20/09/2018 14:20 GMT+7 Email Print Like 0

FEM- ASEAN 2018 : impact de la diplomatie multilatérale du Vietnam

Le Forum économique mondial sur l’ASEAN (FEM ASEAN) 2018, ayant pour thème "ASEAN 4.0: l’entrepreneuriat et la 4e révolution industrielle", qui vient d’être organisée  du 11 au 13 septembre à Hanoï, a été qualifié comme étant le plus réussi en 27 éditions. 
Le Secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong, a participé à la séance d’ouverture de la conférence du FEM-ASEAN 2018.  Le bureau du gouvernement, y compris le Premier ministre, les vices-Premiers ministres, 7 ministres ont activement participé aux séances de débats, partagé des expériences du Vietnam et d’autres pays. 

La conférence du FEM-ASEAN 2018 a vu la présence de 9 chefs d’État des pays membres de l’ASEAN et de dirigeants des pays partenaires, ainsi que plus d’un millier de représentants des groupes multinationaux, d'entreprises de l’ASEAN et du monde, ainsi que des représentants d’environ 800 sociétés vietnamiennes. Les 60 séances de débat y ont été organisées. 
Les délégués ont proposé des initiatives, des orientations, et des politiques de réveiller les potentialités, l’esprit créatif et le dynamisme des entreprises et habitants,pours’orienter vers l’édification d’unecommunauté de l’ASEAN « pour les habitants, le dynamisme, la puissance et la prospérité ».

Selon le président du FME Klaus Schwab, la 4e révolution industrielle va changer radicalement les modèles d’affaires et la situation socio-économique. La concurrence mondiale sera de plus en plus déterminée par la compétitivité et non par le coût de revient. Dans ce contexte, les pays qui auront réussi à maîtriser la révolution industrielle 4.0 auront des écosystèmes d’innovation et ceux d’affaires.

Klaus Schwab a déclaré que la 4e révolution industrielle demande aux gouvernements des pays de l’ASEAN de créer des conditions favorables aux start-up et PME. La collaboration entre gouvernements et entreprises est aussi essentielle. Klaus Schwab s’est déclaré convaincu que les pays de l’ASEAN, avec leur vision appropriée, des politiques optimales, une population jeune et un entreprenariat élevé seraient « l’avant-garde de la révolution industrielle 4.0 ».



Séance d’ouverture de la conférence du FEM-ASEAN 2018 organisée au Centre national des conférences (Hanoi).
En image : Le Secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, le président
exécutif, fondateur du FEM,  Klaus Schwab et 9 chefs d’Etat de pays membres de l’ASEAN. Photo : AVI 



La conférence du FEM-ASEAN 2018 a vu la présence de 9 chefs d’État des pays membres de l’ASEAN et de dirigeants
des pays partenaires, ainsi que plus d’un millier de représentants des groupes multinationaux, d'entreprises de l’ASEAN
et du monde, ainsi que des représentants d’environ 800 sociétés vietnamiennes. Les 60 séances de débat y ont été
organisées. Photo: Tri Dung/AVI 



Le président exécutif, fondateur du FME,  Klaus Schwab prend la parole à la séance inaugurale de la conférence du
FEM-ASEAN 2018. Photo : Lâm Khanh/AVI 



La conférence du FEM-ASEAN 2018 a discuté de trois thèmes majeurs : administration régionale et mondiale; économie
et affaires dynamique; bien-être social. Photo : AVI



Nguyên Xuân Phuc prend la parole à la séance plénière de débat « Nouvelle vision de la région du Mékong ».
Photo : Thông Nhât/AVI     



Le vice-Premier ministre, ministre des A.E,  Pham Binh Minh participe à la séance de débat « Perspectives géopolitiques
de l’Asie ». Photo : Lâm Khanh/AVI 



Forum de croissance de l’Asie 2018 ayant pour thème  «Renouveler pour créer les changements: Découvrir et répandre l'inspiration», auquel le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a pris sa parole. Photo : Lâm Khanh/AVI
 


 
Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam participe et s’exprime à la séance de débat ayant pour thème «L’avenir de l’emploi
dans l’ASEAN». Photo : Nguyên Khang/AVI



Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue a rencontré et  procédé à des dialogues avec les leaders d’une cinquantaine
de groupes financiers et technologiques mondiaux. Photo : Lâm Khanh/AVI



Panorama du forum ouvert ayant pour thème “ASEAN 4.0 pour tous”. Photo : Lâm Khanh/AVI


Séance de discussions sur “Opportunités manquées: réseau communautaire d’outre-mer”. Photo : Lâm Khanh/AVI


Le vice-Premier ministre permanent, Truong Hoa Binh prend sa parole à la séance de clôture de la conférence du
FEM-ASEAN 2018. Photo: AVI

Analysant les effets de la révolution industrielle 4.0 pour les pays de l’ASEAN, le Premier ministre a mentionné les percées en termes de productivité pour cinq grandes industries: électronique,  produits chimiques et pétrole, biens de consommation,  produits alimentaires et pharmaceutiques. 

Selon le rapport d’étude « Technologie et Avenir des emplois de l’ASEAN », l’ASEAN a une population de plus de 630 millions d’habitants,  dont 90% sont des internautes. Au cours de la période 2020-2022, cette région connaîtra des élans technologiques en matière d’intelligence artificielle, et devrait créer de nombreux emploi dans les secteurs à la pointe du progrès. 
Par ailleurs, la promotion d’une croissance plus inclusive vers l’objectif de développement durable des Nations unies sur la base de l’application de la révolution industrielle 4.0 créera plus de connectivité, de partage de valeurs et d’innovation. En ce qui concerne les défis auxquels sera confrontée l’ASEAN, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné le risque de perte d’emplois en liaison avec l’automatisation croissante.

Face aux opportunités et défis, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a proposé des orientations prioritaires des pays de l’ASEAN tels que: connexion numérique, partage des données, harmonisation de l’environnement d’affaires, promotion de la formation et de la connexion des pépinières d’innovation, promotion des talents, formation de réseau d’éducation et d’un système d’apprentissage tout au long de la vie...

Dans son discours, le  Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong a souligné que « les pays membres de l’ASEAN étaient en bonne position pour profiter au mieux des opportunités de  la 4e révolution industrielle » et que « l’ASEAN deviendrait en 2020 la 4e économie mondiale, après les Etats-Unis, la Chine, et l’Union européenne ».

« Pour assurer un développement et une croissance homogènes de toute la région, l’ASEAN doit maintenir son caractère de centralisation et d’unification, et procurer plus de pouvoirs aux entreprises. Il faut des mécanismes appropriés en faveur des entreprises pour qu’elles puissent s’adapter à la concurrence croissante », a dit le Premier ministre laotien Thongloun Sisoulith.

« L’ASEAN doit améliorer ses infrastructures, se connecter plus à d’autres régions, et se préparer à mieux faire face  aux risques. Particulièrement, l’association doit se concentrer sur l’enseignement et la formation des compétences, ce pour anticiper les pertes d’emplois et remédier aux écarts de développement socioéconomique », a souligné le Premier ministre cambodgien, Samdech Hun Sen.

Plusieurs thèmes ont été discutés à la conférence de la FEM ASEAN 2018 : encouragement des start-up, de l’esprit créatif, de la création d’emplois de l’ASEAN à la période 4.0, opportunités, défis et orientations du système de santé de l’ASEAN, sécurité des transports routiers, exploitation des sources de devises étrangères…

Analysant les résultats de la conférence du FEM-ASEAN 2018, le président du FEM, Klaus Schwab, l’a qualifiée d’édition la plus réussie parmi les 27 déjà organisées, et ce sur plusieurs aspects: activités, réception, sécurité, logistiques, informations…

La réussite de la conférence du FEM ASEAN 2018 générera un impact important pour le Vietnam, réaffirmant le rôle, le prestige et la position croissants du pays dans  l’ASEAN, la région et même le monde.

Elle a prouvé la confiance de la communauté d’entreprises,  d’hommes d’affaires étrangers envers les perspectives de développement du Vietnam. Ce succès a témoigné des nouvelles forces du Vietnam après une trentaine d’années de politique de Renouveau et de son dynamisme à s’intégrer au monde./.



Le président Trân Dai Quang reçoit la conseillère d’Etat du Myanmar, Aung San Suu Kyi, venant participer à la conférence
du FEM-ASEAN 2018.  Photo : Nhan Sang/AVI 



Le Premier ministre  Nguyên Xuân Phuc reçoit Hu Chunhua, membre du BP du CC du Parti communiste chinois,
vice-Premier ministre chinois. Photo : Thông Nhât/AVI 



Le Premier ministre  Nguyên Xuân Phuc accueille Klaus Schwab,  président fondateur du FEM. Photo : Thông Nhât/AVI 


Le Premier ministre  Nguyên Xuân Phuc accueille Taro Kono, ministre japonais des A.E Photo : Thông Nhât/AVI


Le Premier ministre  Nguyên Xuân Phuc reçoit Kang Kyung-wha , ministre sud-coréen des A.E Photo : Thông Nhât/AVI


Le Premier ministre  Nguyên Xuân Phuc reçoit Karim Temsamani, président exécutif de  Google chargé de
l’Asie-Pacifique.  Photo : Thông Nhât/AVI



Le Premier ministre  Nguyên Xuân Phuc reçoit Samdech Hun Sen, Premier ministre cambodgien.  Photo : Thông Nhât/AVI


Le Premier ministre  Nguyên Xuân Phuc  reçoit son homologue laotien, Thongloun Sisoulith.  Photo : Thông Nhât/AVI


Le Premier ministre  Nguyên Xuân Phuc reçoit Pham Tuan Phan, directeur exécutif du Secrétariat de la Commission du
Mékong. Photo : Thông Nhât/AVI

La conférence du FEM-ASEAN 2018 a donné lieu à 7.890 articles de presse, et plus de 7 millions d’internautes ont suivi la conférence. Environ 13.000 articles ou commentaires sur l’événement ont été enregistrés sur Facebook, et 90.000 visites en ligne lors des débats  ont été enregistrées. 

Texte réuni par VI – Photos: AVI

 
Articles Déjà publiés