11/02/2017 15:54 GMT+7 Email Print Like 0

Pham Thi Trân Châu, passerelle entre les intellectuelles vietnamiennes

La présidente de l’association des femmes intellectuelles du Vietnam, le Prof.-Docteur ès sciences Pham Thi Trân Châu, est parmi les biologistes vietnamiens les plus réputés.

A son poste, elle a pu réunir et  valoriser la force des femmes intellectuelles vietnamiennes qui contribuent pour une part importante au développement de l’économie du savoir dans le pays. Bien qu’âgée de 70 ans, Pham Thi Trân Châu a toujours une beauté gracieuse et une élégance, une voix timbrée à l’accent du Centre. 

Enseignante au Département de  biologie de l’Université nationale de Hanoi, elle travaille chaque jour avec des intellectuelles, partageant  avec elles joies mais aussi difficultés et défis. « Les intellectuelles, a-t-elle confié, souhaitent être à l’écoute et encouragées,  ce pour bénéficier d’un élan dans leur carrière scientifique ». Et l’association des femmes intellectuelles du Vietnam, qui fait partie de l’Union des femmes du Vietnam,  dirigée par elle, s’est vigoureusement développée tant en ampleur qu'en nombre de membres.



Le Prof.-Docteur ès sciences Pham Thi Trân Châu.


L’ancienne présidente Nguyen Thi Doan offre un bouquet de fleurs à la présidente de l’association
des femmes intellectuelles du Vietnam, Pham Thi  Trân Châu.



Pham Thi  Trân Châu au Congrès de l’association des femmes intellectuelles du Vietnam,
après son élection à la présidence de l’association



Pham Thi  Trân Châu (3e à droite) répond aux questions des délégués


Pham Thi Trân Châu pose pour une photo souvenir avec des intellectuelles vietnamiennes au 2e Congrès
de l’association des femmes intellectuelles du Vietnam.



Pham Thi Trân Châu  (4e rang à gauche) lors d’échanges entre l’association des femmes intellectuelles du Vietnam
et des ambassadrices de pays étrangers au Vietnam.



Pham Thi Trân Châu à un séminaire sur la coopération entre l’association des femmes intellectuelles du Vietnam
et l’association des femmes intellectuelles et ingénieurs de Corée du Sud.



Pham Thi Trân Châu (4e au 1er rang à gauche) pose pour une photo souvenir avec des délégués sud-coréens.


Pham Thi Trân Châu au vernissage de l’exposition de peintures de Thanh Thuc, membre de
l’association des femmes intellectuelles du Vietnam.



Pham Thi Trân Châu  et un collègue à l’exposition de peintures de Thanh Thuc, membre
de l’association des femmes intellectuelles du Vietnam.

En effet, forte de seulement 350 personnes à sa création en 2011, l’association a depuis créé  quatre associations membres, à Hanoi, Huê, Dà Nang et Hô Chi Minh-Ville, et 19 antennes, totalisant plus de 2.700 femmes. 
L’association a aussi fondé deux centres de recherche scientifique et technologique, ce pour donner aux membres l’occasion de participer à des projets d’envergure, d`exercer des activités de conseil, de présenter leurs idées lors de la rédaction des documents juridiques de l’association des femmes intellectuelles du Vietnam, lors de l’élaboration des politiques du Parti et de l’Etat.

De nombreuses intellectuelles de l’association brillent dans leur carrière scientifique, avec notamment 40 femmes et 15 groupes de femmes  titulaires du prix Kovalevskaïa. Tout le personnel de l’association s’est vu attribuer le prix de création scientifique et technologique du Vietnam (VIFOTEC), le prix «Femme du Vietnam»…

Elue  une 2e fois présidente de l’association des femmes intellectuelles du Vietnam pour le mandat 2016-2021, Pham Thi Trân Châu tient  en cette période à mieux réaliser le travail de conseil et d’argumentation,  plus appliquer les progrès technoscientifiques et admettre plus d'intellectuelles vietnamiennes d’outre-mer./.


Texte: Thao Vy – Photos: Trân Thanh Giang
Articles Déjà publiés