20/08/2017 10:20 GMT+7 Email Print Like 0

L’originalité des costumes traditionnels de l’ethnie Lu

Les Lu, du nom d’une ethnie comptant près de 5 000 membres, sont connus pour la beauté de leurs costumes traditionnels, qui apparaissent plus ou moins comme des vêtements modernes mais qui contiennent des messages culturels spéciaux.
Chaque famille Lu possède une machine à tisser. Presque toutes assument toutes les étapes de production: culture du coton, filature, tissage, teinture, broderie et confection des vêtements. La « qualité » des femmes dans les familles et les hameaux est évaluée par les textiles qu'elles fabriquent.

Les écharpes féminines ont une longueur de 40 cm et une largeur de 30 cm. Sur le fond noir, les deux extrémités sont tissées avec 18 lignes de fil blanc de différentes tailles et décorées avec des glands.

Les écharpes sont pliées en quatre dans le sens de la longueur et enroulées autour des chignons portés sur le côté gauche de la tête. L'écharpe rend les femmes non seulement belles mais aussi garde leurs cheveux propres dans toutes leurs activités quotidiennes.


La plupart des familles de l’ethnie Lu possèdent une machine à tisser
et toutes les femmes  savent confectionner des vêtements
.


Les femmes accordent de l’importance à la confection des vêtements parce que ce travail
est l’une des critères d’évaluation de la « qualité » de la femme
 .


Femmes de deux générations portant des costumes traditionnels avec des traits contemporains.


Les femmes de l’ethnie Lu se distinguent aux autres par leur écharpe typique.


L’écharpe est enroulée autour des chignons portés sur le côté gauche de la tête.


Les vêtements de l’ethnie Lu sont ornés non seulement de motifs colorés mais aussi de verroterie.


Des glands colorés embellissent l’écharpe.


La couleur des boucles d’oreilles s’harmonise avec les glands sur l’écharpe.


Lors des occasions spéciales, les femmes Lu portent aussi des chaînes en argent.


Couple en costume traditionnel minutieusement brodé lors de la cérémonie de mariage.


Des femmes de l’ethnie Lu dans le village de Hon, district de Tam Duong, province de Lai Châu.

Ce qui est spécial chez les costumes féminins des Lu, c'est que leurs chemises ont la forme d'un éventail avec six morceaux de tissu réunis en rabats pour que les mouvements soient plus confortables.

Le col est attaché à une bande de bordure ornée par des losanges verts et rouges. Les manches longues, qui sont graduellement effilées, sont agrémentées de motifs de fleurs.

Le caractère distinctif des costumes féminins se voit également  dans les jupes confectionnées avec trois morceaux de tissu séparés, réunis sous forme tubulaire avec trois parties: ceinture, corps et ourlet. Le corps de la jupe est attaché à l'ourlet des mêmes motifs brodés avec de gros losanges. L’ourlet de la jupe est en tissu de coton teint noir avec neuf carrés de tissu avec des motifs de fleurs multicolores qui s'étendent dans le sens de la longueur.

Pour créer une harmonie entre la chemise et la jupe, les femmes Lu utilisent une sangle blanche en étoffe grossière comme ceinture avec des motifs brodés transversalement à deux extrémités et des glands. De plus, elles portent habituellement des colliers afin de mettre en valeur leurs vêtements.

Les vêtements masculins sont plus simples: un pantalon brodé, une chemise courte fendue devant et un turban noir.

Selon le service de la Culture, du Sport et du Tourisme de la province de Lai Châu, le métier de tissage de l’ethnie Lu a été sélectionné dans la liste des produits touristiques de la province pour le circuit touristique « Arc du Nord-Ouest ». Une bonne manière de mettre en valeur ce patrimoine et d’inciter les habitants locaux à le préserver./.



L’ethnie Lu:
Aussi appelée : Lu, Nhuôn, Duôn.
Effectifs : 4.964 habitants (en 2009).
Résidence : districts de Tam Duong et Sin Hô, province de Lai Châu.
Langue : sous-groupe de la famille des langues Tày-Taï.
Culture : légendes, poésie, proverbes, chant populaire « khap ».
Instrument de musique : flûte, viole à deux cordes.
Economie : culture du riz, du maïs, de la patate douce, du manioc, du coton, de l’arachide.
Plats préférés : riz gluant, piment, thé.
(
Source : Département du Tourisme)

 
Texte : Ngân Hà – Photos : Viêt Cuong