25/10/2017 09:32 GMT+7 Email Print Like 0

Exposition « Patrimoine précieux » de Réhahn Croquevielle

Du 1er août au 1er octobre au Musée d’ethnographie du Vietnam, à Hanoï, a eu lieu une exposition photographique intitulée «Patrimoine précieux». Avec 35 clichés réalisés par le photographe français Réhahn Croquevielle, les visiteurs ont pu découvrir la diversité ethnoculturelle et multiethnique du Vietnam.
Né en 1979 en Normandie, Réhahn Croquevielle est un photographe français bien connu dans le monde. Il a été choisi comme l’un des personnages phares d’émissions de téléréalité des chaînes  National Geographic, BBC, Travel Live. Réhahn a voyagé dans 35 pays avant de poser ses valises au Vietnam, qu’il considère comme sa deuxième patrie. 

La collection de photos «Patrimoine précieux» a été réalisée ces six dernières années. Elle présente la beauté et la fierté des minorités ethniques qui forment ensemble la grande mosaïque du peuple vietnamien
 
En 2008, Réhahn est venu à Sapa dans le but de faire des photos de paysage, mais ce sont plutôt des milliers de portraits de membres d’ethnies minoritaires qu’il va prendre. Ces photos l’ont poussé à retourner plusieurs fois au Vietnam pour réaliser son projet : faire une collection de portraits de femmes d’ethnies minoritaires  du Vietnam et de leurs vêtements traditionnels pour exprimer sa reconnaissance aux gens qu’il avait rencontrés au cours de ses voyages. 
 

Réhahn présentant aux visiteurs les photos à l’exposition « Patrimoine précieux ». Photo: Ha My


Le directeur du Musée d’ethnographie du Vietnam Vo Quang Trong offrant des fleurs
à Réhahn au vernissage de l’exposition « Patrimoine précieux ». Photo: Ha My



Réhahn parlant avec des représentants d’ethnies minoritaires lors de l’exposition « Patrimoine précieux ».
Photo: Ha My



De nombreux visiteurs sont venus à l’exposition « Patrimoine précieux ». Photo: Ha My


Réhahn se fait photographier avec des membres d’ethnies minoritaires lors de l’exposition. Photo: Ha My

En une décennie, avec sa moto, il est parti dans les coins les plus reculés du pays pour aller à la rencontre des ethnies. Jusqu’à présent, il a rencontré 45 des 54 groupes ethniques qui composent la mosaïque culturelle du Vietnam et son but est de toutes les rencontrer.  En apprenant le langage, et en communiquant avec les locaux, il a découvert que certains groupes ethniques déclinent très rapidement, tout comme leurs cultures, d’où l’urgence de revaloriser ce patrimoine inestimable, auprès des Vietnamiens eux-mêmes et du monde entier.

Quelques étapes importants dans la carrière de Réhahn:

Janvier 2014Publication du premier livre de photos intitulé « Vietnam, Mosaic of Constrasts ».

Octobre 2015Le dernier cliché de la photo « Best Friends » (1 x 1,5 mètres) a été vendu 17 000 dollars à un collectionneur venu d’Amsterdam. Cette photo est devenue la photo la plus chère du Vietnam (selon Forbes Vietnam).

Mars 2016Remise au Musée des Femmes du Vietnam de la photo d’une rameuse de la ville de Hôi An (Mme Xong, 78 ans) intitulé « Sourire caché » prise par Réhahn Croquevielle.

1er janvier 2017Inauguration du  Musée-Galerie du Patrimoine précieux dans la ville de Hôi An, au centre du Vietnam.

Septembre 2017Ouverture de l’exposition « Patrimoine précieux » au Musée d’ethnographie du Vietnam.
Ses excursions dans les régions les plus reculées du pays n’ont pas toujours été faciles. «Pour moi, le voyage le plus marquant reste la visite du village de Le, dans la province de Kon Tum, sur les hauts plateaux du Centre, pour découvrir les Ro Mam. Il m’a fallu trois ans pour parvenir à m’approcher des villageois. Avec environ 400 personnes, les Ro Mam font partie des trois ethnies les moins représentées», a partagé Réhahn.
 
En janvier 2017, Réhahn a inauguré le Musée-galerie « Patrimoine précieux » dans la ville de Hôi An, au centre du Vietnam. Le but de cette galerie est que le visiteur retrace son parcours, à la découverte des mystères et de la richesse du Vietnam, et se donne pour mission de faire reconnaître, préserver et célébrer le mariage unique des cultures du Vietnam. « Ce Musée-Galerie du Patrimoine précieux se veut la voix et le miroir du pays dont je suis tombé sous le charme et où j’ai désormais élu domicile. Ici, j’ai trouvé le but de ma vie, et j’éprouve envers le Vietnam, une gratitude infinie. Cette collection est ma façon de remercier le peuple vietnamien et c’est au Vietnam que je le dédie », a confié Réhahn.
 
Dans l’avenir, il se veut un lieu de partage et de rencontres où toutes les générations pourront célébrer les valeurs uniques de ce pays. C’est un monument d’importance historique pour le Vietnam.
 
Réhahn habite dans la ville de Hôi An avec sa famille et il prend chaque jour des photos. Le Vietnam est devenu sa deuxième patrie et sa source d’inspiration pour toujours./.


Un enfant de l’ethnie Mnong et son ami. Photo: Réhahn


Une femme H’mong (noir) tressant ses cheveux. Photo: Réhahn


Portrait d’une femme d’ethnie Bô Y. Photo: Réhahn


Une petite fille Bahnar. Photo: Réhahn


Une femme d’ethnie Hrê. Photo: Réhahn


Des vêtements traditionnels de l’ethnie Lô Lô. Photo: Réhahn


Tenue de l’ethnie Dao rouge. Photo: Réhahn


Portrait de l’ethnie X’tiêng. Photo: Réhahn


Portrait d’une jeune fille Lô Lô. Photo: Réhahn
 
Texte : Bich Vân – Photos : Ha My, Rehahn
Articles Déjà publiés