04/04/2017 15:47 GMT+7 Email Print Like 0

Nostalgie pour les banh khoai de mon village natal

Jadis, quand j’étais petit garçon, dans mon village natal à Yen Dinh, province de Thanh Hoa, à 150 km de Hanoi, j’accompagnais souvent ma grand-mère à la pêche aux petites crevettes dans les canaux. En quelques heures, nous récoltions deux à trois kg de crevettes. Sur le chemin du retour, ma grand-mère cueillait des Oenanthe javanica. Elle coupait des choux du jardin puis les mélangeait avec les Oenanthe javanica, pour faire la farce du banh khoai.


Ingrédient du banh khoai : choux et Oenanthe javanica coupés en lamelles, petites crevettes, farine de riz


De l’huile de table est réchauffée dans une poêle de fonte, puis on ajoute les légumes puis la farine de riz


Quant la farine est à peine cuite, les crevettes sont sautées dans la poêle


La couche de farine de riz du fond est détachée de la poêle


 Un banh khoai de la province de Thanh Hoa

Bien que les ingrédients soient communs en zone rurale - riz, Oenanthe javanica, choux, crevettes -, les habitants de la province de Thanh Hoa confectionnent des banh khoai qui fascinent les convives. La préparation est simple : les légumes sont coupés en lamelles puis sautés dans une poêle de fonte. Ensuite on ajoute la farine de riz  et les petites crevettes.  Les banh khoai sont cuits dans l’huile, et consommés avec une sauce comprenant piment et poivre.
Ensuite, elle décortiquait du riz  qui était ensuite broyé dans une décortiqueuse en pierre manuelle. La poudre blanche obtenue servait à confectionner le banh khoai, met préféré des enfants de familles pauvres.

Lorsque ma grand-mère faisait frire les banh khoi dans une poêle de fonte, j’attendais avec impatience qu’elle les repêche  de l’huile et me les donne. Cet image reste encore vivace dans mon esprit.

A l’heure actuelle, je travaille loin de mon village natal, ma grand-mère est décédée. Je ne peux retourner dans mon village natal qu’à l’occasion du Têt traditionnel. L’ancienne maison de ma grand-mère est restée intacte, le champ de riz est toujours luxuriant comme il l'était autrefois, l’ancienne décortiqueuse de pierre dort dans un coin de la cour… Les souvenirs de confection des banh khoai avec ma grand-mère me reviennent en tête. Je ne peux pas retenir mes larmes quand je suis face à sa tombe. J’allume une baguette d’encens et  plonge dans mes souvenirs d’enfance, où la confection des banh khoai tient une place particulière./ .





De nos jours, le banh khoai est un met populaire dans plusieurs grands centres urbains. A Hanoi, des banh khoai de Thanh Hoa peuvent être dégustés au restaurant «Huong vi xu Thanh » (Saveur de Thanh Hoa), au 76/165 avenue Xuân Thuy, arrondissement Câu Giây.


Réalisé par Trân Thanh Giang