16/10/2020 17:14 GMT+7 Email Print Like 0

L'industrie pétrogazière face à une « double crise »

Le groupe du pétrole et du gaz du Vietnam (Petrovietnam)  a réussi, ces dix derniers mois, à maintenir  sa production et ses activités commerciales dans le contexte de « double crise » : pandémie de Covid-19 et baisse prolongée des prix de pétrole.
L’industrie pétrolière mondiale, fortement  touchée par l'épidémie de Covid-19 qui sévit dans le monde entier, est entrée depuis début 2020 dans une période noire, le prix du pétrole chutant considérablement et en continu.

Le groupe pétrolier britannique BP qui prévoit une période de ralentissement  à long terme du marché pétrolier a dû vendre ses activités mondiales d'exploration pétrolière.

Le géant d'extraction pétrolière d’Arabie saoudite Saudi Aramco a perdu de moitié ses bénéfices au 1er semestre 2020.

ExxonMobil,  1ère société d’hydrocarbures  des Etats-Unis,  fait face à une chute de ses recettes, évaluée à 48 milliards d’USD en 2021.

Selon les chiffres de l’Agence internationale  de l’énergie (IEA), les sociétés pétrolières ont dû baisser leurs investissements  pour faire face à la chute de  leurs revenus. Les revenus pétroliers mondiaux ont chuté cette année de 30%  pour atteindre 328, 4 milliards d’USD.

Aucun bon signe pour l’économie pétrolière mondiale  n’est signalé depuis la mi-septembre : l’épidémie de Covid-19  continue de sévir dans le monde,  l'économie mondiale tourne au ralenti, les sociétés sont gravement affectées.

 

L’après-midi du 21 mai, à Hanoi, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a présidé une réunion permanente du gouvernement pour discuter des mesures pour lever les difficultés de Petrovietnam et de Vietnam Airlines,  touchés de plein fouet par l’épidémie du Covid-19.  Photo : Thông Nhât : AVI


Le gisement de Bach Ho. Photo : Huy Hung – AVI


La plate-forme pétrolière BK-2 du gisement Bach  Ho, mise à l'eau par la joint-venture  pétrolière Vietsovpetro relevant de Petrovietnam. Photo : Huy Hung – AVI


La raffinerie pétrochimique  par actions Binh Son (BSR) relevant de Petrovietnam. Photo : Huy Hung – AVI


La centrale électronique de Ca Mau,  district d’U Minh, province de Ca Mau. Photo : AVI


Cadres et experts russes et vietnamiens sur une plate-forme pétrolière  au large de la province de Ba Ria-Vung Tau. Photo : AVI


La plate-forme technologique du gisement de Bach Ho relevant de la joint-venture  Vietsovpetro. Photo : Huy Hung – AVI


Les centrales Nhon Trach 1 et 2 dans le district de Nhon Trach, province de Dong Nai. Photo : AVI


La société générale du pétrole  du Vietnam (PVOIL) relevant de Vietsovpetro  prévoit une valeur de production égale à 65% de celle de 2019.  Photo : Huy Hung – AVI

De janvier à août, en dépit de la grave crise sanitaire, le groupe national Petrovietnam a réussi à maintenir sa production, dépassant même de 8,2% son plan d’extraction  de pétrole et de gaz, reversant au budget d'Etat près de 45.000 milliards de dongs, fournissant constamment des carburants stratégiques à l’économie nationale.

Parmi les huit groupes de solutions avancées par Petrovietnam pour atteindre les objectifs de 2020,  citons : améliorer la qualité du management,  réexaminer  la réglementation de gestion intérieure, appliquer le numérique, valoriser les solutions technologiques pour réduire les frais, améliorer le rendement, abaisser au maximum les coûts de production...

Lors d’une séance de travail avec Petrovietnam le 10 septembre dernier, le vice-Premier ministre permanent Truong Hoa Binh a dit  que Petrovietnam a pour tâche « d'assurer la sécurité énergétique nationale, d'être la locomotive économique dans l’œuvre d'édification et de

développement du Vietnam ». Petrovietnam est en effet l’un des piliers économique  du pays, un outil de gestion macroéconomique du gouvernement et une importante source de rentrées budgétaires de l'Etat.

Le Premier ministre  permanent a hautement apprécié les résultats de Petrovietnam tout en affirmant que pour que pour atteindre les objectifs de croissance économique 2020 du pays, une grande contribution des groupes étatiques dont Petrovietnam était nécessaire./.

 
Texte : Yên Ninh – Photos : AVI
Articles Déjà publiés