31/05/2017 10:22 GMT+7 Email Print Like 0

Frontline Collection et l’image des femmes Vietnamiennes dans la guerre

L’image des femmes engagées sur le front inspire toujours les peintres vietnamiens. C’est ainsi que Nguyên Thi Ngoc Huyên, elle-même peintre, a accumulé plus d’un millier d’œuvres sur ce thème depuis 50 ans.
Afin d’exprimer sa reconnaissance à la fois aux femmes combattantes et aux peintres vietnamiens, Nguyên Thi Ngoc Huyên a présenté du 14 au 28 avril au Musée des Beaux Arts du Vietnam, à Hanoï, l’exposition Frontline Collection, sur le thème « Portrait de femmes Vietnamiennes durant la guerre ».

Une exposition organisée grâce aux efforts de collecte d’œuvres de Nguyên Thi Ngoc Huyên, de son mari et de ses amis. Composée d’un millier de pièces, la collection comprenait  des œuvres créées au 20e siècle par les artistes de la première génération de l’Ecole des Beaux-arts de l’Indochine.


Le peintre Duong Anh racontant aux visiteurs le contexte de la création de son croquis.


Mme Lê Câm Tu, une ancienne combattante de la résistance anti-américaine, a participé à l’exposition.


Des visiteurs se font photographier avec des peintres.

C’était la première fois que Nguyên Thi Ngoc Huyên   organisait une telle exposition au Vietnam. Après, elle voudrait présenter cette collection dans des pays où l’art est développé tels qu’Italie, Australie

L’exposition comprenait 57 tableaux de 27 peintres vietnamiens très connus tels sont: Trân Van Cân, Phan Kê An, Huynh Van Thuân, Nguyên Tu Nghiêm, Huynh Phuong Dông.

Ces œuvres ont été créées sur le terrain au cours des résistances anti-française et anti-américaines, aussi la plupart d’entre elles ne sont pas en bon état. Nguyên Thi Ngoc Huyên a dû les imprimer sur de grandes toiles.

Nguyên Thi Ngoc Huyên a partagé : «  Cela faisait longtemps que je nourrissais le projet d’ouvrir une telle expo. Elle a été pour moi l’occasion de montrer ma fierté pour ces femmes dans la guerre qui étaient vaillantes, indomptables. Elles étaient toutes prêtes à se sacrifier. De plus, je voulais aussi exprimer ma reconnaissance envers les grands peintres de la génération précédente.»


Le croquis d’une guérillero au bord du fleuve Rouge en 1953, de Trinh Phong.


Croquis d’une guérillero dans la province de Bên Tre en 1965, de Huynh Phuong Dông.


Un croquis de la plage de Sâm Son en 1966, de Nguyên Thanh Châu.


Un croquis de la plage de Sâm Son en 1966, de Nguyên Thanh Châu.


Un croquis de Duong Anh en 1966.


Un croquis d’une fille du groupe « Des filles aux cheveux longs » en 1967, de Minh Phuong.


Croquis de Trinh Kim Vinh (1968).


Croquis de Nguyên Thanh Châu (1970).


Un croquis d’un entraînement de filles soldats en 1973, de Vo Xuong.


Un croquis d’une femme chargée du service de l’arrière, de Vo Xuong.


Croquis de Nguyên Thanh Minh.


Croquis d’une femme en faction, de Dinh Trong Khang.


Croquis d’une femme nettoyant une arme à feu, de peintre Vo Xuong.


Croquis de Trinh Kim Vinh.


Le croquis de Mme Trân Thi En à côté d’un trou de bombe d’un B52 dans la province de Vinh Linh, de Huy Toàn.


Croquis de Mme Cam Lich, de Huynh Phuong Dông.


Croquis de la vie quotidienne des femmes vietnamiennes dans la guerre, de Nguyên Duc Du.
 
Texte : Ngân Hà – Photos : Khanh Long
Articles Déjà publiés