04/05/2005 00:00 GMT+7 Email Print Like 0

La voix du mo, gong en bois

L e mo est un instrument de musique à percussion, du genre idiophone, qu’on frappe avec un bâtonnet.


nbsp;Mo en forme de poisson, vieux de plusieurs siècles,
à la maison communale de Phùng Hung, province
de Son Tây.


Instrument de 5 mo.

nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;nbsp;

Le mo est un instrument de musique à percussion, du genre idiophone, qu’on frappe avec un bâtonnet.

On le trouve sous différentes formes : sphérique, plat, oblong, parfois reproduisant la silhouette d’un animal (carpe, crapaud). Sa taille va de celle d’un œuf à celle d’un haltère. Parfois, c’est un tronçon de corne de buffle ou de racine de bambou. Quelle que soit sa forme ou sa taille, le mo doit constituer une boîte de résonnance capable de créer la tonalité et le timbre voulus.

Au fil du temps, il a assumé différentes fonctions : instrument pour donner des signaux dans les villages, pour rythmer les prières dans les pagodes, pour faire partie d’un orchestre. De ce fait, il s’est enrichi et s'est modifié au fur et à mesure de ses fonctions.

Le fameux concert «nbsp;Dang dan thi nhipnbsp;» de l’opéra populaire chèo doit au mo son tempo allegro. Dans le tuông (opéra classique), et lenbsp; cai luong (théâtre rénové), le mo appelé song loan, aux mains du principal exécutant, donne le rythme à toute la pièce. Il en est de même avec le chant de Huê et celui du mirador bài choi.

Texte: Thao Giang-Photos: Trân Dinh

nbsp;

nbsp;