24/12/2021 15:21 GMT+7 Email Print Like 0

La filière bois vietnamienne, une industrie florissante

L’industrie nationale du bois a enregistré ces deux dernières décennies un rythme de croissance spectaculaire, particulièrement dans le contexte de la pandémie de Covid-19 qui a affecté la plupart des branches économiques. La  signature par le Vietnam de plusieurs accords économiques de nouvelle génération a ouvert une nouvelle période favorable à cette industrie qui réalise chaque année un chiffre d’affaires de plusieurs milliards d’USD.
Une industrie qui prend sa source d’un métier traditionnel
 
L’industrie nationale du bois et des objets d’intérieur  est née dans  des villages de métiers de menuiserie. Le hameau La Xuyên, commune de Yên Ninh, district de Y Yên, province de Nam Dinh (Nord) serait  le village de menuiserie le plus ancien du Vietnam. Le père du métier de menuiserie, Ninh Huu Hung,  en accompagnant le roi Lê Dai Hanh (941-1005), roi fondateur du Dai Co Viêt, dans la province de Nam Dinh, choisit cette région pour s'y installer.  Avec ses mains habiles, le père de la menuiserie Ninh Huu Hung inventa des métiers tels que gravure sur bois, incrustation de nacre sur bois ….

Au début du 19e siècle, lorsque les avancées technologiques et scientifiques furent appliquées dans la vie quotidienne, le métier de menuiserie connut un grand changement, et fut transformé en métier de production et de traitement du bois.

 

Les artisans des villages de métiers traditionnels sont capables de réaliser des gravures sur bois très sophistiquées. Photo : Thanh Giang/VI


Sculpture de statues de Bouddha en bois au village de statues en bois de Du Du (commune de Thanh Thuy, district de Thanh Oai, Hanoï). Photo : Trinh Bô/VI
 

Le village  de Hai Minh, province de Nam Dinh,  fabrique des objets en bois naturel de qualité. Photo : Thanh Giang/VI


Des artisans du village de sculpture sur bois de Hai Minh  incrustent de la nacre sur des meubles en bois. Photo : Thanh Giang/VI


Incrustation de nacre sur bois au village de Hai Minh. Photo : Thanh Giang/VI


Les meubles en bois du village  de Hai Minh sont diversifiés en termes de design. Photo : Thanh Giang/VI


Une statue du village de sculpture sur bois et des beaux-arts Thiêt Ung, commune de Vân Ha, district de Dông Anh, Hanoï. Photo : Trinh Bô/VI


Une gravure sur bois sophistiquée du village des meubles en bois et articles de beaux-arts de Vân Ha, commune de Vân Ha, district de Dông Anh, Hanoï. Photo : Khanh Long/VI


Une ancienne maison en bois à Cu Chi (Hô Chi Minh-Ville), construite par des artisans du village de menuiserie de Chang Son (Hanoï). Photo : Nguyên Giang

 Chaque village de menuiserie a ses produits typiques. Si le village du père du métier de menuisier, La Xuyên, district de Y Yên, province de Nam Dinh, est réputé pour la gravure sur bois considérée comme la plus sophistiquée du pays, d’autres villages de la banlieue de Hanoi se spécialisent dans les meubles, par exemple Van Diem, district urbain de Thanh Oai, est connu pour ses tables et chaises, Liên Ha, district de Dan Phuong, pour ses objets d’intérieur (lits, penderies, chaises et tables, meubles TV). 

Le village de Huu Bang, district de Quoc Oai, est célèbre quant à lui pour ses articles en bois au service du quotidien.

Le village de menuiserie de Chang Son, district de Thach Thât, réputé dans toute la région Nord, se distingue pour ses maisons en bois dont plusieurs sont devenues des chefs-d’œuvre de l’art de l’architecture en bois du Vietnam.

 
Les exportations de bois et meubles en bois de la province  ont  considérablement augmenté. Les Etats-Unis représentent  plus de 65%  du total, soit un bond de 81% en seulement un an. Le marché de Hong Kong affiche une hausse de 47%,  celui de Taïwan de 43%.

Selon Dien Quang Hiêp, président de l’association du bois de la province de Binh Duong (Sud)
Alors que les villages de menuiserie de Hanoi fabriquent et vendent des meubles modernes, le village de My Xuyên (Hue) s'est spécialisé dans la gravure sur bois inspirée de l’architecture typique de l’ancienne capitale impériale de Huê. Le village de Kim Bong, province de Quang Nam (Centre), est quant à lui réputé pour ses statues en bois.

Un essor  fulgurant
 
A partir de sociétés de petite envergure, le Vietnam a vu la naissance de groupes de transformation du bois qui réalisent chaque année des centaines de millions d’USD de chiffre d’affaires d’exportation. Selon l’association du bois et des produits sylvicoles  du Vietnam, ces deux dernières décennies, la filière bois  a connu un développement spectaculaire. Si en 2000, la valeur d’exportation n’était que de 219 millions d’USD, en 2019,  elle  atteignait les 11,3 milliards d’USD, dont plus de 10,5 milliards de meubles de bois.

Selon les données du Département général des Douanes, de janvier à juillet, les  exportations nationales de meubles en bois se sont chiffrées à 9,58 milliards d’USD, en  hausse de 55% par rapport à la même période de 2020.

 
A partir de petits ateliers de villages de métiers traditionnels, le Vietnam  a vu apparaître de grands groupes de production et de transformation du bois réalisant chaque année des centaines de millions d’USD de chiffre d’affaires, expliquant la croissance spectaculaire du secteur ces deux dernières décennies.
Grâce à l’accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (EVFTA), entré en vigueur en août 2020, la filière bois, celle de Binh Duong entre autres, ambitionne de renforcer ses envois de produits en Europe.

Selon Dien Quang Hiêp, président de l’association du bois de la province de Binh Duong (Sud), les exportations de bois et meubles en bois de la province  ont  considérablement augmenté. Les Etats-Unis représentent  plus de 65%  du total, soit un bond de 81% en seulement un an. Le marché de Hong Kong affiche une hausse de 47%,  celui de Taïwan de 43%.

Les produits en bois vietnamiens sont exportés vers plus de 120 pays et territoires, le potentiel de ces marchés est énorme.

 

Un atelier de transformation de bois de la société Lâm  Hoang Phat, installé dans la zone industrielle Tam Phuoc, province de Dong Nai. Photo : VI






Chaîne de fabrication de planches à découper en bois et d'articles de consommation quotidienne de la société par actions de transformation du bois  Duc Thanh (Hô Chi Minh-Ville). Photo : Thông Hai/VI












Les articles de bureau et jouets de la société par actions de transformation du bois  Duc Thanh sont prisés sur le marché mondial.  Photo : Thông Hai/VI 

En janvier et août 2021, la société  Duc Thanh a reçu des commandes d’exportation totalisant 16 millions d’USD,  accomplissant 95% de son plan d’exportation pour 2021.
 
La société Duc Thanh, basée à Hô Chi Minh-Ville,  exporte des  meubles de cuisine et des jouets. En 2020, en dépit de la pandémie de Covid – 19,  elle a réalisé un chiffre d’affaires de 400 milliards de dongs, en hausse de 19% par rapport à 2019.
Selon le  ministère de l’Industrie et du Commerce, le Vietnam est l’un des quatre fournisseurs de meubles de salon et salle à manger dans l’Union européenne (UE) et le 8e fournisseur de meubles de cuisine sur ce même marché. Les exportateurs vietnamiens attendent encore la mise en œuvre intégrale de l’EVFTA qui devrait booster leurs exportations et parts de marché dans l'UE.


La société par actions Woodsland (district de Mê Linh, Hanoï) se spécialise dans la production de meubles en bois de qualité pour l’exportation. Photo : Công Dat/ VI
 

Fabrication d'objets en bois pour l’exportation à Binh Duong. Photo : Lê Cuong/ VI


Emballage des produits à la société par actions Woodsland.  Photo : Công Dat/VI


Des meubles fabriqués par  la société des meubles en bois de chêne Lâm Hoang Phat (Hô Chi Minh-Ville). Photo : Kim Phuong/VI

Une  armoire de la société par actions Woodsland. Photo : Công Dat/VI

Le Vietnam compte près de 5.000 sociétés et foyers  engagés dans la production et la transformation du bois pour l'exportation.  En dépit de la crise sanitaire persistante,  le secteur  a enregistré des résultats dépassant largement le plan prévu. Le secteur s’est fixé pour objectif d'exporter en 2025 pour 20 milliards d’USD et de faire du Vietnam l’un des centres mondiaux de transformation du bois. /.
 
Texte: Thao Vy – Photos: Thanh Giang, Thông Hai, Nguyên Giang et archives de la revue Vietnam Illustré. Traduction : Diêu Vân
Articles Déjà publiés