Arts

La mosaïque, un travail de patience et de minutie

Situé dans la rue Ly Van Duc, dans le 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, l’atelier de céramique « Tong Teng Ceramic » est un endroit fréquenté par les jeunes Saïgonnais le week-end. Ils viennent y expérimenter la mosaïque en exerçant leur patience et leur minutie.

Ha Tuc Dao, fondateur du «  Toong Teng Ceramic », a partagé : « Je suis passionné par la mosaïque depuis longtemps et je souhaite créer un terrain de jeu sain pour les jeunes, afin qu’ils puissent acquérir de nombreuses compétences en exerçant leur patience et leur minutie. » Pour beaucoup de jeunes, la mosaïque est devenue un passe-temps préféré.

Selon Ha Tuc Dao, au début, les apprentis commencent par des idées simples, avec peu de détails, se concentrant sur un détail principal facile à assembler.

Ensuite, ils vont choisir un cadre sur lequel ils dessinent leurs idées. Ensuite, ils vont  y coller les tesselles. Les matériaux pour créer une mosaïque sont divers, comprenant céramique, pierre, nacre, verre... La création d’une mosaïque nécessite de la patience ainsi que de l’imagination et bien sûr de l'habilité. Chaque apprenti consacre environ trois heures pour réaliser sa création.

  De nombreux jeunes ont choisi la création de mosaïques comme leur passe-temps. 
  Ha Tuc Dao, fondateur du « Toong Teng Ceramic » et ses apprentis lors d’un cours de création de mosaïque.  
  Les matériaux pour créer une mosaïque sont divers, comprenant morceaux de céramique, de verre, pierre, nacre,…  
  Des idées de mosaïque.  
  Un apprenti dessine son idée sur le cadre.  
  Puis il cherche des tesselles de différents matériaux.  
 Le collage des tesselles demande de la patience et de la minutie.  
  Les apprentis sont satisfaits de leur production.  

Phuong Thao, district de Binh Thanh, a déclaré : « Depuis que je pratique la mosaïque, je me sens plus calme, plus patient. Quand je rencontre des difficultés dans le travail ou dans la vie, je me tourne vers la mosaïque pour retrouver mon équilibre. »./.

Quelques mosaïques exposées à l’atelier Toong Teng Ceramic. .
Quelques mosaïques exposées à l’atelier Toong Teng Ceramic.


Texte et Photos: Thông Hai – Traduction : Hà Vu

Théâtre de Ho Chi Minh-Ville, lieu de préservation de lart tradtionnel de hát bội

Théâtre de Ho Chi Minh-Ville, lieu de préservation de l’art tradtionnel de hát bội

Le hát bội est un chant classique interprété avec une gestuelle complexe. Très prisé autrefois, en particulier dans le Sud qui est son berceau, le hát bội aurait donné naissance au théâtre classique du Vietnam. Le hát bội, ou tuồng, remonte au XIIe siècle, mais c’est seulement au XVIIe siècle qu’il se développe et acquiert ses lettres de noblesse. Cet art inclut danse, chant, récit et musique. Au XIXe siècle, sous la dynastie des Nguyên, il occupe une place importante dans la vie culturelle de l’empereur et de la Cour.


Top