17/12/2014 10:16 GMT+7 Email Print Like 0

«La danse contemporaine : point de rencontre entre l’Europe et l’Asie »

Le festival international de danse intitulée « La danse contemporaine point de rencontre entre l’Europe et l’Asie » s’est tenu cinq soirées consécutives à Hanoi, a reçu un large public et contribué à faire connaître danse contemporaine au Vietnam.
La danse contemporaine s’inspire de la vie moderne. « Qui suis-je, c’est la danse contemporaine», a fait part Almuth Meyer-Zollitsch, chef de l’Institut Goeth, coordinatrice de cette édition du festival.

A la cérémonie inaugurale, la danse en duo « Scarabée » de Virpi Pahkinen, Virpi Pahkinen et Frederick Quijones et la danse « Tạm biệt » (Adieu) du chorégraphe, japonais Yo Nakamura ont réjouit les milliers de spectateurs au Théâtre de la Jeunesse.

Les représentations suédoises ont été le point d’orgue de l’événement célébrant le 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Suède et le Vietnam.

A ce festival, trois œuvres vietnamiennes ont été présentées : « Hanoi – poussières d’étoiles », « Le vent qui bruit » et « 7x ». « Hanoi – poussières d’étoiles » a été interprétée par cinq danseuses du Théâtre de musique, de danse et de théâtre du Vietnam et deux danseurs libres, Nguyen Duy Thanh et Vu Ngoc Khai. La danse contemporaine et le ballet contemporain s’étaient donnés rendez-vous pour reconstituer une société vietnamienne jeune et dynamique.

« Hanoi – poussières d’étoiles » est le fruit d’un travail collectif de deux mois du chorégraphe allemand Arco Renz et d’artistes vietnamiens. « Nous n’interprétons l’œuvre ni par le style européen ni celui d’Asie mais par une troisième voie, fruit d’une recherche ensemble d’un style ou d’un langage commun », a confié Arco Renz.
 

Artistes vietnamiens et allemands dans « Hanoi – poussières d’étoiles »


Nguyen Duy Thanh au début de « Hanoi – poussières d’étoiles »


« Hanoi – poussières d’étoiles » , une coopération entre artistes vietnamiens et allemands


«Hanoi – poussières d’étoiles » où la danse contemporaine et le ballet contemporain s’étaient donnés rendez-vous
pour reconstituer une société vietnamienne jeune et dynamique.


Une figure représentative du danseur Vu Ngoc Khai dans la pièce de danse « Hanoi – poussières d’étoiles »


Une alliance parfaite entre les ballets contemporain et classique


Le ballet “Your ghost is not enough” de deux artistes français Idio Chichava et Sara Tan émeut le public


Les figures s’inspirent fortement du langage corporel de deux artistes français Idio Chichava et Sara Tan


“Your ghost is not enough” relève les émotions et problèmes de l’homme


«La danse contemporaine, point de rencontre entre l’Europe et l’Asie» 2014, un événement culturel spécial attire
l’intérêt des étrangers vivant au Vietnam

La pièce “Le vent qui bruit”, de la chorégraphe belge Karine Ponties, a été interprétée par Nguyen Van Nam, du théâtre de musique, de danse et de théâtre du Vietnam. « C’était vraiment un excellent rôle de soliste qui s’inspire de la conversation entre moi et Mme Ponties », a confié Nguyen Van Nam.

« Dans l’actuelle conjoncture d’intégration mondiale, le Vietnam veille non seulement à préserver ses valeurs culturelles et artistiques mais s’ouvre aussi aux valeurs culturelles et artistiques contemporaines du monde, a souligné à la clôture du festival Nguyen Van Tinh, chef du département de coopération internationale au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. Le Vietnam souhaite voir participer plus régulièrement les centres culturels et ambassades étrangères au Vietnam à ce type d’échange».
 
Texte : Quynh Anh – Photos : Tat Son