15/09/2015 09:46 GMT+7 Email Print Like 0

L’Artiste émérite Hông Ngat et sa carrière cinématographique

Qu'elle soit poète, scénariste ou responsable du cinéma vietnamien…, l’Artiste émérite Nguyên Thi  Hông Ngat a toujours fait de son mieux pour l’art. 
Au début de sa carrière artistique, elle a été 15 ans artiste du Théâtre  populaire du Vietnam, des  années qui ont enrichi son âme d’artiste, son amour pour la littérature et la poésie.

« Le vocabulaire du Théâtre populaire emprunte toujours à des chansons populaires, proverbes et poèmes… les mots simples fortement inspirés de la culture vietnamienne qui coulent dans mes veines depuis » a-t-elle confié. En 1980, elle fut envoyée en Russie pour des études cinématographiques et quand elle retourna au Vietnam, elle travailla pour le Studio national des films de fiction. Sa première oeuvre pour le cinéma vietnamien fut le scénario du film “Một thời đã sống” « Un temps vécu » (du réalisateur Xuân Son). Nguyên Thi Hông Ngat fut l’un des rares scénaristes dont le premier film fut adapté seulement une année après sa sortie de l'école de cinématographie (en 1988).

Lors qu’elle travaillait pour le Studio des films de fiction du Vietnam, outre les scénarios composés par elle-même, Nguyên Thi Hông Ngat a adapté avec succès des dizaines de scénarios inspirés de nouvelles d'écrivains renommés dont celui “Ký ức Điện Biên” (Mémoire de Diên Biên).



L'Artiste émérite Nguyên Thi Hông Ngat (2015). Photo: Trinh Van Bô


Nguyên Thi Hông Ngat reçoit en 2012  le prix d’Etat des mains du président du Vietnam. Photo d’archives


Nguyên Thi Hông Ngat et des collègues étrangers. Photo d’archives


Nguyên Thi Hông Ngat lors du tournage de “Ky uc Diên Biên”. Photo d’archives


Nguyên Thi Hông Ngat relit le scénario d’un film avant le tournage. Photo: Trinh Van Bô


Nguyên Thi Hông Ngat et un collègue. Photo: Trinh Van Bô


Nguyên Thi Hông Ngat au Studio des films de fiction du Vietnam. Photo: Trinh Van Bô


Nguyên Thi Hông Ngat et un enseignant russe. Photo d’archives


Nguyên Thi Hông Ngat et ses camarades de classe en ex-URSS, lorsqu'elle étudiait la cinématographie. Photo d’archives
 
« J’ai écrit le scénario de "Ký ức Điện Biên" en m’inspirant de« Bec-na » du général Chu Phac. C’est le mémoire d’un soldat français qui s’est rendu aux forces vietnamiennes, le Viêt Minh, sur le champ de bataille de Diên Biên Phu. Le  style simple et émouvant, à  caractère humaniste,  m’a incité à écrire ce scénario. Au début, je l’ai intitulé « Soldat capitulé » puis après «Mémoire de Diên Biên».

Rédiger un scénario sur la guerre à Diên Biên Phu est toujours épineux pour les scénaristes car c'est un événement historique, une grande guerre patriotique nationale dont les exigences à respecter sont nombreuses. Mais surtout beaucoup de scénaristes ont écrit sur ce thème.  Nguyên Thi Hong Ngat a choisi de l'aborder sous un angle original, d'un point de vue humain, celui de la rencontre émotionnelle entre soldats ennemis.

Une fois achevé, “Ký ức Điện Biên” a été diffusé à plusieurs reprises, aux célébrations de la victoire de Diên Biên Phu, après la mort du général Vo Nguyên Giap. Le film met en relief l’humanisme des Vietnamiens qui conquiert le cœur d’un soldat étranger qui s’est rendu à l’armée vietnamienne. Le soldat, inquiet au début, témoigne à la fin du film de son amour pour les soldats vietnamiens.

Pour ses grandes contributions au cinéma vietnamien, en 2012,  l’Artiste émérite Nguyên Thi Hông Ngat a reçu des mains du président du Vietnam un prix d’Etat pour ses scénarios des films Canh bac (Jeux de cartes), Trăng trên đất khách (Lune à l’étranger), Cha tôi và hai người đàn bà (Mon père et deux femmes).

Bien qu'à la retraite depuis une dizaine d’années, elle est toujours active dans le cinéma en occupant le poste de  vice-présidente permanente de l’association du cinéma vietnamien. Elle est aussi membre du Conseil national de censure des films. Elle a aussi son propre studio, “Hông Ngat Film”. A l’âge de 65 ans, elle a mis en scène “Gương trời” (Miroir du Dieu), qui vient d’être diffusé sur la chaîne nationale VTV./.
Texte: Thao Vy – Photos: Trinh Van Bo et archives
Articles Déjà publiés