13/12/2017 14:15 GMT+7 Email Print Like 0

Le superbe turban féminin de l’ethnie La Hu

Le Vietnam compte 54 groupes ethniques avec chacun ses propres costumes ornés de motifs aussi diversifiés que distincts. Le costume féminin, notamment, est révélateur de l’identité culturelle et du rang social de celle qui le porte. Pour les femmes de l’ethnie La Hu (district Muong Tè, province de Lai Châu), le turban féminin, fabriqué de façon sophistiquée, exprime le désir de vivre en harmonie avec la nature.
Quand elles enroulent les quatre couches de turban autour de leur tête, les femmes de l’ethnie La Hu sont très concentrées. D’abord, elles font une raie aux cheveux et les fixent par un anneau brun rougeâtre en plastique. Ensuite, elles enroulent le turban brodé et orné de verroteries.

Habituellement, on utilise un tissu bleu, rouge comme arrière de l’écharpe, puis on le brode conformément aux critères esthétiques du peuple La Hu. Pour parfaire l’ensemble, les femmes ajoutent des glands colorés, grâce auxquels on peut déterminer l’âge. Les femmes âgées n’en portent jamais.


L'anneau en plastique brun rougeâtre sert à fixer les mèches de cheveux. C’est la première couche du turban.


La deuxième couche du turban.


La femme La Hu a fixé la deuxième couche du turban traditionnel.


Après la deuxième couche, elle utilise un élastique pour couvrir le reste des cheveux.


La troisième couche est ornée de glands colorés.


Habituellement, à partir de la troisième couche, il faut une aide pour compléter le turban.


Des glands colorés sur le turban.


Les filles La Hu ont toujours des cheveux longs pour porter le turban.


Le turban de l’ethnie de La Hu vu de derrière.


Deux générations de femmes La Hu à Bum To. Lors d'une journée « normale »,les femmes La Hu portent des collants noirs traditionnels. Mais pendant les fêtes,elles portent une veste courte décorée de façon sophistiquée..


Le turban est le petit détail qui donne au costume traditionnel des La Hu un côté exceptionnel et unique.


Les glands donnent de l’éclat au turban.


Des filles La Hu de la commune de Bum To, district de Muong Te, province de Lai Chau,
en costume traditionnel, dansent et chantent dans la cour de la maison de la culture du village.

Auparavant, les La étaient nomades. Le turban coloré permettait de bien voir les humains dans la forêt dense et d’éviter ainsi les accidents de chasse.

De nos jours, le turban et les vêtements traditionnels sont encore bien préservés. Les femmes les portent à l’occasion des fêtes et des cérémonies importantes.

Par comparaison à d’autres groupes ethniques du Nord-Ouest, les costumes traditionnels des femmes La Hu sont plutôt modestes. Cependant, leur turban coloré les différencie bien des autres. Ce dernier reflète non seulement un haut niveau d'esthétique mais il est aussi le petit détail qui donne à ce costume traditionnel un côté exceptionnel et unique./.


Selon le recensement de 2009 sur la population et le logement, les La Hu comptent au Vietnam 9.651 habitants, dans 16 des 63 provinces du pays. La plupart des La Hu sont concentrés dans la province de Lai Chau (9.600 personnes, soit 99,47% du total). Auparavant, l’ethnie La Hu vivait principalement de la culture, de la chasse et de la cueillette avec des outils de travail modestes. Depuis quelques dizaines d'années, ils seconcentrent dans la riziculture et la forge où ils excellent.

 
Réalisé par Viêt Cuong