26/02/2013 09:14 GMT+7 Email Print Like 0

La Centrale hydroélectrique de Son La, le projet du siècle

Après sept ans de travaux, la Centrale hydroélectrique de Son La, le plus grand projet hydroélectrique en Asie du Sud-Est, a vu le jour plus tôt que prévu. Ce projet n'est pas seulement la fierté du pays, mais elle marque également le développement exceptionnel du secteur national de l'électricité.
«L’épopée de la rivière Da»
La Centrale hydroélectrique de Son La, qualifiée de « projet du siècle », est située dans la commune d’It Ong, district de Muong La, province de Son La. Elle barre la rivière Dà. Peu de gens savent qu’il y a près de 10 ans, là où se tient l'usine hydroélectrique la plus grande d’Asie du Sud-Est, existait le hameau de Pa Vinh avec environ 30 maisons de l’ethnie Thaï.

Nous sommes allés à Son La au moment où l'usine était en train de préparer son inauguration. Le vent froid des jours d'hiver semblaient dissipé par l'atmosphère jubilatoire d'une grande fête.


La Centrale hydroélectrique de Son La la nuit. (Photo: Ngoc Hà-AVI)

Vue aérienne de la Centrale hydroélectrique de Son La. (Photo: Duc Tam - AVI)

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung et les délégués visitant l'usine le jour de l'inauguration. (Photo: Ngoc Hà-AVI)

Le pont de Muong La enjambant la rivière Da, en aval de la centrale. (Photo: Thông Thiên)

En aval de la Centrale hydroélectrique de Son La. (Photo: Viêt Cuong)

Vannes de sortie. (Photo: Viêt Cuong)

Le réservoir de la centrale a une capacité de 9,26 milliards de m3 d'eau. (Photo: Viêt Cuong)

Contrôle du fonctionnement des turbines. (Photo: Viêt Cuong)

6 turboalternateurs avec une capacité totale de 2.400MW fourniront plus de 10 milliards kWh / an. (Photo: Diêu Chinh Toi-AVI)

Système de grues de la centrale. (Photo: Viêt Cuong)

Le centre de gestion. (Photo: Viêt Cuong)

Le campus de la centrale. (Photo: Diêu Chinh Toi-AVI)

La nouvelle physionomie du chef-lieu de Muong La après la construction de la centrale. (Photo: Viêt Cuong)

«...
          Avec une capacité de 2.400MW, chaque année, la Centrale hydroélectrique de Son La produit plus de 10 milliards de kWh, ce qui contribue efficacement à l'industrialisation et à la modernisation du pays.
Pour ceux qui ont fait partie du «souffle de la rivière Dà» depuis près de 10 ans, c'était un grand moment de joie. Plus de 20.000 familles de groupes ethniques des provinces de Diên Biên, Son La et Laï Châu ont été déplacées vers d'autres zones pour vivre, afin de laisser leurs terres pour la construction de l'usine. Des dizaines de milliers de travailleurs et d'ingénieurs ont travaillé nuit et jour sur le chantier pendant sept ans en dépit de conditions de vie et climatiques difficiles. Le fait le plus orgueilleux, c'est que tous les tranches du projet ont été conçues et réalisées par des ingénieurs et travailleurs vietnamiens. Un projet 100% vietnamien donc.

Avec un investissement total de 60.000 milliards de dông, la Centrale hydroélectrique de Son La, d'une capacité de 2400 MW, dotée de six turboalternateurs, a été achevée plus tôt que prévu, ce qui apporte d'énormes avantages économiques. Chaque année, elle dégagera un chiffre d'affaires de 500 millions de dollars et économisera plus de cinq millions de tonnes de charbon pour produire une quantité d'électricité équivalente. En outre, l'usine fournira en moyenne 10,2 milliards de kWh / an au réseau national.

Au moment où la Centrale hydroélectrique de Son La a été inaugurée, ses travailleurs se préparaient à partir construire un nouveau projet hydroélectrique à Laï Châu. Avant de partir, ils ont rendu hommage à leurs collègues qui ont donné leur vie ici pour l'électricité du pays. Des centaines de travailleurs se sont assis le long du barrage de l'usine afin de prier pour leurs âmes et de les informer de l'achèvement rapide de l’ouvrage après plus de 2.000 jours de durs travaux.

Parlant des travailleurs qui avaient fait partie de ce projet spécial, Bùi Phuong Nam, chef du Bureau de Technique du Comité gestionnaire de la Centrale hydroélectrique de Son La, a déclaré: «Pour ce projet du siècle, pertes et sacrifices ont été nécessaires. Le requiem d'aujourd'hui vise à commémorer ceux qui ont consacré tous leurs efforts, leur sang et leur chair pour la Centrale hydroélectrique de Son La, contribuant à écrire +L’épopée de la rivière Da +».

Dans son discours prononcé devant des milliers de travailleurs, les ingénieurs et la population locale à la cérémonie d'inauguration, le Premier ministre Nguyên Tân Dung a salué chaleureusement les familles des provinces de Son La, Diên Biên et Laï Châu qui ont cédé leurs terres pour la construction de l'usine. Il a également félicité les cadres et les travailleurs de l'entreprise qui ont fait de grands efforts pour ce projet.

La Centrale hydroélectrique de Son La contribuera non seulement à résoudre le problème énergétique du pays dans la période d'industrialisation et de modernisation, mais revêt aussi une grande importance économique, politique et sociale. Le projet a permis à la région nord-ouest de moderniser et reconstruire ses infrastructures, améliorer l'environnement écologique, contrôler les inondations, l'approvisionnement en eau pour l'irrigation des terres basses, assurer la sécurité et la défense dans le nord-ouest, organiser et stabiliser la vie de milliers de familles de groupes ethniques dans les régions montagneuses, les aidant à développer leur économie et améliorer leur vie.

Les travailleurs vietnamiens ont fait des miracles
Immédiatement après la cérémonie d'inauguration, Nghiêm Công Tân, chef adjoint du Bureau technique du Comité de gestion de la Centrale hydroélectrique de Son La, nous a fait visiter l'usine. En sortant du bâtiment du Comité de gestion de la Centrale, il nous a montré un long pont au loin et a dit avec fierté: «Peut-être, dans l'histoire du secteur de l'électricité du Vietnam, il n'y a jamais eu un tel projet hydroélectrique avec tant d'«éléments étranges» comme celle de Son La. Pour se préparer à la cérémonie de mise en chantier et aussi au jour du blocage du fleuve qui devaient avoir lieu le 2 décembre 2005 comme prévu par le Comité central du Parti, tout le contingent d'ingénieurs et de travailleurs ont dû réaliser une course contre la montre ainsi que la météo et les inondations afin d’achever ce pont long de 500 m avec 125 km de routes, près de 200 km de réseau électrique de 110-220kV, près de 60.000 m² de logements pour les dizaines de milliers de travailleurs et de nombreuses autres installations, telles que systèmes de conducteurs de débit et des digues en amont et en aval. Ces travaux titanesques ont été dignes d'un miracle!»

Nous sommes entrés dans l'ascenseur pour descendre à la profondeur de près de 40m. L’ingénieur Tân nous a montré les six turboalternateurs, chacun pesant des dizaines de tonnes, un système de contrôle central et l'équipement pour surveiller les activités des groupes électrogènes. Il nous a parlé du travail des cadres, des ingénieurs et des travailleurs, qui ont dû travailler en trois équipes nuit et jour malgré le mauvais temps pour achever un travail énorme. Il se souvient encore des chiffres impressionnants: plus de 16,6 millions de mètres cubes de roches et de terre excavés ; plus de 20 millions de mètres cubes de roches et terre etransportés, des millions de mètres de terre pour la fondation enfoncés; près de 6 millions de mètres cubes de béton, et 115.000 tonnes de matériel installées. 
 

La Centrale hydroélectrique de Son La a été mis en chantier en 2005. (Photo: Thông Thiên)

Travailleurs exploitant des carrières pour la construction de l’ouvrage. (Photo: Thông Thiên)

Lors de la construction du barrage. (Photo: Thông Thiên)

La direction des grues dans le processus de construction. (Photo: Thông Thiên)

Achèvement des dernières étapes avant l'installation des turboalternateurs. (Photo: Thông Thiên)

Équipe d'ingénieurs vérifiant le 5e turboalternateur. (Photo: Ngoc Hà-AVI)

Le 6e turboalternateur avant la finition. (Photo: Ngoc Hà-AVI)

Installation du 6e turboalternateur. (Photo: Ngoc Hà-AVI)

Traitement contre la perméabilité. (Photo: Thông Thiên)


Traitement de joints de tuyaux à haute pression. (Photo: Thông Thiên)

Installation du rotor de 1.000 tonnes du 6e turboalternateur. (Photo: Ngoc Hà-AVI)

Un coin du projet hydroélectrique de Son La lors de sa construction. (Photo: Thông Thiên)

Les turboalternateurs de la Centrale hydroélectrique de Son La. (Photo: Diêu Chinh Toi-AVI)

Sortis de l'usine, nous avons visité le barrage. Alors que nous marchions le long de la digue aussi haute qu’une montagne gigantesque couchée en travers de la superbe rivière Dà, Tân a déclaré: «Si le projet hydroélectrique de Son La est comme une fleur qui s'épanouit dans la région en amont du nord-ouest, son barrage est comme un corps vivant et «l'âme» de l'usine».

On nous a dit que pour construire ce barrage, les ingénieurs ont proposé d'appliquer une méthode de construction en utilisant la technologie du béton compacté au rouleau (BCR), une technologie de pointe que le Vietnam n'avait jamais utilisée. Au début, beaucoup de gens étaient inquiets et ont dit que cette nouvelle technologie ne devait pas être utilisée pour un projet aussi important. Enfin, après de nombreux débats, l'utilisation de la technologie a été adoptée. Les spécialistes vietnamiens s'étaient rendus dans de nombreux pays pour en apprendre davantage sur cette technologie, et en même temps avaient invité des experts de premier plan à venir au Vietnam pour observer. Ensuite, des chaînes de production de béton modernes à rouleaux compactés ont été importées d'Allemagne et du Japon. Avec un contingent de travailleurs compétents dans l'utilisation des technologies de pointe, après 32 mois, le barrage était achevé avec 2,7 millions de mètres cubes de béton. Le plus grand barrage en Asie du Sud-Est avec 961.6m de long, 228.1m de haut et une capacité de réserve de plus de 9,26 milliards de mètres cubes d'eau.

Avec tous leurs cœurs, la détermination, le courage et la solidarité, les cadres, les ingénieurs et les travailleurs ont uni leurs efforts et respecté les règlements pour mettre en service les six turboalternateurs plus tôt que prévu et assurer la qualité requise. La construction réussie de la centrale hydroélectrique de Son La a témoigné d’une percée du secteur hydroélectrique au Vietnam en général et du secteur de l'ingénierie mécanique en particulier.

Nous avons quitté It Ong au coucher du soleil. Vu d'en haut, la rivière Dà serpentait à travers les montagnes vertes qui semblaient sombres dans la brume. Le barrage de la centrale hydroélectrique de Son La se dresse à travers le fleuve comme une montagne et domestique les vagues féroces en aval, les forçant à obéir à la volonté de l’homme pour apporter l'électricité au pays./.
Article: Ngân Hà – Photos : Thông Thiên, Viêt Cuong & AVI
Articles Déjà publiés