27/02/2017 14:58 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam confirme son statut de pôle mondial de la production de crevettes

Le Vietnam est l'un des trois principaux pays producteurs de crevettes dans le monde et en exporte pour quatre milliards de dollars. Les besoins internationaux de crevettes et autres produits aquatiques sont énormes, ce qui dynamise le secteur crevetticole du Vietnam. Selon le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, le Vietnam a vocation à devenir la principale «usine» de production mondiale de crevettes.
Selon le ministre de l'Agriculture et du Développement rural Nguyên Xuân Cuong, la crevette est un produit de valeur. Elle a permis une percée dans la restructuration du secteur aquacole national. Avec l’érosion des côtes et l'élévation du niveau de la mer, le phénomène d’intrusion saline va s’accentuer et offrir des conditions favorables à l'élevage de crevettes sur des terres autrefois dévolues à l’agriculture, notamment dans le delta du Mékong.


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prononce un discours lors de la conférence sur la promotion
des exportations nationales de crevettes, tenue dans la province de Cà Mau. Photo : Thông Nhât/AVI



Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc visite la société Minh Phu, dans la province de Cà Mau.
Photo : Thông Nhât/AVI  

 
Dans son discours prononcé lors d’une conférence sur la promotion des exportations de crevettes, tenue le 6 février dans la province de Cà Mau, localité ayant la plus grande superficie crevetticole du pays, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a indiqué que des mesures synchrones doivent être prises pour que ce secteur se développe efficacement et contribue à améliorer la vie de la population.
Le Vietnam est le 3e  producteur mondial de crevettes et ce produit contribue à près de 50% de sa valeur d’exportation de produits aquatiques.
 


« Nous créerons des marques de crevettes connues dans le monde entier. Nous bâtirons ensemble une aquaculture moderne avec des produits à haute valeur ajoutée en appliquant des technologies avancées. Le Vietnam a vocation à devenir l’usine mondiale de crevettes »,  a déclaré le Premier ministre.
      

            

                            
Crevetticulture sur sable dans la province de Quang Nam. Photo : Viêt Cuong/Revue Vietnam Illustré


Contrôle de la qualité de l’eau d’un bassin d’élevage de crevettes. Photo : Kim Son/Revue Vietnam Illustré


Contrôle périodique de la qualité des crevettes. Photo : Trinh Van Bô/Revue Vietnam Illustré


Une salle d’expérimentation de la crevetticulture. Photo : Kim Son/Revue Vietnam Illustré


Récolte des crevettes. Photo : Kim Son/Revue Vietnam Illustré

Le Premier ministre a fixé l’objectif d’ici 2025 de 10 milliards de dollars d’exportations de crevettes. Le secteur crevetticole représentera 10% du PIB national et se dotera d'une marque de crevette connue et reconnue à l’international.

Afin de développer ce secteur, le Premier ministre a proposé de planifier des zones d’élevage en évitant tout développement spontané et dispersé. La planification doit aussi aller de pair avec la conservation des conditions naturelles afin de protéger les crevettes et autres espèces de valeur économique. Le chef du gouvernement a également demandé à la Banque d'Etat d’orienter les banques commerciales vers des politiques de crédit à des taux d’intérêt raisonnables. « Particulièrement, le gouvernement punira sévèrement toutes les violations dans le processus d’élevage et de transformation qui porteront atteinte au prestige du secteur crevetticole du pays », a prévenu Nguyên Xuân Phuc.

A cette occasion, le Premier ministre a confié au ministère de l’Agriculture et du Développement rural la mission d’élaborer rapidement, pour le soumettre au gouvernement, le programme de développement du secteur.


Atelier de production et de transformation de crevettes du groupe Minh Phu dans la province de Cà Mau.
Photo : Kim Phuong/Revue Vietnam Illustré



Sélection et classement des crevettes avant transformation. Photo : Kim Phuong/Revue Vietnam Illustré


Une chaîne de production de crevettes à l’exportation du groupe Minh Phu, dans la province de Cà Mau.
Photo : Kim Phuong/Revue Vietnam Illustré



Les produits aquatiques sont scrupuleusement contrôlés avant emballage. Photo : Kim Phuong/Revue Vietnam Illustré


La crevette vietnamienne est appréciée pour sa qualité. Photo : Kim Phuong/Revue Vietnam Illustré


Une chaîne de transformation de crevettes décortiquées du groupe Minh Phu, dans la province de Cà Mau.
Photo : Kim Phuong/Revue Vietnam Illustré
 




La crevetticulture vietnamienne occupe 694.645 hectares. On élève principalement deux espèces de crevettes : la crevette géante tigrée (Penaeus monodon), sur 600.399 hectares, et la crevette à pattes blanches (Litopenaeus vannamei), sur 94.246 hectares. La récolte totale est de 657.282 tonnes dont 263.853 tonnes de crevettes géantes tigrées et 393.429 tonnes de crevettes à pattes blanches. En 2016, le Vietnam a exporté ses crevettes vers 90 marchés dans le monde, pour une valeur de 3,15 milliards de dollars ; la crevette à pattes blanches représente 62.1% du total, la crevette géante tigrée 29,5% et les autres espèces de crevette, 8,3 %.

(Source : Département général des produits aquatiques)


Réalisé par l’AVI/Revue Vietnam Illustré
Articles Déjà publiés