10/02/2018 21:41 GMT+7 Email Print Like 0

Un village de fabrication de cloches bouddhiques en bois à Hué

La ville de Hué est depuis longtemps connu pour la fabrication de cloches bouddhiques en bois (mokugyo). Nous sommes rendus dans un petit village du quartier Thuy Xuân pour découvrir ce métier artisanal.
Nous avons eu la chance de rencontrer Pham Ngoc Du, propriétaire d’un atelier. Ce métier se transmet  de génération en génération dans sa famille. Pham Ngoc Phuc, 30 ans, petit-fils de Pham Ngoc Du, a informé que ce métier existe depuis longtemps dans le quartier de Thuy Xuân. Son père le lui a appris, ainsi qu’à ses frères. Ils gagnent leur vie grâce cet artisanat.


Le bois de jacquier, matière première de la cloche bouddhique. Photo : Thanh Hoà


Un artisan utilise une grande scie pour découper le bois. Photo : Thanh Hoà


Le battoir, un outil de base utilisé dans le métier. Photo : Thanh Hoà


Différents types de ciseaux à bois. Photo : Thanh Hoà


Un battoir sert à percer la caisse de résonnance. Photo : Thanh Hoà

Ce métier se développe bien à Hué car cette région est un des hauts lieux du bouddhisme au Vietnam. Ces cloches en bois se retrouvent aussi dans les pagodes du Nord au Sud. Elles sont même exportées vers le Laos, la Thaïlande, le Cambodge, la Chine, le Japon, la République de Corée,… Beaucoup de Vietnamiens vivant  en Europe en ont aussi commandées.

On utilise du bois du jacquier dont la couleur jaune revêt un fort symbolisme dans le bouddhisme.


Façonnage des cloches en bois. Photo : Thanh Hoà


Des cloches en bois de jacquier. Photo : Thanh Hoà


Des motifs décoratifs sont ajoutés sur la cloche. Photo: Thanh Hòa


L’artisan grave la cloche. Photo : Thanh Hoà


L’artisan grave la cloche. Photo : Thanh Hoà


Les mains habiles de l’artisan. Photo : Thanh Hoà


Pham Ngoc Phuc réfléchit avant de percer la caisse de résonnance, une étape cruciale. Photo : Thanh Hoà


La qualité de la cloche en bois dépend de la caisse de résonnance. Photo : Thanh Hoà


L’artisan utilise une lampe frontale pour percer la caisse de résonnance. Photo : Thanh Hoà


La cloche en bois crée des sons harmonieux. Photo : Thanh Hoà

L’étape la plus importante dans la fabrication est le percement de la caisse de résonance. Cette étape dépend du talent de l’artisan. C’est aussi un secret de chaque famille, car il décide de la qualité du produit. De nos jours, les artisans qui peuvent percer la cloche en bois dans les règles de l’art sont peu nombreux./.
 
Réalisé par Thanh Hoà