Découverte

Fête du « nouveau riz » des K’Ho S’Rê dans la province de Lâm Dông

Les K’Ho S’Rê du district de Di Linh (province de Lâm Dông sont toujours fiers de leur patrimoine et de la richesse de leurs traditions culturelles. Cette richesse se reflète dans tous les aspects de la vie, de la culture matérielle à la culture immatérielle, en particulier la Fête Nhô Lir bông (Fête du « nouveau riz »).

Cette Fête du « nouveau riz » a été reconstituée le 12 février 2022 au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam par des membres de l’ethnie K’Ho S’Rê venus du hameau de Duê, commune de Dinh Lac, district de Di Linh, province de Lâm Đông, et ce à l’occasion de la fête « Les couleurs du printemps dans toutes les régions du pays ».

  Le chef du village et le chaman préparent des offrandes.  
  Le chef du village étale le sang du coq sur les tiges du mât, sur les faces des gongs, puis sur les fronts des participants à la cérémonie.   
.
  Le chef du village souffle trois fois dans une corne et fait la prière Giàng et les dieux pour l’ouverture de la fête du « nouveau riz ».

Les K’Ho S’Rê réunis autour du mât rituel.  

Après une année de travail acharné, les K’Ho organisent cette fête pour remercier les dieux d’avoir donné aux villageois une bonne récolte et un climat clément. Les offrandes que sont ruou cân (alcool de riz à siroter avec un chalumeau de bambou), riz, poissons séchés, sel, riz gluant et fruits sont préparées soigneusement pour la cérémonie. Les K’Ho S’Rê ont la coutume d’utiliser des animaux vivants comme buffle, chèvre, coq pour les sacrifices au Giàng (Ciel).

  Le chef du village invite des participants à boire de l’alcool et à porter des bracelets de cuivre. 
   Le groupe de joueurs de gongs interprète la chanson de bienvenue.  
  Des filles K’Ho dansent le « xoang » autour du mât rituel.  

Le matin de la fête, lorsque les villageois sont rassemblés autour du mât rituel, le chef du village souffle trois fois dans une corne et prie respectueusement Giàng et les dieux pour l’ouverture de la fête. Ensuite, il dirigera le rituel le plus sacré- la cérémonie du sacrifice. L’animal sacrifié est un coq. D'abord, le chef du village étale le sang sur les tiges du mât, sur les faces des gongs, puis sur les fronts des membres participant à la cérémonie afin de bénéficier d'une bonne récolte et d'une météo clémente. Puis l'équipe de danse « xoang » danse autour du mât pendant que les villageois interprètent la chanson Gung Me, Gung Ma (chanson de bienvenue). Vient ensuite la cérémonie d'ouverture de la jarre, le chef du village offre de l’alcool à Giàng, puis invite les participants à boire de l’alcool et à porter des bracelets de perles de verre ou  de cuivre.

Tout le monde chante des airs folkloriques traditionnels et danse, créant une atmosphère joyeuse./.


Réalisé par: Viêt Cuong/VI-Traduction : Hà Vu

Des trésors de la dynastie des Nguyên

Des trésors de la dynastie des Nguyên

Parmi les trésors nationaux du musée des antiquités royales de Hue, la collection de chaudrons en bronze, les neuf canons sacrés et les neuf urnes dynastiques sont considérés comme des artefacts en bronze sophistiqués, symbolisant la force et la solennité de la dynastie des Nguyên (1802-1945).

Top