06/05/2020 18:38 GMT+7 Email Print Like 0

Des volontaires dévoués et passionnés venus du pays du Soleil levant

Obikane Yasuo, Ito Mai, Shuto Mika et Nagase Ippei sont des volontaires japonais venus du pays du Soleil levant. Surmontant les obstacles liés à la langue, à la culture et au mode de vie, ils ont fait de leur mieux pour cultiver l'amitié du Japon et du Vietnam via des activités concrètes à Dà Nang et Hué.
Obikane Yasuo, Ito Mai, Shuto Mika sont venus au Vietnam en 2018 et Nagase Ippei en 2019. Ils se sont installés à Hué et Dà Nang pour participer à des activités de bénévolat pour un mandat de 2 ans, à travers le programme des volontaires japonais de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).
 
À Dà Nang, Shuto Mika travaille comme enseignant de japonais à l’École des langues étrangères de l’Université de la ville, tandis qu'Ito Mai s'occupe des enfants handicapés dans un centre humanitaire. À Hué, Obikane Yasuo apprend aux étudiants du collège de l’industrie les techniques de fabrication d'avions sans pilote (UAV), tandis que Nagase Ippei est physiothérapeute à l'Hôpital de réadaptation fonctionnelle de la province de Thua Thiên Hué.

Comme Shuto Mika et Obikane Yasuo, le vietnamien est vraiment un gros obstacle pour Nagase Ippei. Cette nouvelle langue rend difficile pour lui la communication et les échanges professionnels. Cependant, grâce à l’enthousiasme et l’hospitalité de ses collègues vietnamiens à Hué, il a pu surmonter cette barrière.
 

Nagase Ippei s’occupe d’une patiente à Hué. Photo : Thanh Hoà


Nagase Ippei apprend à un patient l’entraînement des épaules. Photo: Thanh Hoà


La patiente est satisfaite des soins de Nagase Ippei. Photo : Thanh Hoà

Shuto Mika est enseignant de japonais à Dà Nang. Elle  passe ses temps libres à découvrir la culture vietnamienne. Et sa vie à Dà Nang lui apporte de nombreuses expériences intéressantes. Shuto Mika a confié qu'elle aimait l’« ao dài », qu'elle apprécie l’optimisme des Vietnamiens malgré les difficultés de la vie quotidienne.
 


Une étagère de livres dans la classe de japonais de Shuto Mika. Photo : Thanh Hoà


Travail par groupe en classe de japonais de Shuto Mika. Photo : Thanh Hoà


Shuto Mika joue du « dàn tranh », un instrument de musique du Vietnam, devant ses étudiants à la pause du cours. Photo : Thanh Hoà


… et elle leur apprend à jouer du « dàn tranh ». Photo : Thanh Hoà

Obikane Yasuo est un expert en génie aérospatial qui a travaillé comme bénévole dans de nombreux pays à travers le monde. Obikane Yasuo est simple et accessible à tous. Il a choisi Hue comme destination pour son nouveau mandat avec la volonté de contribuer au développement et à la prospérité du Vietnam. Il a apporté avec enthousiasme ses connaissances aux jeunes dans l'espoir qu’ils puissent un jour maîtriser l'un des principaux domaines technologiques du monde. Il s’agit de la production d’avions sans pilote. Obikane Yasuo a partagé: « Le vietnamien est trop difficile, mais la nourriture est délicieuse, en particulier les légumes. »
 

Obikane Yasuo est un expert en génie aérospatial qui travaille actuellement au collège de l’industrie de Hué. Photo : Thanh Hoà


Obikane Yasuo en classe au collège de l’industrie de Hué. Photo : Thanh Hoà


Un cours de pratique d’Obikane Yasuo et des étudiants du collège de l’industrie de Hué. Photo : Thanh Hoà

Obikane Yasuo donne des cours de fabrication d’avions sans pilote au collège de l’industrie de Hué. Photo : Thanh Hoà

Par rapport à ses trois compatriotes, c’est Ito Mai qui parle mieux le vietnamien. Elle s’occupe des enfants ayant une déficience intellectuelle au Centre éducatif « Rêve bleu » de Dà Nang. C’est l’amour de son travail et pour les enfants qui l’a poussée à s’engager dans ce travail./.


Ito Mai est une volontaire ayant 20 ans d’expérience dans le soin de ceux qui ont une déficience physique ou intellectuelle. Photo : Thanh Hoà


Ito Mai apprend aux enfants à faire du pain. Photo : Thanh Hoà

Ito Mai apprend aux enfants à faire des jouets en papier. Photo : Thanh Hoà

Le programme des volontaires japonais de la JICA a été lancé au Vietnam en 1995. Jusqu'à présent, plus de 600 volontaires ont été envoyés travailler dans toutes les provinces et villes du pays. Il y a actuellement plus de 40 volontaires de la JICA qui mettent en œuvre des activités dans des domaines tels que l'enseignement du japonais, la santé, les sports, l'éducation, le tourisme, la protection sociale, l'agriculture, la sylviculture, l’aquaculture, l'industrie auxiliaire, le développement local... contribuant au développement de la vie, des personnes et à la résolution de certains problèmes sociaux. Ce programme est également un solide pont pour nourrir l'amitié entre les deux pays.
 
Réalisé par: Thanh Hòa