Découverte

Des trésors de la dynastie des Nguyên

Parmi les trésors nationaux du musée des antiquités royales de Hue, la collection de chaudrons en bronze, les neuf canons sacrés et les neuf urnes dynastiques sont considérés comme des artefacts en bronze sophistiqués, symbolisant la force et la solennité de la dynastie des Nguyên (1802-1945).

Dix chaudrons en bronze

La collection de dix chaudrons en bronze était de tailles et de poids différents, fondus sous le règne du Seigneur Nguyen Phuc Tân (1648-1687) pour symboliser le pouvoir et la longévité des Seigneurs du Centre. Les chaudrons de bronze ont été reconnus patrimoines nationaux en 2015.

Ils furent fondus à différentes époques du 17e siècle,  le plus ancien en 1659 et le plus récent en 1684.

Les deux chaudrons installés dans la cour du palais de Can Chanh dans la citadelle impériale de Hue sont les plus grands et les plus lourds. Celui placé devant la maison Ta Vu a été fondu en 1660 et l'autre devant la maison Huu Vu ,  en 1662 sous le règne du roi Thinh Duc. Ils mesurent 2,2 m de diamètre et un mètre de haut, et pèsent 1 500 kg.

En plus des motifs décoratifs traditionnels du Vietnam tels que la feuille de Bodhi, des fleurs, des oiseaux, des poignées en forme de dragon, il existe des motifs décoratifs étranges d'influence occidentale tels que feuilles de pétoncle ou groupes de points. Cela montre une combinaison entre les techniques de fonte du bronze vietnamiennes et européennes.

 

Le chaudron de bronze datés de la période du Seigneur Nguyên installs dans la cour du Palais Cân Chanh, reconnu patrimoine national depuis 2015. Photo: Thanh Hoa

Les chaudrons ont un poids de 1500 kg chacun, d’un diamètre de 2,2 et de 1,05 m de haut. Photo : Thanh Hoa
Les poignées des urnes ont la forme de cordes torsadées. Photo: Thanh Hoa

Neuf canons sacrés

Les neuf canons sacrés furent fondus en 1803 sous le règne du roi Gia Long (1802-1820). Ils ont les mêmes dimensions, de 5,15 m de longueur et plus de 10 tonnes. Ils ont été reconnus patrimoines nationaux en 2012.

Chaque canon était marqué d'un numéro 1 à 9 et baptisé des noms des quatre saisons - Xuân, Ha, Thu, Đông (printemps, été, automne et hiver) - et des cinq éléments de la nature - Kim, Mộc, Thủy, Hỏa, Thổ (respectivement métal, bois, eau, feu et terre).

Leur fût porte des gravures très travaillées ainsi que des inscriptions indiquant leur nom, leur poids, la manière de s’en servir, le procédé de fonte, le récit des luttes contre les Tây Son et la réquisition des objets en laiton et en bronze.

Juste après leur création, les neuf canons furent installés au pied de la Cité royale, devant la porte principale Ngo Môn (Porte du Midi). C’est seulement sous le règne de Khai Dinh (1885-1925) qu’ils ont été mis à leur emplacement actuel. Il s’agit de neuf canons d’apparat et de culte qui n’ont jamais été utilisés pour la guerre, puisqu’en dehors du symbole même, ils étaient considérés comme les génies gardiens de la citadelle.

 

Les neuf canons sacrés de bronze sont reconnus patrimoines nationaux depuis 2012. Photo: Thanh Hoa
Chaque canon sacré de bronze a une longueur estimée à 5,15 m, un poids de plus de 10 tonnes. Photo: Thanh Hoa
Les neuf canons furent installés au pied de la Cité royale, devant la porte principale Ngo Môn (Porte du Midi). Photo: Thanh Hoa

Neuf urnes dynastiques

Symbole du sommet des techniques de fonte de bronze au Vietnam au 19e siècle, les neuf urnes dynastiques furent fondues de 1835 à 1837 sous le règne de l'empereur Minh Mang (1820-1841). Elles sont reconnues biens nationaux depuis 2012. 

Représentant la réunification nationale et l'existence durable du pays, la plus grande urne baptisée Cao Dinh a un poids estimé à 2.600 kg, et la plus légère, Huyen dinh, de 1 930 kg.

Chacune porte le nom d'un empereur honoré au sein du temple dynastique.

Elles sont précisément disposées autour de l'autel : Cao est seule au centre, devant celui-ci, les autres étant alignées symétriquement de part et d'autre. Bien qu'elles paraissent semblables au premier regard, elles diffèrent toutes par leur poids comme leur taille. Cao est logiquement la plus imposante avec ses 2,50 m de hauteur, 1,38 m de diamètre et ses 2.602 kg. En fait, leurs dimensions représentent la stabilité et la durabilité de la dynastie, et les paysages et sites pittoresques des différentes régions du pays gravés à leur surface, l'unité du pouvoir dynastique.

Chacune comporte 17 motifs traditionnels tels qu’étoiles, fleuves, montagnes, mers, navires, produits maritimes ou forestiers précieux du Vietnam... Cao porte le canal Vinh Tê, le fleuve de Sài Gon, le Mékong et la rivière des Parfums, Nhân, la rivière des Parfums et le mont impérial Ngu... Ces neuf urnes dynastiques sont ni plus ni moins qu’une véritable encyclopédie sur le pays et le peuple du Vietnam.

Pour leurs valeurs culturelles et historiques originales et uniques, le Centre de préservation des sites historiques de Huê a soumis à l’UNESCO un document pour reconnaître les neuf urnes dynastiques comme patrimoine documentaire de l’humanité.

Les neuf urnes dynastiques atteignent le sommet des techniques de fonte de bronze au Vietnam au 19e siècle et sont reconnues patrimoines nationaux depuis 2012. Photo: Thanh Hoa
Les neuf urnes dynastiques sont installées dans la cour de Thê Miêu, lieu de culte dédié aux rois de la dynastie des Nguyên, situé dans la Cité impériale de Hue. Photo : Thanh Hoa
Des motifs de décoration en relief en forme de lotus gravés sur les neuf urnes dynastiques. Photo : Thanh Hoa

Réalisé par Thanh Hoa. Traduction : Diêu Vân

Fête du  nouveau riz  des KHo SRê dans la province de Lâm Dông

Fête du « nouveau riz » des K’Ho S’Rê dans la province de Lâm Dông

Les K’Ho S’Rê du district de Di Linh (province de Lâm Dông sont toujours fiers de leur patrimoine et de la richesse de leurs traditions culturelles. Cette richesse se reflète dans tous les aspects de la vie, de la culture matérielle à la culture immatérielle, en particulier la Fête Nhô Lir bông (Fête du « nouveau riz »).

Top