20/02/2020 15:30 GMT+7 Email Print Like 0

Le géoparc mondial UNESCO de Non Nuoc Cao Bang : une nature exceptionnelle

Le 12 avril à Paris, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), a officiellement attribué le label de géoparc UNESCO au parc géologique de Cao Bang du Vietnam. 
Un magnifique parc géologique
 
Reconnu géoparc mondial UNESCO le 12 avril dernier, le parc géologique Non Nuoc de la province de Cao Bang offre des paysages d’une exceptionnelle beauté et d’une grande rareté. Deuxième parc au Vietnam à rejoindre la grande famille de géoparcs mondiaux, il est l’un des sites les plus impressionnants du pays. 

« Le site touristique de la cascade de Ban Gioc dont les infrastructures ont été investies par le SUN GROUP contribue à développer le tourisme de la province de Cao Bang, du district de Trung Khanh particulièrement et de ses environs, est digne d’être un site touristique  national ».

Secrétaire du district de Trung Khanh, Pham Van Cao
Le parc géologique de Cao Bang est situé à l’extrême Nord du Vietnam, à environ 300 km de Hanoi. Il couvre une superficie de plus de 3.000 m2 et s’étend sur neuf districts: Hà Quang, Trà Linh, Quang Uyên, Trùng Khanh, Ha Lang, Phuc Hoa, Hoa An, Nguyên Binh et Thach An. Neuf ethnies cohabitent à l’intérieur de ce territoire.

Le géoparc de Cao Bang abrite 130 géosites originaux dont une réserve nationale, deux couloirs de biodiversité, plusieurs sites historiques, culturels matériels et immatériels. La région possède également des roches sédimentaires datant de 500 millions d’années, avec des coupes transversales de stratotypes, et des fossiles indiquant différents paléo-environnements et des phénomènes d’extinction de la biosphère. La géodiversité est mise en évidence par la diversité des roches (stratigraphie, paléontologie, paléoenvironnement, pétrologie, minéralogie, etc.) et des reliefs (tectonique, géomorphologie, karst, altération, érosion des sols, etc.), caractéristique pour des différents stades d’évolution de la croûte terrestre.



Avec son paysage magnifique et original, le géoparc mondial de Non Nuoc permet à Cao Bang de développer son tourisme, de propager sa culture et de donner des emplois aux populations de 9 ethnies minoritaires. Photo : Cong Dat


La cascade de Ban Gioc, district de Trung Khanh, attire chaque année un grand nombre de touristes vietnamiens et étrangers. Photo : Trinh Bô

Les touristes découvrent  le village de pierre de Khuoi Ky, commune de Dam Thuy, district de Trung Khanh. Photo: Trinh Bô
 

Une magnifique  stalactite en forme de lotus dans la grotte de Nguom Ngao, commune de Dam Thuy, district de Trung Khanh. Photo : Cong Dat

Des touristes posent devant la cascade de Ban Gioc, commune de Dam Thuy, district de Trung Khanh. Photo: Trinh Bô
 

La beauté imposante de la vallée de Phong Nam, commune de Ngoc Con, district de Trung Khanh. Photo: Công Dat

Le géoparc abrite plusieurs sites touristiques célèbres tels que le site écotouristique de Phia Oac-Phia Den, l’ensemble des lacs de Thang Hen, la grotte de Nguom Ngao… et particulièrement la chute d’eau de Ban Gioc, élue comme l’une des quatre plus belles  cascades frontalières du monde.

Selon Wikipedia, ces chutes occupent le 4e rang après Iguaçu à la frontière Brésil - Argentine, Victoria à la frontière Zambie - Zimbabwe et Niagara à la frontière États-Unis - Canada. De nombreux journaux spécialisés les classe dans le Top 10 mondial.

La chute d’eau de Ban Gioc se trouve à la frontière Vietnam-Chine, à plus de 300 km au nord-est de Hanoï. Large de 50 m et haute de 35 m, il s’agit en fait d’un groupe de cascades se jetant dans la rivière Quây Son, qui délimite la frontière. La beauté de son cadre et sa riche biodiversité font la renommée du lieu.

La pagode bouddhique Truc Lam Ban Gioc, une construction imposante et magnifique se cache au sommet de la montagne Phia Nham, à environ 500 m de la chute d’eau de Ban Gioc. Construite sur 3 ha, la pagode fait face à la cascade, frontière naturelle entre le Vietnam et la Chine. Depuis la pagode, le touriste peut embrasser d’un regard une large région frontalière au Nord de la Patrie.

En outre, le circuit touristique traversant le col Ma Phuc, l’une des vallées les plus belles de Cao Bang et la grotte Mat Than Nui. Longeant le sentier  qui entoure la grotte, le touriste trouvera  le lac Nam Tra, d’une superficie de 15 ha, j aux côtés de la jolie chute d’eau éponyme qui jaillit tout au long de l’année, dans la commune de Quoc Toan, district de Tra Linh, province de Cao Bang

Le parc national de Phia Oac- Phia Den,  aussi implanté dans le géoparc de Cao Bang, héberge une belle nature vierge et préserve de rares espèces rares dont 90 espèces végétales  et 58 animales, utiles aux recherches scientifiques, à la préservation des gènes et à l’éducation à l’environnement.

Le parc, qui se trouve à l’Ouest de la province, est considérée comme un « poumon vert ». Il sert à maintenir la stabilité du climat, à conserver le sol et aussi au développement durable de la région. En hiver, le touriste peut admirer une scène magique lorsque toute la forêt est couverte de neige.

La forêt de Trân Hung Dao, reconnue site national elle aussi, est lieu où le général Vo Nguyên Giap   fonda la Brigade de propagande armée pour la libération du Vietnam en 1944. Elle se trouve dans le parc national de Phia Oắc – Phia Đén.


Soutien aux communautés locales

Le géoparc mondial UNESCO de Non Nuoc Cao Bang  est l’une des régions du Vietnam où les populations préhistoriques s’installèrent très tôt. Il possède également une histoire géologique de plus de 500 millions d’années à travers des vestiges tels que fossiles, dépôts marins, roches volcaniques, minéraux, etc.

La nature a donné à Cao Bang une riche biodiversité et de nombreux écosystèmes et espèces endémiques. Un facteur décisif pour que l’UNESCO reconnaisse Cao Bang comme un parc géologique mondial.

Les neuf ethnies minoritaires Tay, Nung, Dao… habitants les districts de Tra Linh, Quang Uyen, Phuc Hoa, Trung Khanh ont contribué à créer un tableau culturel original et diversifié.



Les habitants du village de Khuoi Ky vivent dans les maisons de pierre datées de plus de 400 ans. Photo : Trinh Bô


Les habitants de la commune de Phong Nâm récoltent du riz et le transportent sur les petits ponts de bois traversant la rivière de Quay Son. Photo: Công Dat


Le village de Phia Thap, commune de Quoc Dan, province de Quang Uyen, est réputé pour sa fabrication de bâtons d’encens. Photo : Cong Dat

Les Tay à Trung Khanh et leur métier traditionnel de teinture de tissus. Photo : Trinh Bo 


Les vermicelles de riz Phia Den, commune de Thanh Cong, district de Nguyên Binh, sont parmi les meilleurs vermicelles du Vietnam. Photo : Cong Dat
 

La commune de Phuc Sen, district de Quang Yen, compte environ 150 forgerons, parsemés dans six communes de Haut Phia Chang, Basse Phia Chang, Dau Co, Pac Rang, Tinh Dong et Lung Vai. Photo : Trinh Bô
 

Récolte du riz dans la commune de Ngoc Con. Photo : Trinh Bô


Les habitants de la commune de Ngoc Con récoltent du riz gluant Ong, spécialité de Trung Khanh. Photo : Trinh Bô


Des habitants d’ethnie Tay exposent le riz au soleil à côté de leurs habitations de pierre de  plus de 400 ans au village de Khuoi Ky. Photo : Cong Dat

Au géoparc de Non Nuoc Cao Bang, le touriste a l’occasion de visiter des villages de métiers traditionnels dont celui de Pac Rang spécialisé dans la forge. Une anecdote raconte qu’un vieux qui passait dans cette région, en voyant que les Nung An ne savaient que chasser et cueillir des fruits et qu’ils vivaient dans la misère, décida de leur apprendre le métier de forgeron.  De nos jours, les Nung An font encore le culte de ce vieux en sa  mémoire en sa qualité de « père » du métier de forgeron, pour exprimer leur reconnaissance.

Le village de Phia Thap des Nung An dispose d’un autre métier traditionnel: la fabrication de baguettes d’encens, lui aussi transmis de père en fils. Les baguettes d’encens du village sont faites des matières premières naturelles: tiges de bambou    couvertes d’une pâte aromatique tirée du tronc de la plante Mai (Ochnaceae), de colle et  sciure de bois

Des dizaines de festivals folkloriques tels que tir de feux d’artifice de Quang Uyen, fête long tong des Tay, Nung, Dao, San Chi… Les Tày de Cao Bang possèdent la fête des Nàng Hai (Demoiselles Secondes) ou Nàng Trang (Demoiselles de la Lune) que le village de Tiên Thành (district de Phuc Hoà) est le seul à célébrer.

Le touriste peut déguster des spécialités culinaires telles que  viande de porc marinée à la farine de riz, saucisses fumées, viande, canard et jeune porc grillés au feu de bois, riz aux fruits de canariums cuit à la vapeur (xôi trám), fondue acide vietnamienne …

Avec plus de 130 géosites à valeur internationale, le titre de géoparc constitue une reconnaissance de l’UNESCO en termes de biodiversité et de valeur culturelle du parc Non Nuoc de Cao Bang./


" Le géoparc mondial de Non Nuoc de Cao Bang dispose de plusieurs valeurs d’un géoparc, par exemple la montagne de Phia Oắc dont les activités souterraines d’un volcan né il y près d’une centaine de million d’années a changé considérablement l’environnement. Le parc préserve dans son sous-sol  des minéraux tels qu’étain, tungstène, or, fluorite, uraniums…. »

Docteur Trân Van Tan, chef de l’Institut des sciences géographiques et minérales relevant du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement

Texte : Trinh Bô –Photos : Công Dat - Trinh Bô