27/07/2019 16:44 GMT+7 Email Print Like 0

Le photographe Nguyên Viet Hung et ses 3.000 clichés sur les déchets plastiques

En sillonnant 7.000 km de côtes, 100 embouchures de fleuves, dans 28 villes et provinces du Vietnam, le photographe Nguyên Viet Hung (surnom » Le Ki Ma Hung ») a amassé 3.000 clichés sur le thème « Sauver notre mer » et « Passer à l’action », avec comme ambition  de sensibiliser la population et de réduire  les déchets plastiques rejetés en mer chaque jour. 
Pour le récompenser de ses efforts, le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement lui a offert le titre d’« Ambassadeur  de la mer » comme une reconnaissance de toute la société pour ses actions de protection de l’environnement, de la mer et des îles notamment.

Nguyen Viêt Hung vient de réaliser à Hanoi une exposition de photos sur le thème « Sauvons notre mer ».  Une centaine de photos a dépeint une histoire des  déchets  plastiques au Vietnam et de leurs impacts sur l’environnement et la vie quotidienne.  La pollution plastique en mer est un problème alarmant, au Vietnam mais aussi dans tous les pays du monde.

 
Photographe Nguyen Viêt Hung. Photo : Trân Thanh Giang


Les photos sur les déchets plastiques de Nguyen Viêt Hung ont été présentées à l’exposition « Sauvons notre mer » à Hanoi. Photo : Trân Thanh Giang


Caitlin Wiesen (à gauche), représentante en chef du Programme des Nations Unis pour le développement (PNUD) au Vietnam, le photographe Nguyen Viêt Hung, Elsbeth Akkerman (à droite), ambassadrice des Pays-Bas au Vietnam, et le panneau portant le  message « Sauvons notre mer ». Photo : archives


Des poissons en papier sur lesquels les visiteurs écrivent leurs impressions distribués à l’exposition de  Nguyên Viêt Hung. Photo : Trân Thanh Giang

Le Vietnam, avec ses 3.260 km de côtes, est l’un des dix pays ayant la côte la plus large par rapport à son superficie. Il  compte 2360 fleuves et rivières pour où s’écoulent vers la mer les déchets plastiques.

L’idée de photographier les déchets plastiques lui est venue lorsque sa mère était atteinte du cancer, ce qui lui a incité à détecter l’origine de sa maladie et découvrir le danger mortel  des produits plastiques à usage unique.

Il a décidé de faire quelque chose pour changer les mentalités des Vietnamiens envers la question des plastiques jetables. Suite à de longues recherches sur le sujet, il a commencé à photographier des déchets plastiques.  En 2018, il a parcouru  7.000 km le long des côtes du Nord au Sud du pays, 100 embouchures de fleuves, de 28 villes et provinces, amassant 3.000 photos.

Transmettant le message “Passer à l’action pour un changement”, les photos de Nguyen Viêt Hung ont fortement touché le public, réveillé leur conscience sur l’impact des déchets plastiques, et appelé à une coordination d’actions entre les organes étatiques compétents.

Les photos, disposées selon un ordre géographique et la date de la prise de vue, ont dévoilé la réalité de la pollution par les déchets plastiques sur les côtes vietnamiennes.


Nguyên Viêt Hung devant un lieu d’incinération  de déchets en plein air. Photo : Trân Thanh Giang


Dépôt sauvage d’ordures sur l’île de Phu Quoc, photographié en 2017. Photo : Nguyên Viêt Hung


Un dépôt sauvage d’ordures, à côté de l’inscription  « Interdiction de jeter des ordures », à Nam Dinh, en 2018. Photo : Nguyên Viêt Hung

Marais salant de Sa Huynh, province de Quang Ngai, photographié en 2018. Photo : Nguyên Viêt Hung


Une femme qui rejette des ordures en mer à Quang Ngai en 2018. Photo : Nguyên Viêt Hung


Séchage des poissons au soleil à Cân Gio en 2018. Photo : Nguyên Viêt Hung


Une forêt morte à Nam Dinh en 2018. Photo : Nguyên Viêt Hung 


Plage de Vinh Luong, à Nha Trang, province de Khanh Hoa, en 2018. Photo : Nguyên Viêt Hung


Gagner sa vie dans la province de Binh Thuân en 2018. Photo : Nguyên Viêt Hung

Selon Caitlin Wiesen, représentante en chef du Programme des Nations Unis pour le développement (PNUD) au Vietnam, l’histoire en images de Nguyen Viêt Hung rayonne et a fortement inspiré la communauté.

Lorsqu’il prend de nouvelles photos sur les déchets plastiques, Nguyen Viêt Hung les diffuse en ligne, sur les réseaux sociaux, avec le message « Sauvons notre mer ». 

L’effet se fait sentir, plusieurs administrations locales et des habitants ont pris conscience de la nécessité de collecter les déchets plastiques.  Nguyen Viet Hung ouvrira prochainement des expositions dans des localités côtières, ce pour sensibiliser le public, notamment les enfants, aux dangers de ces déchets./.
 
Texte: Bich Van – Photos: Thanh Giang et archives
Articles Déjà publiés