24/12/2020 18:24 GMT+7 Email Print Like 0

L'EVFTA, un accord gagnant-gagnant pour les deux parties

L’accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (UE) (EVFTA), qui est entré en vigueur le 1er août 2020, a été hautement apprécié par l’opinion publique internationale, le qualifiant d’événement spécial et de bon augure pour le commerce international en cette période difficile.

L’EVFTA devra  fortement bénéficier à l’économie vietnamienne, à l’UE et à leurs partenaires participant aux chaînes de valeur mondiales.  Cet accord a été  qualifié d’accord à caractère historique, capable d’apporter à part égale des succès aux deux parties.
Un accord très attendus par les deux parties
 
Avant la signature de l’EVFTA, le Vietnam et l’UE  étaient déjà des partenaires commerciaux. Pour l’UE, le Vietnam est un marché important de près de 100 millions d’habitants, dynamique, stable et prometteur,  de surcroît porte d’entrée d’un vaste marché qui est l’ASEAN.

Cela explique l’attente des investisseurs européens  pour cet accord, notamment dans le contexte  économique  et  commercial morose dû à la pandémie de Covid-19.

L’UE compte 2.244 projets d’investissement au Vietnam, d’un fonds total  de 24 ,67 milliards d’USD. Un autre exemple montre que le Vietnam est  un marché clé de l’UE, c’était qu’entre janvier et août, bien que le commerce du Vietnam avec des pays de la région et du monde s’est réduit, il a augmenté avec l’UE.



L’EVFTA,  entré en vigueur le 1er  août 2020, exerce d’ores et déjà des impacts très positifs sur les exportations vietnamiennes de riz. Photos: VI


Boutique d’une maison de haute couture européenne à Hanoi. Photo : Viet Cuong /VI


La cérémonie de signature de l’EVFTA et l’Accord de protection des investissements UE-Vietnam (EVIPA) entre le Vietnam et l’UE. Photo : AVi


Les voitures haut de gamme de la marque allemande BMW sont présentes au Vietnam. Photo : archives


L’EVFTA donne au Vietnam des occasions d’améliorer la qualité de ses  produits agricoles en rejoignant les chaînes de valeur mondiales. Photo : Thanh Giang/VI


Technologies d’automatisation de la société ABB présentées lors de la foire des machines industrielles et high-tech au Vietnam. Photo : Viet Cuong/VI


L’EVFTA accorde des accès aux fonds et technologies européens dans la filière de l’éolien. Photo : Nguyên Luân/VI


Des produits de l’industrie lourde de l’Europe importés via le port de Hai Phong. Photo : Viet Cuong/VI


Les produits textiles européens de grandes marques sont prisés par les consommateurs vietnamiens. Photo : Viet Cuong/VI


Le lait et produits laitiers importés d’Europe  sont  parmi les articles les plus vendus dans les magasins au Vietnam. Photo : Viet Cuong/VI


Une boucherie vend de la viande de porc importée d’Europe à Hanoi. Photo : Viet Cuong/VI

Par exemple, le commerce bilatéral entre le Vietnam et la Corée du Sud n’a atteint que  28,7 milliards d’USD,  soit  une chute de 8,3% , avec l’ASEAN 19,4 milliards d’USD, (-9,2%), mais avec l’UE 9,5 milliards d’USD soit une hausse de 4,7%.

Comme le niveau de vie des Vietnamiens ne cesse d'augmenter, la demande de consommation de produits  de luxe, dont les produits européens, est croissante. Ainsi, des salons de  voitures luxueuses importées d’Allemagne, de France de marque Mercedes-Benz, BMW, Peugeot se  sont ouverts dans les grandes villes telles que Hanoi, Hô Chi Minh-Ville, Da Nang, à côté des boutiques de maisons de haute couture européennes telles que Louis Vuitton, Chanel, Gucci, Lacoste, Prada...,

L’EVFTA est le 13e Accord de libre-échange en vigueur du Vietnam et le 2e accord de libre-échange de nouvelle génération du Vietnam après l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP). En Asie, le Vietnam est l’un des rares pays   disposant de nombreux accords de libre-échange. 

Les investisseurs européens dans les secteurs  tels que  le matériel médical, la pharmacie, la chimie, l’aviation civile, les services tertiaires, le secteur bancaire, l’assurance, les machines et équipements high-tech … rencontrent aussi des succès au Vietnam.

C’est pourquoi, les experts ont estimé que via l’EVFTA, l’Europe  bénéficierait non seulement du marché vietnamien, l’une des économies émergentes connaissant la plus forte croissance au monde, mais en plus, via le Vietnam, les sociétés européennes pourraient pénétrer  le  dynamique marché de l’ASEAN de plus de 600 millions d’habitants.

L’UE attend que l’EVFTA exerce  des impacts positifs sur l’économie européenne car le Vietnam est un producteur de nombreux articles répondant aux demandes de l’UE et aussi un importateur d’un grand nombre de produits européens. Le Vietnam servira de porte d’entrée à d’autres marchés pour l’UE.

« 80% des sociétés membres de la Chambre européenne de commerce et d’industrie  au Vietnam (EuroCham) sont optimistes sur les perspectives d’affaires au Vietnam »,  a déclaré le président d’EuroCham,  Nicolas Audier, à propos de l’EVFTA.

« L’EuroCham et ses 17 sous-comités professionnels qui représentent 1 000 entreprises membres s’apprêtent à collaborer avec le Vietnam afin d’assurer la bonne concrétisation de l’EVFTA et d’optimiser les potentialités qui en résultent », a affirmé Nicolas Audier.


Un accord très attendus par les deux parties

Augmenter les exportations et attirer davantage d’investissements directs étrangers   permettront au Vietnam   de dynamiser sa croissance économique.

Selon Nicolas Audier, dans le contexte de  concurrences commerciales et de pandémie mondiale détruisant les activités commerciales à une échelle jamais vue, la mise en œuvre de l’EVFTA s'affirme comme extrêmement significative.

Comme l’UE est le 1er importateur et un marché à l'export clé du Vietnam depuis plusieurs années, lorsque l’EVFTA est entré en vigueur, en dépit des difficultés causées par le Covid-19, les exportations du Vietnam vers l’UE ont bondi après une période de stagnation.





Selon  les plus récentes statistiques du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, la valeur d’exportations de café, de poivre, de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques vers l’UE en août 2020 a augmenté de 17%  par rapport à juillet, soit 350 millions d’USD. Photo : VI


Neuf variétés de riz parfumé bénéficient des contingents tarifaires d’exportations vers l’Europe. Photo : AVI


La ratification de  l’EVFTA permettra d’augmenter les exportations de noix de cajou vers l’UE. Photo : VI


Les exportations de crevettes vers l'UE devraient bondir en fin d’année grâce à l’EVFTA. Photo : VI


Avec plus de 250 milliards d’USD par an, l’UE est le 1er  marché d’importation de produits textiles, représentant 34% de la valeur totale des importations mondiales de textile-habillement. Photo : VI


Après l’entrée en vigueur de l’EVFTA, les tarifs d’importation sur les sandales et chaussures en cuir seront ramenés de 12,5% à 0% sur une période de trois à sept ans. Photo : VI


Grâce à l’EVFTA, les villages de métiers traditionnels du Vietnam pourront élargir leurs débouchés d’exportation. Photo : VI

Selon les données  du Département général des Douanes, de janvier à fin d’août, la valeur totale d’exportations du Vietnam vers l’UE s’est chiffrée à 25,92 milliards d’USD. En  août, mois où l’accord est entré en vigueur, elle a atteint 3,78 milliards d’USD, soit 600 millions de plus que la moyenne mensuelle entre janvier et juillet.

Les exportations vietnamiennes comprennent essentiellement portables, ordinateurs,  pièces électroniques, produits agricoles, textile-habillement, chaussures et sandales…

Les statistiques du ministère de l’Agriculture et du Développement rural ont montré la hausse des exportations de produits agricoles  et aquatiques du Vietnam suite à la mise en œuvre de l’EVFTA.

La valeur des exportations de produits aquatiques vers l’UE en août  a bondi de 10% par rapport au mois précédent. Le prix du riz vietnamien a grimpé de 80 à 200 USD/tonne par rapport à juillet 2020.

L’accord devrait aider le Vietnam à attirer des IDE provenant de l’UE. Point remarquable, à cause de l’épidémie de Covid-19 et des tensions commerciales croissantes entre les Etats-Unis et la Chine,  de nombreux investisseurs du monde ont  déplacé leurs investissements vers des lieux sûrs, dont  le Vietnam, pour y profiter des accords de libre-échange signés par le Vietnam tels l’EVFTA (Accord de libre-échange Vietnam-UE) et 12 autres accords de libre-échange.

L’EVFTA  permettra au Vietnam  et aux sociétés vietnamiennes en particulier de se perfectionner et d’améliorer leurs capacités pour s’intégrer plus profondément aux chaînes de valeur mondiales. /.

 
L’EVFTA, qui a pris effet le 1er  août 2020, stipule que 71%  des droits de douane sur les exportations de produits du Vietnam vers l’UE et 65%  des droits de douane sur les exportations de  produits de l’UE vers le Vietnam seront totalement levés.  Plus de 99% des droits de douane sur les marchandises de l’autre partie seront levés par le Vietnam d'ici dix ans et par l’UE dans sept ans. Parallèlement à la croissance économique, le Vietnam devrait créer chaque année 146.000 emplois  grâce à l’EVFTA.

Pour la partie européenne,  grâce à l’accord, le PIB de l’UE devrait atteindre 29,5 milliards d’euros, et les exportations du bloc vers le Vietnam devraient croître en moyenne de 29%/an sans compter des avantages provenant du secteur tertiaire, des achats gouvernementaux…

Texte: Thanh Hoa – Photos : Viet Cuong, Nguyên Luan, Thanh Giang, VI, AVI et archives