28/04/2019 10:10 GMT+7 Email Print Like 0

Déformer l’histoire, c’est détruire le futur

Chaque année, à l’occasion du 30 avril, Journée de la réunification nationale, on voit sur certains journaux des mots surannés qui réitèrent des idées erronées. Récemment, sur un journal censé être des Vietnamiens de l’étranger, ont figuré des mots tels que « Avril, c’est le mois baigné de larmes » ou «  le mois d’avril noir, mois de haine nationale ».
Plusieurs journaux en ligne publient des articles sur cette journée, en considérant la révolution comme "une guerre civile, une guerre idéologique qui ne mérite aucune fierté". Certains réexaminent l’histoire sous un point de vue négatif, estiment « inutile » la célébration de la Journée de réunification nationale (30 avril). Bien que la révolution soit terminée depuis  44 ans, les histoires nationale et mondiale l’ont reconnue et nous, les Vietnamiens, devons affirmer et être fiers d’une révolution pour la juste cause, pour la paix, l’indépendance et la liberté de la Patrie.


Le rapport politique du 4e  Congrès national du Parti, lepremier  tenu après la réunification du pays, a écrit: « Les années passeront, cependant la victoire de la résistance contre l’armée américaine pour la juste cause du peuple est gravée dans l’histoire de notre peuple comme un symbole glorieux de l’héroïsme et de l’intelligence  humaine, noté dans l’histoire mondiale en tant que grand exploit du 20e siècle, un événement international ».


Hô Chi Minh-Ville a eu 44 années de paix et de développement. Photo : VI


Les infrastructures de communications de la mégapole du Sud sont synchroniques.  Photo: VI


Hô Chi Minh-Ville figure dans le groupe des 10 villes les plus dynamiques du monde en 2019 en termes d’indice de croissance de ville (CMI), classée par le groupe Jones Lang LaSalle (JLL). Photo: VI


La ville  attire de plus en plus d’investissements étrangers. Photo: VI


Agglomérations modernes au bord de la rivière Sai Gon. Photo: VI


Les ouvrages de l’époque coloniale de la ville attirent les  touristes. Photo: VI
 


Hô Chi Minh-Ville  est un grand centre économique, dont le revenu annuel par habitant atteint 6.000 USD. Photo: VI


La société générale de Tan Cang Sai Gon a attaint une quantité de 7,5 millions TEU de containeurs,  soit près de 50% des parts de marché du pays. Photo: VI


La ville se concentre dans le développement des branches de hautes technologies. Photo: AVI

« L’événement du 30 avril a suscité un grand écho sur l’arène internationale d’un peuple indomptable envers son ennemi…. Et des millions de Vietnamiens sont morts au cours des siècles lors des combats sanglants sur les champs de bataille pour acquérir cette victoire », a estimé l’historien français, spécialiste de l’histoire de l’Indochine, Alain Ruscio.

« La résistance anti-américaine du peuple vietnamien fut une lutte pour la juste cause, qui a valorisé la force de solidarité de tout le peuple, une lutte vigoureusement soutenue par les amis et peuples épris de paix dans le monde. Pour cela, la lutte a pu parvenir à son but final, celui de réunifier le pays », a déclaré la porte-parole du ministère des A.E vietnamien, Le Thi Thu Hang, en accordant une interview à la presse sur le documentaire « The Vietnam War ».
« Tout le pays s’est concentré dans la lutte anti-française et américaine, que ce soit sur les champs de bataille ou à l’arrière,  avec l’énergie de réunifier la Patrie. Tout le Vietnam s’est unit, le peuple vietnamien s’est unit, tout le peuple a fait un bloc de solidarité des descendants des Fées et Dragons, et reste inséparable : C’est la haine de tout le peuple… », a souligné le feu général Vo Nguyên Giap dans son mémoire “Le quartier de l’Etat-major lors du printemps de la victoire”. « Ceux qui défigurent l’histoire ne comprennent rien à l’histoire mais en plus de cela, portent atteinte aux morts pour la Patrie », a dit encore le général.

Robert McNamara, ancien Secrétaire d’Etat américain à la Défense, « architecte » de la guerre au Vietnam, en retira les «11 pires erreurs » dont la plus remarquable fut d’avoir confondu la lutte idéologique avec la lutte pour la sauvegarde de la Patrie d’un peuple.

Henry Kissinger, ancien Secrétaire d’Etat américain écrira « Hanoi combattit avec une seule raison, c’est son patriotisme et un Vietnam réunifié sous la direction des communistes vietnamiens, la victoire de 1975… ».

Plusieurs voix d’autres personnages du côté de l’ennemi avouèrent leurs erreurs et reconnurent la victoire triomphante de tout le peuple vietnamien et des communistes. Le général Nguyên Huu Co, vice- Premier ministre, ministre de la Défense de la Républiquedu Vietnam, dans une interview accordée au journal « Phap luât » (Justice) de Hô Chi Minh-Ville, a dit : « La victoire du 30 avril  triomphante fut celle de tout le peuple vietnamien… Il n’existe  plus  ni de guerre ni explosifs, c’est la chose la plus  importante ».



La fête de l’ao dai de Hô Chi Minh-Ville 2019. Photo: VI


Hô Chi Minh-Ville 2019 se développe grâce au dynamisme et à la créativité de toute la communauté. Photo: VI


La 6e fête de l’ao dai de Hô Chi Minh-Ville 2019. Photo: AVI


L’enseignement de la ville se développe à grand pas. Photo: VI


En 2018, les établissements sanitaires de la ville ont traité plus de 45,5 millions de patients (+ 5,8% par rapport à 2017).  Photo:VI 

Même les Américains ont revu l’histoire et en ont retiré des leçons. Dans son discours sur le thème “ Guerre passée et leçons historiques “, présenté à l’Ecole supérieure des Sciences humaines et sociales de Hô Chi Minh-Ville, le professeur D.G.Faust, recteur de Havard,  a dit: “ l’histoire met en lumière les atrocités et l’aveuglement qui  ont fait la guerre, et nous encourage  à lutter pour la paix”.

Le malhonnêté, la déformation de l’histoire, l’incitation à la haine, … restent non seulement un acte diffamatoire envers les gens qui sont morts pour la paix, l’indépendance, la réunification nationale  mais encore une destruction du futur  du peuple. Nous devons critiquer ces idées, les abolir pour établir à jamais la paix et finir à jamais les guerres”. /. 

 
Texte:  Nhât Minh (Journal: Quan Doi Nhan Dan). Photo: VI/AVI

 
Articles Déjà publiés