10/04/2018 09:33 GMT+7 Email Print Like 0

"Vie" des empreintes digitales

En utilisant les empreintes digitales de 10.000 de ses amis, l'artiste Vu Bach Liên a créé son portrait dans le cadre d’une exposition privée intitulée «Vie», tenue du 1er au 6 mars au Musée des Beaux-arts à Hanoï.
"Vie", la deuxième exposition privée de la peintre Vu Bach Liên, a regroupé 19 œuvres d'art et une installation. Des œuvres de formes et de matériaux divers, avec des monographies, des lithographies, des photolithographies et des gravures sur bois.

 « J’ai mon propre royaume et ma propre vie, a expliqué Liên. Les images du soleil et de la terre créées à partir des empreintes digitales contenaient même mes propres empreintes digitales pour qu’ils restent tous intactes sous le soleil ou la pluie ».


L’artiste Vu Bach Liên à côté de son portrait original « Eux – Une part de ma vie ». Photo: Khanh Long








Les visiteurs sont impressionnés par les œuvres. Photo: Khanh Long


Une scène de zen interprétée par l’artiste Vu Bach Liên au milieu de la salle d’exposition. Photo : Khanh Long

Les œuvres d'art de Liên ont reflété ses observations sur les humains et l'univers. Chacun d'entre eux montre sa philosophie sur la vie, l'existence et l’impermanence des choses et des êtres.

Son voyage à la recherche de la beauté à travers l'art graphique commence à partir des humains.

En visitant l'exposition, beaucoup de visiteurs ont été impressionnés par l’œuvre « Eux – Une part de ma vie ». C’est un portrait de Liên créé à partir de 10.000 empreintes digitales de ses amis. D'autres pièces remarquables étaient les peintures sur bois de grande taille dénommées Dông Vê (Arrivée de l’Hiver) et Hè sang (Retour de l’Eté), relevant du projet «Quatre Saisons» de Lien, une gravure sur bois d'installation sur le thème « Cours de la vie », et la  gravure sur bois «Ressusciter».

L'exposition comprenait également une scène de zen interprétée par l’artiste Vu Bach Liên. Elle était assise au milieu de la salle, entourée des 1900 empreintes digitales qu’elle avait recueillies auprès de différentes personnes pendant de nombreuses années.

Avec des structures simples ou complexes, Liên accorde toujours une grande attention à chaque détail pour refléter l'idée finale des œuvres.

Parlant de l'exposition, Le Huy Tiêp, président du Conseil des Arts Graphiques de l'Association des Beaux-arts du Vietnam, a estimé que face à l'art de Lien, une femme aimerait davantage et serait plus confiante en la vie, alors qu'un homme respecterait plus l'indépendance et la sagesse des femmes./.


Des empreintes digitales utilisées pour créer le portrait original de Liên. Photo: Công Dat


Vu Bach Lien lors de son spectacle dans l'exposition « Vie ». Photo: Khanh Long


Œuvre « Retour de l’été ». Photo : Công Dat


Œuvre « Arrivée du printemps ». Photo : Công Dat


« Vie mondaine » une gravure sur bois inspirée des empreintes digitales. Photo : Công Dat


« Chemin de neige », une gravure sur bois (70cm x70cm) créée en 2014. Photo: Công Dat


« Temps», une autre illustration d'empreintes digitales, qui montre trois visages changés par le temps.
Photo : Công Dat



« Self Examination », une lithographie (77cm x 67cm) créée en 2010. Photo: Công Dat


« Party », tirage lithographique (26cm x 33cm) terminé en 2012. Photo: Công Dat


« Realm », un monoprint gravé sur bois (75cm par 140cm) créé à partir d’empreintes digitales en 2015.
Photo: Công Dat



« Vie », une pièce comprenant deux gravures sur bois. Photo: Công Dat

Près de dix ans après sa première exposition privée, Vu Bach Liên a ouvert « Vie » au Musée des Beaux-Arts à Hanoï du 1er au 6 mars. L'exposition a présenté 19 œuvres d'art imprimées et une installation artistique.

L’installation artistique et la scène de zen de l’artiste Vu Bach Liên ont été créées à partir de 1900 empreintes digitales imprimées sur du papier hanji coréen, du tissu et du mica. Il a fallu des mois à l'artiste pour terminer ce travail.
 
Réalisé par : Khanh Long – Công Dat
Articles Déjà publiés