13/04/2019 15:54 GMT+7 Email Print Like 0

Cao Minh Hiên, une excellente chanteuse de berceuses d’ethnies minoritaires

Capable d’interpréter des berceuses en cinq langues -  Thai, Cao Lan, H’Mong, Tay et vietnamien -, la chanteuse Cao Minh Hien a passé toute sa vie à propager et préserver la beauté et la signification de chaque parole de ces chansons.
  Les berceuses, transmises de génération à génération, des grands-parents à leurs enfants, des parents à leurs enfants,  servent non seulement à faire s’endormir en douceur les enfants mais encore à leur transmettre des enseignements dès le berceau.

Née en 1953 dans la province de Thanh Hoa, elle s’est installée avec ses parents au Nord-Ouest et y vit depuis. Les paroles des berceuses de sa mère et de sa grand-mère étaient gravées dans sa mémoire, et nourrissent son amour pour ces chansons folkloriques. Elle vit dans la région montagneuse du Nord-Ouest, peuplée des ethnies H’Mong, Tay et Thai. A leur contact, elle a  appris par cœur des  berceuses.  Depuis 1997, Minh Hiên a commencé des études sur les berceuses, collectant des airs de plusieurs  ethnies vietnamiennes.
 

Minh Hien peut interpréter des berceuses des ethnies Thai, Cao Lan, H’Mong, Tay et Kinh


Minh Hien peut interpréter des berceuses des ethnies Thai, Cao Lan, H’Mong, Tay et Kinh


Minh Hien interprète des berceuses des   Cao Lan,  habillée en costume de cette ethnie 


Minh Hiên chantant en cousant 
   
Elle peut interpréter parfaitement des berceuses de ces ethnies et se produit  lors d’événements culturels organisés à Hô Chi Minh-Ville dont « Berceuses de la mère », la Journée de la culture et de la paix…

Lorsqu’elle interprète la berceuse d’une  ethnie, elle porte son costume traditionnel, ce pour illustrer la chanson et présenter au public la culture des ethnies vietnamiennes. Les scènes qui illustrent le contenu de la chanson, les paroles lyriques, le son mélodieux des instruments de musique traditionnels… évoquent aux spectateurs des souvenirs d’enfance.

    Minh Hiên donne aussi des cours, organise des séances de représentation artistique où elle initie le public, notamment les femmes qui vont avoir un enfant.



Le groupe de chant then-dàn tinh de l’arrondissement de Phu Nhuân (Hô Chi Minh-Ville) auquel prend part la chanteuse
   Minh Hiên se produit au complexe touristique de Suôi Tiên de la mégapole du Sud. 
.


Minh Hiên interprète des berceuses du Sud lors du spectacle intitulé « Berceuses de la mère » tenu à Hô Chi Minh-Ville


Minh Hiên interprète des berceuses du Sud lors du spectacle intitulé « Berceuses de la mère » tenu à Hô Chi Minh-Ville


Le club de then-dàn tinh  se produit au parc touristique de Suoi Tiên (Hô Chi Minh-Ville) 


Minh Hiên invite des spectateurs à prendre du bétel lors de la Journée culturelle tenue au Palais de l’Indépendance (Hô Chi
Minh-Ville) en janvier 2018. Photo : archives



Minh Hiên chante au quotidien

Après avoir regardé   plusieurs fois  Minh Hiên, Mme Le Tu Câm, chef de l’association des patrimoines du Vietnam, a partagé : « Alors que les valeurs culturelles traditionnelles dont les berceuses se perdent de jour en jour,  Minh Hien contribue à faire revivre ces airs et à conserver ces patrimoines ». /.
 
Texte: Son Nghia – Photos: Son Nghia et archive
Articles Déjà publiés