20/08/2021 10:01 GMT+7 Email Print Like 0

Forces onusiennes de maintien de la paix du Vietnam : des “ambassadeurs de la paix”, mais aussi des “missionnaires de la paix et de l’amitié”

Le Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam  a été créé le 27 mai 2014. Par leurs contributions actives hautement appréciées par l’Onu,  les forces vietnamiennes de maintien de la paix ont contribué, au bout de 7 années, à rehausser la position et le rôle du Vietnam, et de l’armée vietnamienne en particulier, dans l’arène internationale.
Dans une forêt située dans la zone d’entraînement du Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam (DMPV), la capitaine  Nguyên Thanh  Trung, benjamin de 12 membres de sa classe, a dû trouver  une dizaine de sorte de légumes sauvages comestibles, monter des pièges pour la capture des animaux sauvages, découvrir des sources d’eau buvables, se confectionner un abri sûr… et enfin allumer du feu à partir des choses disponibles sur place. C’était une séance d’entraînement des cinq compétences vitales pour les Casques -bleus vietnamiens qui vont partir en mission auprès de la Mission  de maintien de la paix de l’Onu.

Selon le colonel Lê Dai Duong, enseignant, les Casques-bleus doivent satisfaire   ces cinq critères avant de partir en mission.  Le 1er   sert à garder  secret l’existence des Casques bleus en mission, le 2e à choisir un bon abri, le 3e à prévenir d’éventuelles situations compliquées, le 4e  à trouver un refuge favorable en terme de flore, de  nourriture, et de  source d’eau, le 5e  à préserver sa température corporelle normale  dans les pires situations.

 

Légumes sauvages trouvés lors d’une séance d’entraînement sur les compétences vitales destinés aux  officiers du Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam  avant de partir en mission. Photo: Công Dat/VI



Les participants au cours d’entraînement sont divisés en groupes pour aller chercher de la nourriture en forêt. Photo: Công Dat/VI


Allumer du feu avec des choses disponibles sur place est une compétence importante.  Photo: Công Dat/VI


Les soldats apprennent à cuisiner. Photo: Công Dat/VI


Faire du feu aide à chasser les animaux sauvages dans la forêt. Photo: Công Dat/VI

“ Qu’ils soient officiers, médecins ou agents médico-sanitaires, les soldats vietnamiens ont bien rempli leur tâche, sont pris en haute estime par les organes des forces de maintien de la paix de l’Onu”, a confié le général Hoang Xuân Chiên, vice-ministre de la Défense.
 
Les Casques-bleus doivent satisfaire cinq critères avant de partir en mission. Le 1er   sert à garder secret l’existence des Casques-bleus en mission, le 2e à choisir un bon abri, le 3e à prévenir d’éventuelles situations compliquées, le 4e à trouver un refuge favorable en terme de flore, de  nourriture, et de  source d’eau, le 5e à préserver sa température corporelle normale dans les pires situations. 
Toujours selon lui, le Vietnam a envoyé quatre officiers  à la Mission de l’Onu dont trois  chargés de l’entraînement au département des opérations des forces de maintien de la paix de l’Onu à New-York (Etats-Unis) et un autre  à la Mission de maintien de la paix de l’Onu en République Centrafricaine. Ces officiers vietnamiens ont passé avec succès les épreuves de recrutement de l’Onu.

Particulièrement, l’Onu a pris en haute estime le taux de plus de  16% de femmes officiers participant aux forces onusiennes de maintien de la paix, par rapport au taux suggéré par l’Onu (5-7%).



Le personnel de l’hôpital de campagne type 2 No 3 part en mission (2e phase) au Soudan du Sud le 21 avril 2021, à l’aéroport international Tân Son Nhât (Sud). Photo: Thông Hai/VI


L’hôpital de campagne type 2 No 3 remplacera  l’hôpital de campagne type 2 No 2 durant une année, aux termes d’une décision du Premier ministre. Photo: Thông Hai/VI


Dire au revoir à un camarade de combat avant le départ en mission.  Photo: Thông Hai/VI


En 2020, en dépit des énormes retombées de la pandémie de Covid-19, l’hôpital de campagne type 2 No 2 a satisfait tous les critères de l’Onu en termes de  prévention et de lutte contre la pandémie. Photo fournie par le Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam


Les forces vietnamiennes de maintien de la paix sont toujours proches des habitants du Soudan du Sud. Photo fournie par le DMPV 


Des femmes-officiers de l’hôpital de campagne type 2 No 1 avec des enfants sud-soudanais.  Photo fournie par le DMPV

Le 21 avril 2021, à l’aéroport international Tan Son Nhat (Sud), le personnel de l’hôpital de campagne type 2 No 3 est parti au Soudan du Sud participer pour une année  aux forces de maintien de la paix de l’Onu. L’unité, fondée en mars 2020, dispose d'un personnel de 70 officiers dont 63 officiels et 7  suppléants.

Durant le cours, en dépit de l’évolution complexe de la pandémie de Covid-19, la DMPV a achevé avec succès l’entraînement  de médecine  militaire pour  l’hôpital de campagne type 2 No 3, l’a initié du droit international, aux techniques de secours urgents intensif (ITLS),  à la conduite de véhicules militaires…

L’hôpital de campagne type 2 No 1 du Vietnam a   examiné 2.022 patients, réalisé  63 opérations chirurgicales. Après avoir achevé  son mandat onusien, il s’est vu remettre par la Mission de maintien de la paix de l’Onu au Soudan du Sud un satisfecit collectif et la médaille d’or pour l’Oeuvre de la paix a été accordée à quatre individus de l’hôpital.
En remplaçant l’hôpital de campagne type 2 No 1 depuis novembre 2019,  l’hôpital de campagne type 2 No 2   avait continué de valoriser les succès de l’hôpital No 1, examiné et guéris plus de 1.400 malades, soigné   plus de 2.200 employés onusiens à Bentiu (Soudan du Sud).



L’hôpital de campagne type 2 No 2 du Vietnam a soigné  plus de 2.200 employés de l’Onu à la ville de Bentiu (Soudan du Sud). Photo fournie par le DMPV


Des médecins-officiers vietnamiens dévoués à soigner des malades.  Photo fournie par le DMPV


Une opération de chirurgie d’urgence de l’hôpital de campagne No 2 au Soudan du Sud. Photo fournie par le DMPV


Les forces vietnamiennes de maintien de la paix sont des “ambassadeurs de la paix et de l’amitié” pour les populations locales. Photo fournie par le DMPV


Les “soldats de l’Oncle Hô” distribuent des masques sanitaires contre le Covid-19 à des habitants locaux contribuant à embellir l’image des Casques bleus. Photo fournie par le DMPV


 La lieutenant-colonelle Nguyên Thi Lien est devenue un “phénomène”, donnant une belle image d’”un ambassadeur de la paix”. Photo fournie par le DMPV



 Les forces vietnamiennes de maintien de la paix apportent leur part à rehausser la position du Vietnam dans l’arène internationale. Photo fournie par le DMPV 


Le général de brigade Hoàng Kim Phung, chef du Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam, reçoit le drapeau en succédant à la Thaïlande pour assumer la présidence de l’Association des centres de formation aux opérations de maintien de la paix de l’Asie-Pacifique. Photo fournie par le DMPV


Les résultats des forces de maintien de la paix du Vietnam ont donné l’image d’un Vietnam renouvelé, d’un membre responsable de la communauté internationale. Photo fournie par le DMPV

En 2020, l’hôpital a satisfait tous les critères de l’Onu en termes de prévention et de lutte contre la pandémie   et de traitement pour les cas suspectés d’être contaminés par le Covid-19. La direction de l’Onu avait envoyé une lettre de remerciement au gouvernement vietnamien et à  l’hôpital de campagne type 2 No 2 pour ses succès.

Comme le personnel de l’hôpital de campagne type 2 No 3 est parti en mission au Soudan au plus fort de l’épidémie de Covid-19, tous ses membres avaient été vaccinés  et avaient réalisé des entraînements de prévention et de lutte contre la pandémie.

La totalité des officiers et individus vietnamiens  terminant leur  mandat auprès de la Mission  de préservation de la paix de l’Onu   ont été qualifiés par l’Onu comme ayant bien accompli leur devoir dont 33% qui ont été qualifiés de « brillants ».

Selon l’estimation de l’Onu, les forces onusiennes de  préservation de la paix du Vietnam sont  non seulement des “ambassadeurs de la paix” mais encore des “missionnaires de la paix, de l’amitié” auprès des populations locales.

En 2018, le Vietnam fut le 1er pays d’Asie du Sud-Est choisi par l’Onu  pour organiser des cours d’entraînement international pour les pays d’Asie- Pacifique participant  aux Missions de préservation de la paix de l’Onu dans le cadre du programme de partenariat tripartite de l’Onu (TPP).

Entre 2018 et 2020, le Vietnam a organisé en coopération avec l’Onu et le Japon trois cours d’entraînement à l’intention des forces armées des pays de la région. Ces trois classes furent hautement appréciées par l’Onu et le Japon.

Le Vietnam a exprimé le souhait de faire du Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam  un centre d’entraînement de la région et du monde en termes de préservation de la paix. Son initiative a été chaleureusement soutenue par l’Onu et des pays de la région. Le  ministère vietnamiende la Défense  est en train de coopérer avec l’Onu, des partenaires régionaux  expérimentés en la matière dans la rédaction de manuels scolaires et  d’entraînement  aux normes de l’Onu.

Le Vietnam prépare son corps d’ingénieur militaire qui est prêt à partir en mission. Il compte 290 officiers et 29 autres en supplément  dont 31 femmes soit environ 10% du total, dépassant le taux requis de l’Onu (de 5-7%)./.

 
Texte: Thao Vy – Photos:  Cong Dat, Thông Hai et photos du Département des opérations de maintien de la paix du Vietnam. Traduction : Diêu Vân
Articles Déjà publiés