09/11/2017 10:15 GMT+7 Email Print Like 0

Les légumes bio de la ferme Nhât Viêt

Animés par l’envie d’apporter des produits agricoles sains, Nguyên Dinh Thiêp et ses collaborateurs ont appliqué un modèle de la culture bio selon des techniques japonaises en provenance du village de Kawakami-« village miraculeux en termes de développement agricole ». Une ferme couronnée de succès dont les produits sont écoulés dans la province de Hung Yên, la ville de Hanoï et ses environs. 
«Nous avons envoyé du personnel au village de Kawakami pour apprendre la culture deslégumes bio avant de lancer ce modèle dans la commune de Trung Nghia (province de Hung Yên). Les agriculteurs japonais nous ont aussi accordé des soutiens techniques, des variétés de semence et des machines», a confié Nguyên Dinh Thiêp, directeur de la Société par actions des légumes Nhât Viêt.

Située dans le hameau de Tinh Linh, commune de Trung Nghia, province de Hung Yên, d’une superficie de 2 ha, la ferme de légumes bio Nhât Viêt possède une source d’eau d’irrigation propre et un environnement sain car elle est loin des zones urbaines et industrielles.

Les agriculteurs de la ferme travaillent bien la terre avant de semer les meilleures semences. Les planches de culture de légumes sont couvertes de nylon afin de maintenir de l’humidité en économisant de l’eau. Nguyên Dinh Thiêp: «La technologie japonaise de culture des légumes bio est différente de celle du Vietnam. Nous préparons  le sol et épandons de l’engrais organique une seule fois, mais nous pouvons cultiver de 2 à 3 saisons.» 


La ferme de légumes bio Nhât Viêt utilise des engrais organiques
afin d’assurer une bonne qualité de ses produits agricoles
.


Des semis de crucifère utilisés dans la ferme Nhât Viêt.


Après la préparation du sol et les semailles, on parsème de balle de riz la planche pour que le sol reste meuble.


Conformément aux pratiques du village de Kawakami, les planches de culture de légumes
sont couvertes de nylon afin de maintenir l’humidité tout en économisant de l’eau
.


Système d’arrosage de la ferme.


22 variétés de légumes sont cultivées aux normes VietGAP sur 2 ha.


La culture aux normes VietGAP permet aux légumes d’être moins sensibles aux attaques des maladies et parasites.


La culture aux normes VietGAP permet aux légumes d’être moins sensibles aux attaques des maladies et parasites.


Outre les légumes traditionnels, la Société Nhât Viêt cultive aussi laitue, laitue violette, chou chinois, tomate cerise,…
d’origines japonaises
.


Des cressons sont principalement récoltés après le coucher du soleil
ou avant le lever du soleil afin d’assurer une fraîcheur maximale
.


Comme les agriculteurs n’utilisent ni produits phytosanitaires, ni pesticides, ni engrais chimiques,
les produits agricoles Nhât Viêt peuvent se manger sur place
.


Nguyên Dinh Thiêp, Trân Ba Cân, ingénieurs de la Société Nhât Viêt, et des experts japonais,
discutent des techniques de culture



Un groupe d’experts japonais examine des cultures de  laitue japonaise dans la ferme de la Société Nhât Viêt.

Outre la culture des légumes traditionnels, la Société Nhât Viêt a pratiqué la rotation des cultures avec laitue, laitue violette, chou chinois, tomate cerise,…d’origines japonaises.
 

En 2016, la Société Nhât Viêt a récolté des centaines de tonnes de légumes pour alimenter principalement les supermarchés et magasins de produits agricoles sains de la province de Hung Yên, de la ville de Hanoï et de ses environs. Cette société a réalisé un chiffre d’affaire de plus de 2 milliards de dongs, avec 500 millions de dongs de bénéfices.
Comme les agriculteurs n’utilisent ni produits phytosanitaires, ni pesticides, ni engrais chimiques, les produits agricoles Nhât Viêt peuvent se manger sur place. Ces légumes sont labélisées et bien emballés avant d’être mis en vente. Le prix varie de 20.000 à 25.000 dongs le kilo.

Nguyên Dinh Thiêp a partagé : «Notre société produit 22 sortes de légumes aux normes VietGAP. Nous produisons des légumes de saison que nos clients apprécient.» ./.
 


Après la récolte, les légumes sont conservés au froid pour assurer la fraîcheur.


Emballage des légumes avant la vente.


Des produits agricoles vendus dans des supermarchés.


Des élèves de l’école maternelle Liêu Giai (KIDS BY NATURE) visitent la ferme de la Société par actions
des légumes Nhât Viêt dans le hameau de Tinh Linh, commune de Trung Nghia, province de Hung Yên.
Photo : Archives

 
Texte : Thuc Hiên – Photos : Khanh Long et Archives
Articles Déjà publiés