photo : Phong Thu


Plongée dans les récifs de corail au large de Ly Son. Photo : Anh Quan

Des touristes nageant dans les eaux turquoises de la Petite île.  Photo : Trong Chinh

« Le géoparc de Ly Son-Sa Huynh réunit des valeurs géographiques, historiques, culturelles, archéologiques, et une nature encore vierge… qui permettront sa reconnaissance par l’Unesco comme géoparc mondial ».
Docteur Guy Martini,  président du Conseil des Géoparcs Mondiaux de l’Unesco, Secrétaire général du Réseau mondial des Géoparcs
Depuis 2015, la province de Quang Ngai a créé le géoparc de Ly Son-Sa  Huynh, qui couvre l’île de Ly Son et ses environs côtiers des communes de Binh Chau, Binh Hai, le district de Binh Son et Ly Son,  pour ses richesses géologiques, géomorphologiques et culturelles, ainsi que sa biodiversité. Les experts de l’Unesco apprécient hautement ses richesses, qui répondent aux critères d’un géoparc mondial.  La province de Quang Ngai  prépare le dossier pour que Ly Son - Sa Huynh soit inscrit au plus tôt dans le réseau mondial des géoparcs de l'UNESCO./.
 


En terme de richesse biologique,  outre ses rares espèces d’animaux et de plantes sur la terre ferme classés dans le Livre Rouge du Vietnam et de l’IUCN,  Ly Son abrite, au large, plus de 700 espèces d’animaux et de plantes dont 200 de poissons, 137 d’algues marines, 70 de mollusques, 157 de coraux, 96 de crustacés…

Texte :  Phong Thu
Photos : Trong Chinh, Công Dat, Minh Tân, Anh Quân et Phong Thu