10/11/2016 16:18 GMT+7 Email Print Like 0

L’homme qui propage la danse de la licorne, du lion et du dragon dans le monde

L’artisan Luong Tan Hang cherche depuis 30 ans à préserver  et développer cette danse. Il a créé pour cela la troupe Hang Anh Duong, qui compte près de 4.000 membres  et fait des tournées dans l’ensemble du pays.
Ses meilleurs élèves ont fondé des troupes similaires en France, en Norvège, aux Etats-Unis, en Allemagne… permettant de faire connaître plus largement cette danse dans le monde. 

A l’âge de 10 ans, Luong Tan Hang s’est inscrit à une troupe de danse de la licorne. A 20 ans, il a créé Hang Anh Duong qui est devenue au fil des années une troupe très professionnelle.

En 2005, Hang Anh Duong a été invitée à se produire à Pékin aux côtés de troupes chinoises. Les danses très distinguées de Hang Anh Duong ont fortement impressionné ces dernières. En 2010, la troupe Hang Anh Dung  a fait une tournée au Japon, dans le cadre de la fête traditionnelle de danse, de la licorne, et y a présenté trois numéros dénommés «Tu quy lan», «Su tu hi cau» et «Lan len hoa mai thung».



Luong Tan Hang, chef de la troupe de  danse de la licorne, du lion et du dragon Hang Anh Duong. Photo : Nguyen Luan


Le numéro “Licorne aux échasses” (Lân di ca kheo), monté par Luong Tan Hang,
exécuté par la troupe Hang Anh Duong. Photo : Nguyen Luan



Le numéro “Tambours de fête” (Trông hôi)  de la troupe Hang Anh Duong au festival de danse de la licorne,
du lion et du dragon du 11e arrondissement de Ho Chi Minh-Ville, en 2015. Photo d’archives



L’artiste Luong Tan Hang (chemise noire) et ses élèves lors d’une tournée en Chine. Photo d’archives

La danse  de la licorne, du lion et du dragon, implantée par les Chinois au Vietnam, est devenue une activité culturelle et folklorique originale, dans tous le pays mais particulièrement à Hô Chi Minh-Ville.
 
En 2005, Hang Anh Duong a été invitée à se produire à Pékin aux côtés de troupes chinoises. Les danses très distinguées de Hang Anh Duong ont fortement impressionné ces dernières. En 2010, la troupe Hang Anh Dung  a fait une tournée au Japon, dans le cadre de la fête traditionnelle de danse, de la licorne, et y a présenté trois numéros dénommés «Tu quy lan», «Su tu hi cau» et «Lan len hoa mai thung».

Luong Tan Hang travail sans cesse pour  renouveler ses spectacles, créer de  nouvelles danses auxquelles il insère des éléments de la culture traditionnelle. Ses numéros tels que «tu lan», «song ty hy cau», «lan len mai hoa thung», «song su bao hy», «lan di ca kheo »…. fascinent toujours autant le public.

La troupe s’est transformée en société de danse de la licorne, du lion et du dragon Hang Anh Dung. Son statut a changé mais ses prestations sont toujours aussi professionnelles et appréciées du public.

En 2015, la troupe a participé au festival de danse de la licorne, du lion et du dragon Kun Seng Keng, organisé annuellement en Malaisie. Encore l’occasion de se mesurer avec les meilleures troupes  du monde.

«L’artisan Luong Tan Hang a eu comme grand mérite d’organiser des cours professionnels  pour les membres de sa troupe», a confié Mme Nguyên Thi Kim Hop,  chargée de l’activité danse de la licorne, du lion et du dragon au Service de la Culture, du Sport et du Tourisme de Hô Chi Minh-Ville.



Têtes du lion et du dragon décorées de façon sophistiquée, accessoires pour un nouveau numéro de la troupe
Hang Anh Duong. Photo : Nguyen Luan



“Lân lên mai hoa thung”, un numéro typique de la troupe Hang Anh Duong. Photo : Nguyen Luan


Le numéro “Licorne aux échasses” (Lân di ca kheo), exécuté par la troupe Hang Anh Duong
à une fête de rue à Hô Chi Minh-Ville. Photo : Nguyen Luan



Le numéro « Su tu hi câu » de la troupe Hang Anh Duong. Photo : Nguyen Luan


Luong Tan Hang dirige les techniques vocales d’un spectacle. Photo : Nguyen Luan


Costumes de spectacle des artistes de  la troupe Hang Anh Duong. Photo : Nguyen Luan


Un jeune artiste de la troupe Hang Anh Duong. Photo : Nguyen Luan

Pour ses contributions importantes, l’artiste Luong Tan Hang s’est vu attribuer, en 2007, le titre d’«Artiste folklorique» et, en 2015, celui d’«Artiste émérite »./.
 
Texte: Son Nghia – Photos: Nguyen Luan et archives
Articles Déjà publiés